Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Réparer les vivants
Théâtre de Sartrouville  (Sartrouville)  novembre 2015

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Maylis de Kérangal, mise en scène de Sylvain Maurice, avec Vincent Dissez accompagné par le musicien Joachim Latarjet.

Trois jeunes d’une vingtaine d’année partis sur une plage vivre leur passion : le surf. Au retour, la camionnette qui les ramène percute un poteau. Simon, l’un d’entre eux dans un coma avancé est déclaré en état de mort cérébrale. Pour les parents, se pose la question du don d’organe et notamment du cœur de Simon.

Le formidable texte de Maylis de Kerangal "Réparer les vivants" est un passionnant défi pour un metteur en scène. Et l’est au moins tout autant pour un comédien.

Sylvain Maurice a adapté le roman choc, best-seller auréolé de nombreux prix, s’est entouré d’une équipe de qualité et a confié le jeu à un acteur qu’il connaît bien : Vincent Dissez (étonnant récemment dans le "Lorenzaccio" de Catherine Marnas, en tournée en France). Et le moins qu’on puisse dire c’est que le résultat est d’une qualité exceptionnelle. Sur un dispositif conçu par Eric Soyer,

Vincent Dissez ne quitte pas les quelques mètres d’un tapis roulant qui l’emmène irrémédiablement vers le fond de la scène, dans l’obscurité d’un portail au dessus duquel, comme sur une mezzanine, trône le multi-instrumentiste Joachim Latarjet, qui le soutient tout au long de ce monologue palpitant.

Vincent Dissez est un conteur à la voix chaude et envoûtante qui, en quelques inflexions, parvient à changer l’ambiance de l’histoire avec l’aide de la guitare évocatrice, du clavier ou du trombone de Joachim Latarjet, dans une écoute parfaite.

Le récitant qui nous relie au récit, et dont la plupart du temps, seule la silhouette se découpe dans l’obscurité (fabuleux travail d’Eric Soyer), le délivre en un ahurissant solo qui tient quasiment du jazz.

Les notes de la guitare zèbrent l’air tandis que les mots rebondissent dans la bouche de l’acteur comme ses chaussures de sport sur la gomme du tapis roulant dont la vitesse oblige le comédien à tantôt accélérer le pas, tantôt se jeter dans la course échevelée vers la vie de ce texte époustouflant qui transfigure l’horreur du deuil et de la réalité médicale en un poème de beauté et d’espoir.

Le texte, parfois très clinique, rapporte avec une foule de détails et souvent beaucoup d’humour la course contre la montre avant cette transplantation dont le narrateur, dans une infinité de nuances et une précision de gestes, est la vivante incarnation.

On reste suspendu pendant près d’une heure trente à la puissance du récit, sublimé par la grâce d’un comédien absolument extraordinaire, dirigé avec une finesse parfaite par Sylvain Maurice, qui du calme à la fièvre, de la tristesse à la quiétude ne nous lâche pas pour nous faire vivre un immense moment de théâtre.

Phénoménal parcours intérieur, "Réparer les vivants" du quatuor Maurice/Dissez/ Latarjet/Soyer est un monologue hypnotique magistral qu’il faut à tout prix venir partager.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=