Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pascal of Bollywood
Le trianon  (Paris)  20 avril 2005

Le Trianon affichait complet pour le concert parisien de Pascal of Bollywood, chanteur français qui revient dans son pays natal avec un répertoire de standards indiens 100% made in Bollywood.

Un public nombreux, diversifié avec de nombreuses personnes d'origine indienne, l'attendait de pied ferme. Assise à côté d'une charmante dame indienne, celle-ci m'a demandé si je connaissais le chanteur. Je lui dis que je connais effectivement l'album du fameux Pascal of Bollywood ce à quoi elle me répond qu'il chante très bien et très distinctement ce qui permet de tout comprendre (sic !). J'ai bien dû lui avouer que cela ne me facilitait pas la compréhension de langue indienne ! Elle a semblé un peu déçue.

Avec son album éponyme sorti en novembre 2004, Pascal of Bollywood est l'unique représentant de ce registre musical en France, registre qui n'a pas fini de surprendre et de plaire et qui s'inscrit dans une vague indomaniaque initiée par Bollywood.

La salle du Trianon, ancien cabaret montmartrois et théâtre lyrique offrait un écrin particulièrement adapté au concert de Pascal of Bollywood qui fût à la fois un tour de chant et une revue grandeur miniature avec une danseuse. On s'imagine ce que ce la donnerait s'il était effectivement accompagnée d'une véritable troupe.

Car, mine de rien, souriant, gracieux et un peu kitsch, Pascal of Bollywood se révèle non seulement chanteur, dotée d'une voix de crooner qui passe bien la rampe, mais également d'une présence et d'une aisance sur scène qui lui permettrait d'être un fantastique meneur de revue "indienne".

Le concert de Pascal of Bollywood était fort attendu et son entrée sur scène après une chanson solo de son invitée, la chanteuse indienne Smriti Minocha, a été saluée par des applaudissements nourris qu'il a reçu avec sourire et simplicité avant d'entamer son spectacle avec "Evening in Paris" qui fort logiquement a déclenché une tonnerre d'applaudissements.

 

 

 

 

Pantalon mauve, chemise flashy et mocassions de faux croco, Pascal of Bollywood a vite fait de séduire, sourire aux lèvres, roulements d'yeux à l'indienne et mimiques enjoleuses. Très à l'aise, souriant, il va se montrer fidèle à la réputation qui le précède.

Entouré d'un groupe de musiciens blancs, indiens et noir talentueux, tablas, flûtes, percussions, basse, guitare, batterie et violon, il interprète "Jalwa, jalwa", "Suhana safar", "Johnny D'jono" avant d'être rejoint par une très jolie danseuse Anoucha.

Deuxième partie avec une entrée fracassante en veste de velours noire lumineuse pour un disco "Sara zamana" qui fait danser assis les spectateurs comme sur l'histoire du cerf-volant "Chali chali re patang".

Pas le temps de s'ennuyer ni de perdre a belle humeur, les morceaux s'enchaînent et il est diffiile de quitter cet univers coloré et enchanteur.

Les applaudissements sont chaleureux pour réclamer un rappel.

Pascal of Bollywood revient avec une petite boite à cylindre qui égrène les premières notes de la vie en rose dont il a fait une reprise pour le moins singulière avec "La vie en rose …indien".

Ensuite, tous, musiciens compris, nous jouent les Blues Brothers from Bollywood pour interpréter, en lunettes noires, "Tu roop ki rani" l'histoire de la Reine de beauté et du Roi des voleurs.

Deuxième rappel, ovation public debout. Clôture par la reprise de "Evening in Paris"

.Pascal of bollywood a bien fait de revenir à Paris !
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Pascal of Bollywood

Crédits photos : David

Plus de photos sur Taste of Indie


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=