Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oncle Bernard - l’anti-leçon d’économie
Richard Brouillette  décembre 2015

Réalisé par Richard Brouillette. Quévec/Esoagne. Documentaire. 1h19 (Sortie le 9 décembre 2015).

"Oncle Bernard, l'anti-leçon d'économie" de Richard Brouillette est aussi une "anti-leçon de cinéma", puisque, mis à part un plan sur Cabu et quelques zooms sur Bernard Maris, le cinéaste québécois se contente de fixer sa caméra face à lui pour cadrer en plans moyens son mauvais sujet mal pensant.

Déjà presque un an après sa mort dans la tuerie de Charlie-Hebdo, c'est avec un brin de tristesse que l'on retrouve Bernard Maris en pleine forme intellectuel.

Richard Brouillette a enregistré l'économiste de Charlie en 2000 dans les locaux du journal qui n'était pas encore installé rue Nicolas Appert et qui était alors dirigé par le très controversé Philippe Val.

Jeune quinquagénaire, Bernard Maris portait superbe. Sa morgue anticapitaliste et son scepticisme arrogant faisait mouche à chaque question bateau ou un peu obligé que lui posait le réalisateur au fort accent canadien.

"Oncle Bernard" n'avait pas non plus subi le travail d'usure que ses fréquentations médiatiques allaient effectuer sur lui. Il n'était pas devenu le comparse complice des collaborateurs des Échos faisant office de chroniqueurs sur France Inter. C'est donc un homme totalement libre de ses propos qui fera face au spectateur dans "Oncle Bernard, l'anti-leçon d'économie" de Richard Brouillette, film dont le triste n'est pas trompeur.

Dans l'obscurité de la salle, il sera avantageux de prendre de quoi noter les propos iconoclastes de cet anti-professeur d'économie, de cet universitaire qui avait osé se confronter aux "petits dessinateurs de Mickey" de Charlie-Hebdo.

On retiendra ainsi que "les statistiques parlent de chiffres pour ne pas parler de la réalité", que "le cadre est le personnage le plus imbécile de cette société" que, dans le commerce, "les puissants imposent leur volonté aux plus faibles". Belle mécanique intellectuelle, lapidaire mais jamais injuste, Bernard Maris ouvre ici la voie à tous les économistes dissidents, ceux qui se disent consternés, ceux qui se proclames atterrés, ceux qui s'opposent à la vulgate néolibéral.

Dans son dispositif spartiate, "Oncle Bernard, l'anti-leçon d'économie" de Richard Brouillette le restitue parfaitement. C'est vivant qu'on l'écoute, c'est vivant qu'on l'imagine.

Qu'on se le dise une fois pour toutes : parler de lui à l'imparfait ne s'impose pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=