Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Summer
Hot Servitude  (Autoproduit)  octobre 2015

"What Keeps Mankind Alive ?"

Il y a des disques comme des orages, où l’électricité n’est pas que dans les guitares, où la tension est largement palpable. Des disques, des groupes qui ne sont pas anodins, qui sont comme des mains autour de votre gorge et qui serrent, qui serrent…

Chez Summer, il n’y a pas de compromis. Sa musique électro-noise (presque post-punk comme dans "Dévaluer") pas comme les autres est aussi frontale que brutale. Les titres sont courts (trop peut-être…), secs, directs, à l’os, vont à l’essentiel. Le temps n’est plus à la tergiversation, il y a urgence. Le ton est donné dès les premiers coups de basse comme des coups de butoir qui résonne dans notre tête (et qui résonne tout au long du disque), la guitare noise hurlante, comme un arc électrique, et les changements de rythmes impromptus de "Jenifer", c’est clair on ne va pas rigoler.

Hot Servitude est noir comme sa pochette, presque sans respiration, mais des profondeurs de la fange pourrait poindre la rédemption ("ton corps, tes yeux, ma rédemption" dans "Vampire"). Summer continue d’appuyer depuis ses débuts (Parler à tous ces gens en 2001), là où cela fait mal et d’explorer les vicissitudes de l’existence humaine : les affres de l’amour, les rapports de (au) couple, la société, le sexe, la violence de la vie… Rien de franchement nouveau, me direz-vous ! Certes, mais ici les mots sont crus, sans fard et possèdent cette rare part de vérité essentielle.

Jean Thooris est tout sauf un poseur, il ne s’embarrasse d’aucune futilité (et facilité) pour cracher à la gueule du monde sa sombre vision de l’humanité. Il vous laissera hagard, chancelant, haletant de plaisir. Nécessaire.

"What Keeps Mankind Alive ? Mankind is kept alive by bestial acts”. Die Dreigroschenoper, Kurt Weill & Bertolt Brecht

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album Summer make good de Mùm
La chronique de l'album Clear de That summer
La chronique de l'album Summer Storm de Pellumair
La chronique de l'album Near Miss de That Summer
La chronique de l'album Summer and a Reservoir de The Performers
Summer dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Indian Summer EP de Marlene
La chronique de l'album Summer Of '13 de Malcolm Middleton
Summer en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Summer en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Summer
Le Bandcamp de Summer
Le Soundcloud de Summer
Le Facebook de Summer


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=