Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sara Lov
Some kind of champion  (Splinter Records)  octobre 2015

On se souvient encore avec nostalgie des Devics. Le duo, composé de Sara Lov et Dustin O'Halloran, était signé chez Bella Union au début des années 2000 et proposait une pop un peu planante marquée par la voix envoûtante de Sara et les arrangements au cordeau de Dustin. Des sortes de Cocteau Twins modernes, plus sages. Écoutez "Diamond Colored Funk" pour vous en convaincre.

Bref, Devics aurait dû en tout logique avoir du succès mais, bien que capable de remplir un Nouveau Casino, leur trop rare présence en France en termes médiatiques n'a pas aidé à les imposer au-delà de quelques milliers de fans. Comme manifestement ce n'était pas mieux dans le reste du monde, le groupe a cessé d'exister quasi naturellement, sans clash, sans disque d'adieu, comme une étoile filante disparaît sitôt aperçue.

Dustin s'est lancé dans divers projets, pour d'autres mais aussi en solo avec une collection de piano solo assez intéressante. Sara, retournée du côté de Los Angeles, avait un peu disparu des radars de la musique, devenue plus ou moins décoratrice d'intérieur et sortant tout de même quelques albums dans la plus grande indifférence tout du moins de ce côté ci de l'Atlantique ainsi que quelques titres par ci par là, notamment des reprises de façon assez confidentielle avec récemment une chanson sur un tribute à Wes Anderson.

Aussi c'est avec un enthousiasme certain que l'on accueillait il y a quelques mois l'annonce d'un nouvel album de Sara Lov en prévente sur PledgeMusic. Tout aussi réjouissant que les aventures en solo de Sarah Cracknell. L'avantage du crowdfunding étant au moins le caractère international de la chose, contrairement à des sorties sur de petits labels n'ayant pas les moyens d'exporter leur production. Some kind of champion est donc un nouvel album de Sara Lov sur lequel a (un peu) participé Dustin. Programme qui a déjà de quoi réjouir et qui effectivement réjoui d'autant plus à l'écoute. On retrouve immédiatement cette ambiance que l'on aimait tant chez eux. Suave, mélodique, on replonge dès le premier titre.

Cet album est, en effet, dans la droite lignée des précédents disques du duo à la différence près qu'il semble plus léger, sans doute parce qu'il sonne plus acoustique, plus direct, débarrassé de la production de l'époque qui, après écoute, n'a pas trop mal vieilli mais qui est légèrement plus manièrée. On vieillit mon brave ami, on s'assagit et on se débarrasse du superflu.

C'est donc sous le charme que l'on écoute les mélodies suaves et doucereuses de Sara Lov, toujours à la limite de la joyeuse ritournelle et de la ballade nostalgique. C'est beau, c'est séduisant, c'est le retour des Devics en quelque sorte et assurément un très réussi album solo. Procurez-vous ce disque sinon votre hiver sera froid et pluvieux.
Au passage, réécoutez aussi toute la discographie des Devics, notamment le superbe The Stars at Saint Andrea, magnifique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Stars at Saint Andrea de Devics
La chronique de l'album Push the heart de Devics
Devics en concert au Zèbre (16 mai 2003)
Devics en concert au Nouveau Casino (15 février 2004)
Devics en concert à l'Astrolabe (19 février 2004)
L'interview de Devics (Mars 2003)
L'interview de Devics (Fevrier 2004)


En savoir plus :
Le site officiel de Sara Lov
Le Soundcloud de Sara Lov
Le Myspace de Sara Lov
Le Facebook de Sara Lov


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=