Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La fin de l'homme rouge
Théâtre de L'Atalante  (Paris)  novembre 2015

Comédie dramatique d'après le texte éponyme de Svetlana Alexievitch, adaptation et mise en scène de Stéphanie Loïk, avec Nadja Bourgeois, Heidi-Eva Clavier, Lucile Chevalier, Véra Ermakova-Kouznetsov, Marie-Caroline Le Garrec, Adrien Guitton, Martin Karmann, Abdel-Rahym Madi et Jérémy Petit.

La Russie nouvelle, fille dénaturée de l’U.R.S.S., elle-même enfant criminel de la Sainte Russie, celle des empereurs et des moines fous… . Où commence et où finit le temps dans un pays-continent si vaste, si contenu, où la nostalgie enivre autant que l’alcool de blé et de pommes des champs ?

Dans "La fin de l'homme rouge", l’auteur, un écrivain qui fut journaliste, tendant le micro pour des entretiens où l’on se livre, sans le savoir, à l’âme-centrifugeuse d’un romancier, commence son récit à la mort de Staline (au moment de son enfance) et s’élance vers maintenant, en égrenant les noms des chefs successifs, connus, apôtres du bond en avant, de la transparence, de la décongélation, du profit, du nationalisme.

Pour finir dans la brutalité économique, la solitude, l’isolement, la mort de la camaraderie, et "la petite eau" (vodka) qui refait de tout russe, au crépuscule, un poète du regret.

Stéphanie Loik, le metteur en scène, a rassemblé une troupe de jeunes gens brillants et habités, statues sorties d’une composition à la gloire du socialisme, se dégourdissant les membres avec stupéfaction.

Jacques Labarrière et Véra Ermakova les font chanter, merveilleusement, tandis que la lumière de Gérard Gillot les enveloppe comme des fantômes. Ils parlent, comme s’ils se libéraient, ils se souviennent, pour exister, garçons plein d’enthousiasme, femmes aimantes et mères déchirées - la guerre, la poésie-puits, la misère menacent leurs fils, hydres fardées - peuple, en un mot, en marche, en colère, en fusion, en réduction.

Stéphanie Loik, de la berge, surveille ce fleuve qui déborde, cette crue de paroles et de soulèvement. Il y a de la magicienne chez elle à vouloir et à parvenir à contenir ce flot.

Nadja Bourgeois, Heidi-Eva Clavier, Lucile Chevalier, Véra Ermakova, Marie-Caroline Le Garrec, Adrien Guitton, Martin Karmann, Abdel-Rahym Madi et Jérémy Petit, incarnent ce peuple russe.

La prose de Svetlana Alexievitch - Prix Nobel de Littérature - est éclairée par le travail remarquable de Stéphanie Loik, tout cela dans les murs de l’Atalante, lieu de création, de qualité et d’audace.

A ne pas manquer.

 

C-L. Morel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=