Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arman Méliès
Vertigone  (At(h)ome)  octobre 2015

Le nom d’Arman Méliès vous est probablement familier. Outre sa discographie personnelle (ses expériences ?), ses collaborations avec Bashung, Thiéfaine ou Julien Doré ont fait de lui un personnage récurrent du microcosme musical de la pop française. Quand j’ai vu ce Vertigone dans la liste des albums à chroniquer pour vous, les grenouilles, quand j’ai vu qu’aucun chroniqueur ne l’avait encore choisi, quand j’ai compris que j’arrivais juste à temps, je suis resté un moment interdit, stoppé par la stupeur. Puis j’ai foncé.

Play >

"Constamment je brûle"... Entrée en matière douce, puissante, tendue, déchirée, apaisée. Un premier titre parfait, quelque part entre pop dans la mélodie et rock dans l’esprit, très fort. A l’image de ce Vertige parti. Si j’ai d’abord parlé de pop et de rock, il y a de la chanson dans l’écriture et la composition de ce disque. De façon générale, je veux dire. Ce qui est frappant, c’est cette synthèse entre les trois, la maîtrise dont fait preuve Arman Méliès est impressionnante. Dans l’orchestration, bien sûr - ceux qui ont suivi son parcours s’y attendait - mais aussi dans tous les aspects de cette alchimie fragile qui fait de quelques notes et mots une chanson, d’un ensemble de chansons, un album.

Mélange des genres, des époques, par touches instrumentales, Vertigone emprunte les codes des décennies passée, 70, 80, 90, 00, pour faire un disque de 2015 totalement singulier. On y croise les fantômes de ses albums précédents, nappes synthétiques, retenue, intelligence et une certaine noirceur. Pourtant, c’est bien le feu qui ouvre, le feu qui couve, et si le froid électronique n’est jamais loin ("Tessa"), c’est pour mieux se laisser prendre par la folie du vent (on pensera à Bashung). La suite n’est qu’alternance entre folk électrique posée et envolées saturées, basses lourdes, musique inspirée (la piste éponyme vous laissera sans voix) et fiction cinématographique. De bout en bout, jusqu’à la dernière note, on reste accroché à la passion qui porte ce vertige.

[] Stop

Neuf chansons au sens traditionnel du terme, de ces chansons que l’on peut jouer simplement avec une guitare, neuf titres qui slaloment entre guitares, synthés ou saxophone (oui !) avec élégance, neuf morceaux habités par une voix fiévreuse comme jamais, mûre, profonde, déchirante, neuf pistes qui composent un disque inattendu après le froid IV et confirment qu’Arman Méliès est de ces artistes qui cherchent toujours ce qu’il y a plus loin, ce qui est caché au regard.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Néons blancs et Asphaltine de Arman Mélies
La chronique de l'album Les tortures volontaires de Arman Méliès
La chronique de l'album Casino de Arman Méliès
Arman Méliès en concert à La Maroquinerie (2 février 2006)
Arman Méliès en concert au Festival Les Inrocks 2006
Arman Méliès en concert au Divan du Monde (14 mai 2008)
Arman Méliès en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
L'interview de Arman Méliès (14 juin 2006)
L'interview de Arman Méliès (21 avril 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Arman Méliès
Le Bandcamp de Arman Méliès
Le Soundcloud de Arman Méliès
Le Facebook de Arman Méliès


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Arman Melies (21 avril 2008)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=