Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joycut - Albert Fallen
Le Klub  (Paris)  jeudi 3 décembre 2015

On arrive en avance à la rue Saint-Denis qui croise la rue de Rivoli, à l'entrée de ce petit bar au coeur de Châtelet, Le Klub. Tous les gens dehors sont habillés en metalleux, un gars aux cheveux longs qui sort avec son gilet en cuir imprimé Guns'n'Roses sur le dos, d'autres gens en total black gothique. On se demande si on ne s'est pas trompé d'adresse et pour lever tous les doutes, on descend en bas. Mystère révélé : après les travaux au Klub, il y a maintenant deux salles, une dédiée au culte du metal, l'autre pour tout autre genre de concerts.

La salle est encore presque vide et on entend tout de suit parler italien : voilà les Joycut avec leur manager Katia. Les gars très gentils nous accueillent en offrant un verre et on s'assied à la table avec eux en discutant des dernièrs événements à Paris. Ils confessent que beaucoup de gens leur avaient recommandé d'annuler leur tournée mondiale, en particulier en France. Mais ils ont voulu continuer et attachés à cette ville (ils avaient déjà joué à La Maroquinerie, au Festival Chorus et au MaMA), ils ont choisi exprès d'être en France pour leur deux dernières dates, après deux ans de voyage, qui les a emmenés jusqu'au Canada, aux Etats-Unis et en Islande.

Le bar est très cosy et on est vraiment entre amis tandis que les gars nous montrent les photos de leur tournée et nous parlent de leur dernière date, demain, aux Transmusicales de Rennes.

A côté de nous, le groupe d'ouverture, Albert Fallen, originaire de Paris, commencent à preparer la scène. Le duo, claviers et guitare, joue une électro minimaliste avec des riffs obsédants qui nous suggèrent les images des atmosphères berlinoises. Sur demande du public, qui connait bien leur musique, ils ajoutent un dernirer morceau avant de laisser la place aux Joycut.

Le changement de scène est un Tetris d'équilibre sur la petite scène pour monter deux percussions (réduites pour l'occasion) et les claviers. De la batterie de Nicola, il ne reste que le tom basse et c'est à Gael de jouer les percussions accompagné d'un tube silver suspendu à la verticale et le chimes.

On est très proche de la scène et l'ambiance de l'album Pieces of Us Were Left On The Ground (IRMA Records, 2013) nous transporte dans les territoires du post-rock qui sent d'electro wave. La voix de Pasco, presque éloignée, arrive altérée comme un autre son qui accompagne le tom rapide.

Les JoyCut sont passés par le rock alternatif, le post-rock jusqu'à la dérive electro, très active déjà avant dans leur premier album The Very Strange Tale of Mr. Man, un album concept derrière un personnage bizarre appelé Mr. Man. On se rend compte des influences que ces gars de Bologna ont eu dans leur parcours musical.

A partir de leur nom, inspiré d'une fusion de Nick Drake et Roger Waters des Pink Floyd, Joycut est un mélange de cultures, d'idées (ils sont connus pour leur âme écolo pour laquelle ils ont realisé des projets pour une musique durable) et d'influences de Hector Zazou aux Virgin Prunes, en passant par les Dead Can Dance, les Cocteau Twins, les Library Tapes, Harvey Milk, les Future Islands, D'Angelo, Kanye West et Jon Hopkins.

Après une heure d'immersion dans ces brumes sonores, les Joycut remercient leur public en soulignant encore une fois leur volonté d'être à Paris, dans une ville qui leur a beaucoup donné et dont ils ont beaucoup reçu.

On sera heureux que leur musique continue après leur tournée et un repos bien mérité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Joycut en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
Joycut en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
L'interview de Festival MaMA 2015 (6ème édition) - Joycut (mercredi 14 octobre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Joycut
Le Bandcamp de Joycut
Le Soundcloud de Joycut
Le Facebook de Joycut
Le site officiel de Albert Fallen
Le Soundcloud de Albert Fallen
Le Facebook de Albert Fallen


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=