Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Manu
La Vérité  (Absilone / Tekini)  décembre 2015

La vérité. Un titre d'album qui contient forcément son antinomie, le mensonge. "La vérité si je mens" dirait Richard Anconina. D'ailleurs à la fin du clip du second extrait de l'album, "Toi et moi", Manu semble justement nous prévenir, d'un regard pétillant et d'un sourire en coin, de ne pas forcément prendre cette "vérité" pour objective, mais plutôt comme intersubjective. Réduit à son seul point de vue, on ne sait pas si ce qu'on voit existe réellement, le monde se déstructure. En perdant autrui, je perds le monde.

Le titre de son nouvel album indique, en creux, que Manu n'est plus seule, que Manu n'est plus le projet de la seule Emmanuelle Monet mais qu'elle revient au sein d'un groupe.

Au-delà du titre de l'album, cette impression se renforce dès la première écoute. Moins intimiste que son précédent opus, La dernière étoile, lorsque le tempo ralentit et que, sur "Je pense à toi", Emmanuelle semble se livrer derrière Manu, on réalise que la musique de cette chanson a été écrite à quatre mains, alors qu'elle signe sept des onze titres originaux en auteur / compositeur.

Manu brouille les cartes et les pistes. Manu prétend "revenir aux sources", on retrouve certes l'énergie, les guitares, l'électricité comme autant de marqueurs d'une autre période de la vie d'Emmanuelle. Une période plus vraie ? Rien n'est moins sûr. Mais une période aux aspérités polies par le temps. "La vérité est ailleurs" dirait Mulder.

"C'est ici que l'on s'échoue, que la lumière se dissout" (extrait de "La Vérité"). "La vérité est au fond du puits" disait Démocrite même s'il le disait en grec ancien. Or lorsqu'on écoute les paroles ou qu'on lit le livret, on a tendance à se rallier à l'avis de notre vieil ami d'Abdère. "Ne me laisse pas au bord de tes larmes" ("Des Larmes"), "Autant le dire / Autant en finir" ("Juste Une Chance"), "Tu me tues à petit feu / Tu te contentes de peu" ("Encore de moi"). Est-ce là la vérité ? La vérité par le désenchantement ?

Musicalement, toute vérité est-elle bonne à dire ? Une intro qui rappelle "Heroes" de Bowie sur "Toi et Moi", une intro en clin d'oeil à "Teenage Kicks" des Undertones (reprise fidèle à l'originale en fin de disque) sur "Encore de Moi". Manu cite ses influences, Grandaddy, Pixies, Sonic Youth, des groupes dont la notoriété et le succès commercial ont éclaté dans les 90, mais dissimule quelques penchants pour des groupes de la décennie précédente. Pat Kebra, ami de longue date et guitariste d'Oberkampf est d'ailleurs de la partie.

Ces goûts sont-ils inavouables ? Pas du tout, mais la vérité se pare aussi de zones d'ombre. Le "Wap doo wap" de "Bollywood" peut ainsi autant renvoyer aux Ronettes qu'à Claude François ou à David Bowie, même s'il y a parmi eux un nom qu'il vaut mieux laisser reposer au fond de la mare.

Finalement, sous son vernis de disque direct, power pop, léger malgré les guitares saturées, sous hautes influences 90's, La Vérité n'est pas si simple. Et c'est certainement ce qui en fait un disque aussi accrocheur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Manu parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album La Radiolina de Manu Chao
La chronique de l'album Rendez-vous de Manu
La chronique de l'album Des mots doux, des mots durs de Manu Larrouy
La chronique de l'album La dernière étoile de Manu
La chronique de l'album Blues, booze & rock’n’roll de Manu Lanvin and the Devil Blues
La chronique de l'album Nuevo Mundo de Manu Guerrero
La chronique de l'album Entre deux eaux - Vol 1 de Manu
La chronique de l'album Grand Casino de Manu Lanvin & the Devil Blues
La chronique de l'album L'horizon de Manu
Manu en concert au Zénith (18 juin 2008)
Manu en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (jeudi 23 août 2012)
Manu en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Manu (28 août 2008)
L'interview de Manu (vendredi 29 octobre 2010)
L'interview de Manu (mardi 19 mars 2013)
L'interview de Manu (lundi 7 décembre 2015)
L'interview de Manu (juin 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Manu
Le Myspace de Manu
Le Facebook de Manu


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Manu (7 decembre 2015)
Manu (19 mars 2013)
Manu (29 octobre 2010)
Manu (28 aout 2008)


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=