Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chu & Blossom
Charles Chu et Gavin Kelly  octobre 2015

Réalisé par Charles Chu et Gavin Kelly. Etats Unis. Comédie dramatique. 1h38 (Sortie le 28 octobre 2015). Avec Charles Chu, Ryan O'Nan, Alan Cumming, Melanie Lynskey, Mercedes Rueh, Stasey Caitlin et Annie Potts.

Le cinéma indépendant américain tourne en rond depuis quelques années et, sauf exceptions, les films se suivent, se ressemblent et ne laissent aucun souvenir.

Parmi les rares œuvres mémorables, était sortie en 2012, "The Brooklyn Brothers", film modeste et sensible, qui racontait comment deux garçons que rien ne destinait à se rencontrer finissait par former un duo musical et à connaître le succès à mesure que leur amitié grandissait.

Eh bien, à la fin de "Chu & Blossom" de Charles Chu et Gavin Kelly, on ressent le même sentiment qu'en sortant de "The Brooklyn Brothers", le même plaisir à s'être fait embarquer dans une petite narration qui n'avait pour but que de faire de Chu et de Blossom des amis.

Alors que souvent les films indépendants cachent mal leur prétention arty en se complaisant dans les méandres microscopiques des âmes post-adolescentes, "Chu & Blossom" n'a pas honte d'être un "feel good movie", une tranche de vie chaleureuse dans laquelle deux garçons paumés s'épaulent pour reprendre pied...

Une fois cela dit et un petit coup de "wikipédia" après, voilà le temps de la grande révélation : Ryan O'Nan qui joue Blossom, et qui est le co-scénariste du film avec Charles Chu, qui joue Chu, est le réalisateur et l'acteur de... "The Brooklyn Brothers" !

Et d'ailleurs, Charles Chu, qui interprète ici l'étudiant coréen perdu dans une Amérique ultra-blanche et ultra-conformiste, apparaissait aussi dans "The Brooklyn Brothers" !

Pas étonnant que le film de l'un ressemble au film de l'autre et que circulent dans les deux le même bon esprit, à mille lieues de ce cynisme de premier de la classe qui pourrit tant de premiers films de jeunes réalisateurs étasuniens prometteurs.

Dans "Chu & Blossom", on observe et on photographie les sauterelles dites locustes. On s'esbaudit devant un arbre plein de petits insectes en papier qui s'envolent dans la nuit. On aime des filles jolies aux cheveux roses. On vit avec ses morts et on leur parle. On ne sait pas si c'est bien d'obéir ou désobéir. Et les tantes et les oncles sont si gays qu'ils forment un beau couple hétéro.

Circule dans "Chu & Blossom" le souffle poétique de certains romans de Carson McCullers. Ici, les décalés, les "freaks", sont si nombreux qu'ils finissent par être la norme.

Évidemment, c'est un film fragile qui ne pèse pas lourd face aux mastodontes de l'émotion forte. Mas cette fragilité fait sa force et fera sa persistance dans les mémoires. Car, comme "The Brooklyn Brothers", "Chu & Blossom" de Charles Chu et Gavin Kelly, avec ce gentil personnage de coréen au sourire crispé que les Américains s'obstinent à prendre pour un Chinois de grande taille, ne peut s'oublier.

Mine de rien, la petite équipe Chu-Kelly-O'Nan pointe les tares des États-Unis d'aujourd'hui, pays si satisfait (de lui-même) qu'il ne se sait pas gangréner par l'inculture et le manque de curiosité.

On attend avec impatience le prochain rendez-vous avec Charles Chu et Ryan O'Nan, en espérant que leurs jolies propositions à contre-courant finiront par convaincre. Pour l'heure, ceux à qui l'on vient de révéler leurs existences n'ont aucune excuse pour ne pas chercher à les connaître.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 24 juin 2018 : Voyage Voyage

Ce week end, l'équipe de Froggy's Delight est allée faire un tour en Normandie pour tourner 3 sessions à venir très bientôt... résultat des courses, une édition un peu plus light que d'habitude, mais on se rattrapera la semaine prochaine avec la session de Brisa Roché et plein d'autres choses, en attendant, voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Side stories" de Thomas Bramerie Trio
"Pied-tendre" deLucien Chéenne
"Love is dead" de CHVRCHES
"Macadamia" de Adam and the Madams
"Endorphine" de Daran
Rencontre avec Brisa Roché
autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Table rase" à la Manufacture des Abbesses
"C'est maintenant que ça commence" au Théâtre Essaion
"I love Piaf" au Théâtre Le Lucernaire
"On monte Mae West !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
le compte-rendu de la 2ème édition du Festival des Ecoles de l'Union avec les spectacles :
"La Condition Collective"
"Le cercueil est trop grand pour la fosse"
"Le Roi Lear"
"L'Album d'Agnès"
et "Le Mariage forcé - Le Médecin volant"
des reprises avec :
"Darius" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Dévaste-moi" à la Maison des Métallos
"Huis Clos" à la Comédie Saint-Michel
et les chroniques des autres spectacles de juin

Expositions avec :

"Zao Wou-Ki - L'espace est silence" au Musée d'art moderne
et dernière ligne droite pour : "Tintoret - Naissance d'un génie" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ma Fille" de Laura Bispuri
"Un couteau dans le coeur" de Yann Gonzalez
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=