Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tuscaloosa
Comme une guerre froide  (Médiapop Records)  octobre 2015

Tuscaloosa est un groupe culte. Le groupe Français aurait très bien pu disparaître dans les limbes de l’histoire du rock. Contre toute attente, Tuscaloosa est toujours vivant, toujours "cinématographique, lunatique, épidermique et sémantique mais jamais cynique".

Tuscaloosa est un groupe culte donc. Le groupe Lorrain est apparu dans les années 90 entre Longwy et Nancy, au milieu des friches industrielles mortes et désertées où le sang des ouvriers irriguera la terre encore sur des générations. Ces "guerriers noirs" (en hommage aux gueules noirs ?) sont nés des cendres de Garbage Collector, groupe mythique tombé dans l’oubli, qui n’avait au compteur qu'un seul album : 1988 et un EP, mélange de noise, de musique industrielle, de hip-hop et de post-punk, mais élément moteur et précurseur pour ce qui deviendra la scène noise Française du début des années 90.

Tuscaloosa sort un EP en 1997 pour le label Lithium. Si Garbage Collector était presque trop en avance sur son temps, Tuscaloosa arrive quant à lui trop tard. Lithium disparaît et le groupe avec. Silence radio, perdu pour la musique. Ou presque (quelques titres en solo, musique pour le film Seule la forêt de Sébastien Lacroix…).

Et puis les Lorrains reviennent, plus vraiment le même groupe en fait, pour ce qui est son premier album. Revenir parce que l’on a quelque chose à dire, pour briser les codes du genre pop, cheval libre, aller à l’essentiel ne gardant du rock que son urgence hantée, ses dissonances, son côté brut et ses reliefs accidentés. Ce disque ressemble à son pays à ses racines sidérurgiques faites de "métal, de bruit et de fureur". Il possède une densité palpable et montre un groupe au sommet de son inspiration qui, dans un élan créatif, assemble corps et âme.

Dans Comme une guerre froide, disque assez court seulement 7 titres, on peut y entendre sur des textes intimes parlant de la vie, de l’omnipotence des médias (de la télévision, des réseaux sociaux), du Diabologum, de la noise héritière de Sonic Youth, de la musique industrielle Allemande, Arto Lindsay, Rodolphe Burger, Birthday Party mais aussi du post-punk et de la No wave New-Yorkaise et une pointe de free (et pas forcément jazz) avec le saxophoniste Antoine Arlot soufflant tempête, véritable valeur ajoutée (l’hypnotique "Mistaken", le tendu "Agitprop", "Comme une guerre froide", peut-être les meilleurs titres de l’album). C’est en effet quand il lâche totalement prise, bascule du côté le plus obscur et étrange (digne de l’expressionisme allemand allant avec la pochette) que Tuscaloosa devient véritablement prenant. Un beau retour ? Un beau début ? Un beau disque en tout cas !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Tuscaloosa en concert à L'Aéronef (dimanche 28 mai 2017)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Tuscaloosa
Le Facebook de Tuscaloosa


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=