Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tuscaloosa
Comme une guerre froide  (Médiapop Records)  octobre 2015

Tuscaloosa est un groupe culte. Le groupe Français aurait très bien pu disparaître dans les limbes de l’histoire du rock. Contre toute attente, Tuscaloosa est toujours vivant, toujours "cinématographique, lunatique, épidermique et sémantique mais jamais cynique".

Tuscaloosa est un groupe culte donc. Le groupe Lorrain est apparu dans les années 90 entre Longwy et Nancy, au milieu des friches industrielles mortes et désertées où le sang des ouvriers irriguera la terre encore sur des générations. Ces "guerriers noirs" (en hommage aux gueules noirs ?) sont nés des cendres de Garbage Collector, groupe mythique tombé dans l’oubli, qui n’avait au compteur qu'un seul album : 1988 et un EP, mélange de noise, de musique industrielle, de hip-hop et de post-punk, mais élément moteur et précurseur pour ce qui deviendra la scène noise Française du début des années 90.

Tuscaloosa sort un EP en 1997 pour le label Lithium. Si Garbage Collector était presque trop en avance sur son temps, Tuscaloosa arrive quant à lui trop tard. Lithium disparaît et le groupe avec. Silence radio, perdu pour la musique. Ou presque (quelques titres en solo, musique pour le film Seule la forêt de Sébastien Lacroix…).

Et puis les Lorrains reviennent, plus vraiment le même groupe en fait, pour ce qui est son premier album. Revenir parce que l’on a quelque chose à dire, pour briser les codes du genre pop, cheval libre, aller à l’essentiel ne gardant du rock que son urgence hantée, ses dissonances, son côté brut et ses reliefs accidentés. Ce disque ressemble à son pays à ses racines sidérurgiques faites de "métal, de bruit et de fureur". Il possède une densité palpable et montre un groupe au sommet de son inspiration qui, dans un élan créatif, assemble corps et âme.

Dans Comme une guerre froide, disque assez court seulement 7 titres, on peut y entendre sur des textes intimes parlant de la vie, de l’omnipotence des médias (de la télévision, des réseaux sociaux), du Diabologum, de la noise héritière de Sonic Youth, de la musique industrielle Allemande, Arto Lindsay, Rodolphe Burger, Birthday Party mais aussi du post-punk et de la No wave New-Yorkaise et une pointe de free (et pas forcément jazz) avec le saxophoniste Antoine Arlot soufflant tempête, véritable valeur ajoutée (l’hypnotique "Mistaken", le tendu "Agitprop", "Comme une guerre froide", peut-être les meilleurs titres de l’album). C’est en effet quand il lâche totalement prise, bascule du côté le plus obscur et étrange (digne de l’expressionisme allemand allant avec la pochette) que Tuscaloosa devient véritablement prenant. Un beau retour ? Un beau début ? Un beau disque en tout cas !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Tuscaloosa en concert à L'Aéronef (dimanche 28 mai 2017)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Tuscaloosa
Le Facebook de Tuscaloosa


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=