Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Circus Incognitus
Théâtre des Bouffes Parisiens  (Paris)  octobre 2015

Spectacle clownesque conçu et interprété par Jamie Adkins.

Après avoir officié au sein de grandes compagnies circassiennes, tels le Cirque Eloïze et le Cirque du Soleil, Jamie Adkins se produit seul sur scène dans une forme novatrice, celle du one man circus.

Seul, pas tout à fait, puisqu'il y cohabite avec son double clownesque, "son" clown qui n'est ni le clown au nez rouge bateleur du cirque forain, ni le clown métaphysique du nouveau cirque, encore moins le clown à paillettes des superproductions.

Mais un clown "originel" qui renoue avec les fondamentaux de la pantomime et du rire pratiqués notamment par les acteurs burlesques du temps du cinéma muet.

Et pour son clown timide, candide, innocent, et vierge de toute expérience pour lequel apparaître au monde comme chaque acte du quotidien, grimper sur une chaise ou accrocher son vêtement, constitue une épreuve à surmonter de manière empirique au prix de maints efforts et d'une ingéniosité shadokienne, dont la réussite le surprend lui-même ainsi qu'une occasion de divertissement.

Trois oranges et le voici qui découvre joyeusement les lois de la gravité et le jeu de balles tel un enfant qui découvre et apprend de manière ludique.

Clown, mime, jongleur, équilibriste, acrobate, funambule et escamoteur, Jamie Adkins est un petit cirque à lui seul et son "Circus Incognitus", une merveille de maîtrise technique, la maladresse résultant d'une adresse folle, d'émotion et de poésie.

Un spectacle magnifique, dépourvu de tout artifice, d'une simplicité preuve de la maîtrise de son art, et légitimement ovationné par le public. Il surgit de nulle part, sans doute d'une autre dimension, apparaissant dans le noir total muni d'une lampe torche et de sa petite valise portant l'étiquette "le grande final" et celui-ci exécuté, repartira de même en éteignant la lumière.

Entre temps, pendant son (trop) court séjour parmi les hommes, il séduit les grands, qui ont encore gardé, tapie mais vivace, leur âme d'enfant et n'ont pas été atteint par le désenchantement qui rend blasé de tout, et les petits qui manifestent spontanément leur empathie pour cet autre si différent et cependant si semblable.

Bien, évidemment à voir absolument.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=