Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joycut - Albert Fallen
Le Klub  (Paris)  jeudi 3 décembre 2015

On arrive en avance à la rue Saint-Denis qui croise la rue de Rivoli, à l'entrée de ce petit bar au coeur de Châtelet, Le Klub. Tous les gens dehors sont habillés en metalleux, un gars aux cheveux longs qui sort avec son gilet en cuir imprimé Guns'n'Roses sur le dos, d'autres gens en total black gothique. On se demande si on ne s'est pas trompé d'adresse et pour lever tous les doutes, on descend en bas. Mystère révélé : après les travaux au Klub, il y a maintenant deux salles, une dédiée au culte du metal, l'autre pour tout autre genre de concerts.

La salle est encore presque vide et on entend tout de suit parler italien : voilà les Joycut avec leur manager Katia. Les gars très gentils nous accueillent en offrant un verre et on s'assied à la table avec eux en discutant des dernièrs événements à Paris. Ils confessent que beaucoup de gens leur avaient recommandé d'annuler leur tournée mondiale, en particulier en France. Mais ils ont voulu continuer et attachés à cette ville (ils avaient déjà joué à La Maroquinerie, au Festival Chorus et au MaMA), ils ont choisi exprès d'être en France pour leur deux dernières dates, après deux ans de voyage, qui les a emmenés jusqu'au Canada, aux Etats-Unis et en Islande.

Le bar est très cosy et on est vraiment entre amis tandis que les gars nous montrent les photos de leur tournée et nous parlent de leur dernière date, demain, aux Transmusicales de Rennes.

A côté de nous, le groupe d'ouverture, Albert Fallen, originaire de Paris, commencent à preparer la scène. Le duo, claviers et guitare, joue une électro minimaliste avec des riffs obsédants qui nous suggèrent les images des atmosphères berlinoises. Sur demande du public, qui connait bien leur musique, ils ajoutent un dernirer morceau avant de laisser la place aux Joycut.

Le changement de scène est un Tetris d'équilibre sur la petite scène pour monter deux percussions (réduites pour l'occasion) et les claviers. De la batterie de Nicola, il ne reste que le tom basse et c'est à Gael de jouer les percussions accompagné d'un tube silver suspendu à la verticale et le chimes.

On est très proche de la scène et l'ambiance de l'album Pieces of Us Were Left On The Ground (IRMA Records, 2013) nous transporte dans les territoires du post-rock qui sent d'electro wave. La voix de Pasco, presque éloignée, arrive altérée comme un autre son qui accompagne le tom rapide.

Les JoyCut sont passés par le rock alternatif, le post-rock jusqu'à la dérive electro, très active déjà avant dans leur premier album The Very Strange Tale of Mr. Man, un album concept derrière un personnage bizarre appelé Mr. Man. On se rend compte des influences que ces gars de Bologna ont eu dans leur parcours musical.

A partir de leur nom, inspiré d'une fusion de Nick Drake et Roger Waters des Pink Floyd, Joycut est un mélange de cultures, d'idées (ils sont connus pour leur âme écolo pour laquelle ils ont realisé des projets pour une musique durable) et d'influences de Hector Zazou aux Virgin Prunes, en passant par les Dead Can Dance, les Cocteau Twins, les Library Tapes, Harvey Milk, les Future Islands, D'Angelo, Kanye West et Jon Hopkins.

Après une heure d'immersion dans ces brumes sonores, les Joycut remercient leur public en soulignant encore une fois leur volonté d'être à Paris, dans une ville qui leur a beaucoup donné et dont ils ont beaucoup reçu.

On sera heureux que leur musique continue après leur tournée et un repos bien mérité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Joycut en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
Joycut en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
L'interview de Festival MaMA 2015 (6ème édition) - Joycut (mercredi 14 octobre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Joycut
Le Bandcamp de Joycut
Le Soundcloud de Joycut
Le Facebook de Joycut
Le site officiel de Albert Fallen
Le Soundcloud de Albert Fallen
Le Facebook de Albert Fallen


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=