Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fantastique ! Kuniyoshi, le démon de l'estampe
Petit Palais  (Paris)  Du1er octobre 2015 au 17 janvier 2016

Organisée par le Petit Palais, le Musées des Beaux Arts de la ville de Paris/Paris Musées et Nikkei Inc, l'exposition "Fantastique ! Kuniyoshi, le démon de l'estampe" propose de découvrir le quatrième mousquetaire de l'âge d'or de l'estampe japonaise.

En effet, trois noms, se sont illustrés dans cet art qui a perduré du début du 17ème au milieu du 19ème siècle et a influencé les artistes occidentaux avec la vogue du japonisme.

Ceux de Utamaro, le maître du portrait, Hokusai, le fou de dessin, et Hiroshige, le maître du paysage, résonnent dans la mémoire collective éclipsant celui de Kuniyoshi, contemporain de Hiroshige et formé à la même école Utagawa.

Riche de près de trois centaines d'oeuvres provenant essentiellement d'une collection particulière japonaise et conçue par Yuriko Iwakiri, commissaire scientifique, et de Gaëlle Rio, conservateur au Petit Palais, cette exposition monographique révèle la virtuosité cinétique de son oeuvre considéree comme une source d'inspiration majeure de l'art contemporain nippon notamment des arts visuels.

Les commissaires ont opté pour une présentation thématique pour "mettre en lumière la variété stylistique et l’imagination sans limite de l’artiste" dans une très sage scénographie de Didier Blin.

Celle-ci, avec des cimaises en camaïeu tonal en harmonie avec les lignes de force de l'esthétique japonaise, privilégie l'épure et la sobriété qui, nonobstant la modulation de l'accrochage, n'est pas vraiment en synergie avec le style exubérant et ludique de Kuniyoshi..

Et cette présentation académique ne parvient pas, surtout dans les dernières salles à rompre la monotonie visuelle souvent attachée à la monstration des oeuvres graphiques.

Cela étant, l'architecture en ligne de fuite et le chromatisme des premières salles incitent à une déambulation attentive qui permet au visiteur de s'immerger dans un univers attactif par sa modernité formelle et donc, largement addictif.

Kuniyoshi, du monde flottant à l'héroic fantasy

Le choix du parcours thématique s'avère également très classique mais ce n'est pas par les sujets traités que Kuniyoshi se distingue de ses homologues car, comme eux, il a pratiqué tous les genres de l'estampe - qui correspondent aux genres picturaux, tels le portrait, le paysage et même la peinture d'histoire avec sa déclinaison nippone qu'est l'illustration du roman d'aventure - qui correspondant à la demande d'une société hédoniste.

Toutefois, ce parcours didactique comporte, comme pour la récente rétrospective "Hokusaï", une omission en ce qui concerne la peinture de genre, et non des moindres en raison de l'importance de sa production, celle du "shunga", l'image du printemps, relatif à l'estampe érotique, dans laquelle Kuniyoshi a également oeuvré comme l'a montré l'exposition "L'art de l'amour au temps des geishas" qui s'est tenue également en 2014 à la Pinacothèque de Paris.

Ce qui caractérise Huniyoshi, et le démarque, c'est son style constitué par un répertoire iconographique foisonnant, un traitement expressif et éminemment ludique et une composition cinétique qui témoigne d'un art du cadrage narratif qui fait merveille dans l'illustration du roman d'aventure.

Un style qui trouve son épanouissement dans ce registre littéraire placé sous le signe du fantastique et de l'aventure héroïque mettant aux prises de vertueux et valeureux guerriers avec de sombres brigands tatoués, de monstrueux animaux ou de maléfiques créatures surnaturelles.

A ce titre, son oeuvre va constituer une des bibles de l'heroic fantasy et un répertoire de références pour le tatouage moderne de style asiatique.

Kuniyoshi, c'est aussi la célébration du vivant incarné et, en premier lieu, dans les portraits car il ne pratique pas le portrait "aimable".

Ainsi : les modèles favoris de son temps, tels les acteurs de kabuki sont représentés de manière expressive, allant parfois jusqu'à la frontière de la caricature, afin de rendre compte de leur talent.

De même, les beautés féminines, les courtisanes de haut rang ou les femmes dans leur intimité, ne sont pas iconifiées par le formatage du "beau idéal" ni figées dans une indolente austérité afin de rendre compte de la grâce de leur beauté naturelle et de l'élégance de leurs attitudes.

Autre marque de fabrique de Kuniyoshi, l"hybridation de l'estampe de paysage avec la scène de genre.

En l'espèce, l'estampe de paysage n'est pas qu'ode à l'immanence et à la contemplation de la nature.

L'homme est toujours présent, vaquant à ses occupations quotidiennes ainsi que les animaux qui composent un magnifique bestiaire avec une prédilection de l'artiste pour la faune aquatique et marine et les chats.

Pour les animaux, le style peut être presque "cartoonesque" à l'instar de l'estampe retenue comme affiche de l'exposition et tend à l'anthropomorphisme qui prend toute son ampleur humoristique et satirique dans le domaine des jeux graphiques, corollaire des jeux de l'esprit en vogue en son temps, et le registre de la caricature.

Et l'imagination de l'artiste, de diable d'homme, ne connaît pas de limite.

Avec, entre autres, des portraits arcimboldesques, le visage composé d'un entrelacements de corps, l'alphabet du corps humains décliné sous forme de chats formant des syllabes, les images en miroir, les oiseaux tenant de petits commerces et les acteurs au corps de poisson.

Et, à la sortie, en bonus, une courte animation sur écran géant réalisée à partir de ses estampes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Petit Palais

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=