Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A Movement Of Return (A.M.O.R)
Half Sin Half Life  (Monopsone / Les Disques Normal)  octobre 2015

Si vous croyez que c'est facile d'écrire des chroniques, vous vous plantez en beauté. Encore quand il s'agit de parler d'un disque que l'on n'a pas aimé, voire qui vous laisse indifférent, ça passe encore : on peut se lâcher et dire à peu près n'importe quelle connerie qui nous passe par la tête, glisser une blague ou deux et dire au final que l'attente est à la hauteur de la déception et c'est bouclé. Pas besoin d'être convaincant pour ne pas convaincre, si je peux dire.

Tandis que lorsqu'il s'agit au contraire de convaincre l'auditeur, outre du bien fondé de lire votre chronique, qu'il serait bien inspiré de jeter une oreille sur le disque dont il est question, là c'est plus rude.

Alors certes, le lecteur habitué saura plus ou moins que ses goûts se rapprochent en général de tel ou tel chroniqueur mais est-ce suffisant de lâcher un titre d'album et voir ce qu'il se passe ? Pas toujours. Cela peut faire l'affaire sur les réseaux sociaux où un pourcentage de vos habitués cliqueront aveuglément sur le lien. Pour le reste et aussi parce qu'il n'y a pas plus bel exercice que de parler de ce que l'on aime, il faut donner un peu plus. Le chroniqueur est en cela le contraire du journaliste, il est là pour défendre quelque chose, pour donner son point de vue. Au lecteur d'adhérer ou non.

Tout ça parce que je ne savais pas comment commencer cette chronique donc, c'est un peu long je vous l'accorde, surtout que pour parler de A Movement Of Return (A.M.O.R) qui sortait son nouvel album cet automne, c'est assez simple : c'est un beau disque, aérien, élégant, un peu noise, un peu pop, pas mal électro. Oui , tout ça en même temps, c'est possible.

C'est possible parce que Fredéric Parquet n'est pas né de la dernière pluie (il était auparavant au sein du groupe Mechanism For People) et que le mélange d'électronique, de guitares, de boîtes à rythmes et de chant cold wave n'a pas de secret pour lui. "Touch" est en ce sens un parfait résumé de l'album, si vous ne deviez écouter qu'un titre pour vous faire un avis.

L'album dure 35 minutes, aussi compact qu'addictif, il sera bien difficile de décrocher rapidement sans le passer plusieurs fois de suite. Comme du temps de Mechanism For People, on retrouve une tendance dark wave electro mais plus détachée des références que l'on avait notées à l'époque (Trent Reznor, And Also the Trees). En effet, Half Sin Half Life n'est pas scolaire du tout et s'il contient évidemment les influences de son auteur, il n'est en rien une démonstration de savoir mais est un pur recueil de créativité.

La force de ce disque est d'être à la fois assez "pop" dans le sens où il n'est pas difficile d'accès et, sans contenir de ritournelle à siffloter sous la douche, il possède bon nombre de titres assez hypnotiques dont on a bien du mal à se défaire de l'écoute comme notamment "Sink or Swim", l'endiablé "Freak boy" ou "Blue areas" pour ne citer qu'eux.

A.M.O.R réussit par ailleurs la prouesse (on peut parler de prouesse à ce sujet de nos jours) de ne pas tomber dans la redite et encore moins dans le revival shoegaze / cold wave comme c'est souvent le cas ces temps-ci.

Pour résumer, et pour tenter de réussir le challenge d'au moins vous donner l'envie d'écouter ce disque passé beaucoup trop inaperçu, Half Sin Half Life est un super disque à mettre sous le sapin, d'autant que si vous l'achetez en CD via Monopsone, vous le recevrez deux fois ! Un pour vous et un à offrir, voire deux à offrir, voire deux pour vous si vous voulez en laisser un dans l'autoradio et un sur la platine de la maison et si vous en voulez un troisième dans votre lecteur numérique, il existe aussi en numérique à un prix ridiculement bas chez Les Disques Normal, inutile de vous en priver !

Un disque à écouter et réécouter. A.M.O.R à mort donc !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The others turn to shadow de Mechanism for people
La chronique de l'album Never Reach For The Stars de Mechanism For People

En savoir plus :
Le Bandcamp de A Movement Of Return
Le Facebook de A Movement Of Return


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=