Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Intérieur coréen - Oeuvres de In-Sook Son
Musée national des arts plastiques - Guimet  (Paris)  Du 18 septembre 2015 au 14 mars 2016

Dans le cadre de l'année France-Corée, le Musée national des arts plastiques-Guimet accueille au sein de son annexe du Panthéon boudhique, sis dans l'ancien Hôtel d'Heidelbach, les créations de In-Sook Son, une artiste contemporaine qui revisite une pratique traditionnelle en Corée qu'est la broderie.

L'exposition "Intérieur coréen, oeuvres de In-Sook Son" conçue sous le commissariat de Sophie Makariou et Aurélie Samuel, respectivement présidente et responsable des collections textiles du musée, qui lui est consacrée permet, en premier lieu, d'aborder la place majeure des arts textiles dans la culture coréenne.

Par ailleurs, elle opère un focus sur le travail spécifique de In-Sook Son, Yemo, de son nom d'artiste Yemon, issue d'une grande famille de brodeuses pratiquant le kungsu, la broderie royale.

In-Sook Son - La broderie, un artisanat érigé au rang des beaux-arts

L'oeuvre de In-Sook Son s'inscrit dans une double démarche. Une démarche politique pour valoriser et promouvoir un artisanat de haut niveau d'exigence qui résulte du savoir-faire et la créativité exceptionnelle transmis par des générations de femmes confinées, et physiquement cloîtrées, dans un système social patriarcal placé sous obédience du confucianisme pendant la période de la dynastie Choson qui perdura pendantt plus de six siècles jusqu'en 1910, et pour lesquelles il constituait leur seul espace de reconnaissance et de liberté.

Ainsi, à l'aune d'une modernité qui tient notamment à l'individualisation des broderies et motifs codifiés depuis plusieurs siècles, pour, indique-t-elle, réinventer la tradition et non la perpétuer de manière sclérosée, In-Sook Son revisite la garde robe féminine traditionnelle.

Confectionnée en damas de soie qui lui apporte une texture très particulière de légèreté et de profondeur moirée et destinée aux élites sociales, elle est encore en usage au 21ème iiècle pour les cérémonies, tel le mariage avec une splendide robe de mariée et pour les occasions spéciales.

Elle décline également sa virtuosité de brodeuse pour les accessoires ornementaux que sont les noeuds décoratifs faisant office de bijoux, les coiffes et les bourses ainsi que pour les vêtements d'enfants qui étaient investis d'un rôle protecteur lié à la forte mortalité infantile du passé.

Par ailleurs, In-Sook Son a entrepris une démarche artistique personnelle qui tient à ériger un artisanat en art, celui de la peinture au fil nommée "silgrim" et qui a donné lieu à la création d'une institution dédiée, la Yemon Silgrim Art and Culture Foundation.

En effet, elle considère que dans la pratique de la broderie au point lancé au rendu pictural, le fil de soie et l'aiguille constituent des médiums équivalents à la peinture et au pinceau ce qui opère une novation substantielle permettant à un art appliqué ou un art décoratif de rivaliser avec un art majeur.

Ce qu'attestent les portraits en pied de "mindo", les beautés coréennes, ainsi réalisés, et avec de vrais cheveux pour la coiffure, d'après des peintures du 18ème et du 19ème siècle qui accueillent le visiteur dans le hall d'entrée de l'exposition.

Cette peinture au fil, dont les motifs sont inspirés de la nature avec une stylisation poussée parfois jusqu'à l'abstraction, est également déclinée par l'artiste comme transposition de la marqueterie.

Ainsi les pièces brodées sont insérées dans les parties ajourées de meubles de prestige en laque inspirés du mobilier antique coréen qu'elle crée et dont elle supervise toutes les étapes d'élaboration.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée national des arts plastiques-Guimet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée national des arts plastiques-Guimet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=