Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festin de jeunesse
Studio du Regard du Cygne  (Paris)  novembre 2015

Comédie dramatique de Dominique Sels, mise en scène Sébastien Ehlinger, avec Kristel Largis Diaz et Francis Bolela.

Dominique Sels est romancière. "Festin de jeunesse" est sa première incursion dans le domaine théâtral. Elle a choisi d'y explorer le jeu des passions amoureuses.

Maud et Maxime, deux jeunes étudiants, sont dans une chambre, un soir de réveillon de la Saint-Sylvestre. Heure des bilans, heurts des sentiments, les deux amis reviennent sur cette année passée où bien des choses ont changé pour eux. Maxime a été le co-locataire de Bruno, l'amant de Maud... et en a profité pour le lui chiper.

Dès lors, Maud s'est jeté dans les bras d'un musicien célèbre, bien plus âgé qu'elle, Fergusse. Mais après un printemps prometteur, le temps de la désillusion est venue pour la jeune femme qui ne sait plus sur quel pied danser avec un homme qui la manipule, la considère comme une petite fille.

Pendant ce temps-là, Maxime a découvert le frisson vénéneux de la prostitution, rue Saint-Anne. Maud et Maxime se parlent à cœur ouvert, à cœur bienveillant. C'est un duo sans tension palpable qu'a écrit Dominique Sels, même si plane sur la discussion bien des sous-entendus.

N'assiste-t-on pas là à un marivaudage qui pourrait s'aventurer vers des terrains inédits ? Maud et Maxime passeront-ils la nuit à discuter, partiront-ils danser ou tout cela finira-t-il par une autre proposition ?

Quand on écoute "Festin de jeunesse", on est surpris par la belle langue châtiée employée par les deux étudiants dont l'une déploie la logique d'une mathématicienne et l'autre s'accroche à des propos littéraires ou philosophiques.

Dominique Sels, volontairement ou pas, s'est mis dans les pas du Jean Eustache de "La Maman et la putain", qui a remis à l'honneur le parler courtois et précieux chez les germanopratins d'après 1968. Maud et Maxime appartiennent à la même génération à quelques années près. Ils n'aiment pas l'amour pour l'amour mais pour le jeu amoureux qui le précède, lui donne la dimension du romanesque.

Bavards impénitents, surtout Maud, ils élaborent des théories amoureuses pour pouvoir aimer davantage, et sont encore loin de posséder le laconisme des raisonnements de la génération SMS actuelle.

Dans la mise en scène minimaliste qu'a conçu Sébastien Ehlinger, où les deux protagonistes se font face dans deux fauteuils rouges, la langue de Dominique Sels prend la dimension d'un dialogue bergmanien.

Les deux jeunes comédiens interprétant ces deux jeunes d'avant le sida s'emparent du texte avec avidité. Evidemment, Kristel Largis-Diaz qui incarne une Maud pleine d'éclats, souvent radieuse, parfois soucieuse, est mieux servi que Francis Bolela, qui joue un Maxime plus relanceur qu'attaquant. Car, il faut le dire, dans cette pièce aux accents autobiographiques, Dominique Sels a favorisé le rôle de Maud.

Et bien lui en a pris puisque, de ce flot très littéraire, Kristel Largis-Diaz fait son miel. Elle est constamment étonnante dans le rôle de Maud, est capable de gérer les ruptures du personnage comme seule une comédienne accomplie pourrait le faire. Ses yeux brillent, elle sautille, elle s'illumine et profite de chaque belle phrase de son auteur pour pousser un peu plus loin son jeu surprenant.

Elle est Maud totalement, viscéralement. On n'imagine pas une autre comédienne dans ce rôle qu'elle s'approprie pour longtemps et qu'elle tire vers l'émotion qui donne la chair de poule. Découverte de la soirée, on sait qu'elle n'est pas la découverte d'un soir. Francis Bolela l'aide avec une abnégation sans réserve, une abnégation qui est aussi la marque des vrais comédiens.

Les deux sont portés par ce que Dominique Sels ose leur donner à dire et par l'élan que leur assure la mise en scène de Sébastien Ehlinger. Il faut que ce quatuor s'efforce et s'échine : il a entre ses mains de quoi convaincre un public de théâtre bien plus large qu'un simple cercle d'amis.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=