Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Autre Galilée
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  octobre 2015

Monologue dramatique écrit et interprété par Cesare Capitani dans une mise en scène de Thierry Surace.

"Moi, Caravage", transposition théâtrale de la biographie fictionnelle du peintre Le Caravage écrite par Dominique Fernandez et parue sous le titre "La course à l'abîme", qui a connu un très mérité succès tant auprès de la critique que du public, a révélé en France Cesare Capitani, comédien et metteur en scène italien formé à l'Ecole du Piccolo Teatro de Milan.

Après cette cette immersion dans l'univers tourmenté du peintre sulfureux du Quatrocento, Cesare Capitani s'est passionné pour un de ses contemporains, une autre figure illustre du 16ème siècle italien, celle de Galileo Galilei, dit Galilée dont il a exploré la correspondance pour concevoir la partition monologale intitulée "L'Autre Galilée".

Et bien évidemment, ce n'est pas le fruit du hasard. En effet, tous deux présentent une personnalité inscrite dans la rébellion, la résistance, voire la provocation à une époque et dans un pays encore sous le joug du pouvoir théocratique, et de l'Inquisition romaine, son bras armé, et un goût immodéré pour la liberté individuelle de vivre et de croire en dehors des règles et des dogmes, ce qui constituent, pour le moins, des thématiques théâtrales fortes.

Pour privilégier l'approche sensible de l'homme qu'il privilégie à la figure du génie scientifique et ne pas le réduire à un personnage de théâtre, Cesare Capitani a exploré la correspondance de Galilée, révélatrice de son tempérament, pour concevoir une passionnante partition monologale qui, en premier, met en résonance, certains épisodes de sa vie au regard de ses traits de caractère, ce qui la distingue du biopic.

Ainsi, derrière le savant, apparaît un homme frondeur, orgueilleux et ambitieux, une ambition qui l'amène à composer et à intriguer auprès des puissants, ce qui s'avère indispensable en son temps pour obtenir charge rémunérée et protection, et peu enclin à assumer ses responsabilités dans sa vie privée.

Par ailleurs, elle s'attache à mettre en exergue le combat de Galilée contre l’obscurantisme et l'omnipotence du pouvoir religieux auquel il s'oppose de manière frontale à l'immobilisme des systèmes de pensée hérités de l'Antiquité qui lui servaient de fondement et l'instrumentalisation de textes considérés comme sacrés, ce qui lui vaudra excommunication pour hérésie, l'hérésie du mouvement de la terre, une condamnation dont il ne sera relevé qu'au 20ème siècle, et qui n'évitera le bûcher qu'au prix d'une abjuration publique.

Ce combat, qui demeure d'une confondante actualité, est illustré par son brillant argumentaire démonstratif s'appuyant sur le texte même de la Bible qui lui est opposé, le miracle de Josué qui arrêta le soleil, pour légitimer la théorie de l'héliocentrisme.

Pour la direction d'acteur, Thierry Surace a travaillé en symbiose avec la puissance de jeu du comédien pour l'accompagner dans un délicat processus d'évocation et d'incarnation qui s'épanouit, avec quelques ponctuations musicales de Antonio Catalfamo, dans une remarquable esthétique dramaturgique confortée par la scénographie épurée de Ségolène Denis, un kakémono de jute et quelques judicieux accessoires, ainsi des pommes deviennent planètes en orbite sur les branches d'un chandelier, et magnifiée par les lumières subtiles de Dorothée Lebrun.

Comédien émérite, passionné et subtil à la présence charismatique, Cesare Capitani réussit une exceptionnelle et fascinante prestation qui emporte le public à la rencontre d'un homme en résistance.

 

 

 

 

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=