Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Summer
Hot Servitude  (Autoproduit)  octobre 2015

"What Keeps Mankind Alive ?"

Il y a des disques comme des orages, où l’électricité n’est pas que dans les guitares, où la tension est largement palpable. Des disques, des groupes qui ne sont pas anodins, qui sont comme des mains autour de votre gorge et qui serrent, qui serrent…

Chez Summer, il n’y a pas de compromis. Sa musique électro-noise (presque post-punk comme dans "Dévaluer") pas comme les autres est aussi frontale que brutale. Les titres sont courts (trop peut-être…), secs, directs, à l’os, vont à l’essentiel. Le temps n’est plus à la tergiversation, il y a urgence. Le ton est donné dès les premiers coups de basse comme des coups de butoir qui résonne dans notre tête (et qui résonne tout au long du disque), la guitare noise hurlante, comme un arc électrique, et les changements de rythmes impromptus de "Jenifer", c’est clair on ne va pas rigoler.

Hot Servitude est noir comme sa pochette, presque sans respiration, mais des profondeurs de la fange pourrait poindre la rédemption ("ton corps, tes yeux, ma rédemption" dans "Vampire"). Summer continue d’appuyer depuis ses débuts (Parler à tous ces gens en 2001), là où cela fait mal et d’explorer les vicissitudes de l’existence humaine : les affres de l’amour, les rapports de (au) couple, la société, le sexe, la violence de la vie… Rien de franchement nouveau, me direz-vous ! Certes, mais ici les mots sont crus, sans fard et possèdent cette rare part de vérité essentielle.

Jean Thooris est tout sauf un poseur, il ne s’embarrasse d’aucune futilité (et facilité) pour cracher à la gueule du monde sa sombre vision de l’humanité. Il vous laissera hagard, chancelant, haletant de plaisir. Nécessaire.

"What Keeps Mankind Alive ? Mankind is kept alive by bestial acts”. Die Dreigroschenoper, Kurt Weill & Bertolt Brecht

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album Summer make good de Mùm
La chronique de l'album Clear de That summer
La chronique de l'album Summer Storm de Pellumair
La chronique de l'album Near Miss de That Summer
La chronique de l'album Summer and a Reservoir de The Performers
Summer dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Indian Summer EP de Marlene
La chronique de l'album Summer Of '13 de Malcolm Middleton
Summer en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Summer en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Summer
Le Bandcamp de Summer
Le Soundcloud de Summer
Le Facebook de Summer


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=