Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De l'autre côté de la route
Théâtre Michel  (Paris)  octobre 2015

Comédie de Clément Koch, mise en scène de Didier Caron, avec Maaïke Jansen, Laurence Pierre, Gérard Maro, Dany Laurent et Maymouna Gueye.

Une femme au caractère bien trempé vit recluse dans l'univers aseptisé et lénifiant d'une résidence suisse, qui malgré son standing n'en demeure pas une maison de retraite, et dansune chambre avec vue sur le cimetière situé de l'autre côté de la route, un vrai choix de non-vie en espérant chaque jour qu'il soit le dernier.

Or, voilà qu'elle accepte de donner une interview pour évoquer son intense et notoire vie professionnelle, en tant que chef de recherches en physique moléculaire dans un laboratoire pharmaceutique, qui l'a menée à être pressentie pour un prix Nobel.

Mais la démarche de la journaliste, qui s'avère une sacrée fouineuse, s'avère d'autant plus ambigüe qu'elle extirpe les squelettes du placard.

Avec "De l'autre côté de la route", son deuxième opus, Clément Koch, signe une partition de bonne facture qui s'inscrit dans le genre d'une la tragi-comédie de boulevard revisitée à l'aune des problèmes sociétaux contemporains pour laquelle il a trouvé le dosage adéquat du rire et de l'émotion.

Cette comédie légère sur des sujets graves, en l'occurrence l'euthanasie et les scandales pharmaceutiques, révèle, d'ores et déjà, sa capacité à concocter une véritable intrigue à double détente avec une écriture soignée et des dialogues affutés, le sens des effets, d'inattendus rebondissements et l'hybridation réussie du réalisme social, de l'humour noir et de la fantaisie cocasse.

Une confrontation percutante, sur fond d'exorcisme des fantômes du passé, entre deux femmes déterminées, aussi fortes que fragiles, en constitue le socle conçu sur le mode du huis-clos à suspense dont le pathos dramatique et la violence sont ponctuellement désamorcés par l'irruption de personnages satellites stéréotypés, mais sans toutefois verser dans la caricature, qui font office de contrepoints comiques.

La mise en scène à l'avenant de Didier Caron négocie parfaitement cette structure mosaïcienne et les ruptures de ton portées par des comédiens bien distribués.

Face à Gérard Maro qui campe le pathétique capitaine d'industrie sous la coupe réglée de son épouse, Maïmouna Gueye, en pétulante femme de chambre africaine qui n'a pas sa langue dans la poche, et Dany Laurent, délicieuse en vraie-fausse mamie pré-alzheimer à la vocation d'espionne et "victim addict" des pâtes de fruits locales, apportent la bienvenue touche pittoresque.

Le duo formé par Maaïke Jansen et Laurence Pierre fonctionne bien dans le rapport de force de femmes sous haute tension. Laurence Pierre, toujours sur le fil de l'émotion, convainc en jeune femme au destin brisé qui se débat face à une impossible résilience.

Connue pour son jeu dans des comédies de boulevard, Maaïke Jansen prouve l'étendue de son talent d'interprète dramatique. Elle est magistrale en mère douloureuse qui se débat entre culpabilité et désespoir, que de moyens et de sens de la nuance pour naviguer entre désespoir et autodérision.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=