Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Naissance d'un chef d'oeuvre
Théâtre de Belleville  (Paris)  octobre 2015

Spectacle conçu et mise en scène par Stéphanie Chévara, avec 'Morgane Bader, Françoise Boisseau, Gérald Cesbron, Laurent Collard, Barthélémy Goutet et en alternance les enfants Arthur Minthe et Théophile Pouillot-Chévara.

En 1952, Roger Blin montait pour la première fois au monde "En attendant Godot" de Samuel Beckett au Théâtre de Babylone. Dans l’histoire du théâtre du vingtième siècle, et aussi pour celle de ce siècle, cette création est désormais une date clé et un événement d’une rare importance.

"Naissance d’un chef d’œuvre" raconte sans chichis la genèse de Godot et ne lésine pas sur les moyens puisqu’elle convoque sur scène Samuel Beckett, l’auteur de la pièce, Roger Blin, son metteur en scène, ainsi que tous les protagonistes, comédiens en tête, qui ont contribué à sa renommée. Préférant un didactisme bienveillant et chaleureux à une explication de textes pour spécialistes,

Stéphanie Chévara, qui a écrit et adapté à la scène "Naissance d’un chef d’œuvre", met Godot à la portée de tous ses spectateurs, qu’ils connaissent la pièce de Beckett sur le bout des doigts ou qu’ils en ignorent jusqu’à l’existence. On se risquera même à affirmer que ceux qui n’aiment pas Beckett, ou sont rétifs à son humour absurde, pourront se passionner pour le travail de Stéphanie Chévara.

Tout commence par Roger Blin à sa table de travail lisant le cahier vert dans lequel Beckett a copié "En attendant Godot" et s’interrogeant sur ce que signifie ce texte énigmatique. Tout s’achève dans un monde où leurs silhouettes à chapeaux melons sont devenues incontournables, au même titre que celles des personnages peints par Magritte ou des compositions burlesques de Laurel et Hardy ou Charlie Chaplin.

Entre ces deux temps, "En attendant Godot" est devenu un mythe et, grâce à Stéphane Chévara, on aura appris pourquoi.

Simple, nourrie de jolies anecdotes, "Naissance d’un chef-d’œuvre" se suit avec plaisir. Voir Samuel Beckett en "vrai", dans la composition très réussie de Barthélémy Goutet, avec son humour irlando-saxon et sa délicieuse pointe d’accent, emporte la conviction.

Peut-être que Laurent Collard a gommé un peu du tempérament inquiet de Roger Blin pour en faire un chantre absolu et bégayant de la chose théâtrale, mais cela ne l’empêche pas d’être le personnage

Le reste de la distribution, Morgane Bader, François Boisseau, Gérald Cesbron et en alternance les enfants Arthur Minthe et Théophile Pouilot-Chévara, s’emploie sans compter, jouant parfois plusieurs personnages dans une succession de saynètes jamais inutiles.

Quand on aura ajouté que Stéphanie Chévara ne se prive pas d’utiliser des incrustations vidéos, et le fait toujours à bon escient pour ajouter un plus d’émotion, on espérera avoir définitivement convaincu que "Naissance d’un chef d’œuvre" est un spectacle réussi à la gloire du théâtre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=