Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De garçons bien élevés
Tony Parsons  (Editions de La Martinière)  octobre 2015

Quelque part en Angleterre, 1988, une fille sur un matelas dans un sous-sol laissée pour morte tente de s'enfuir discrètement, elle est prisonnière d'hommes qui viennent de la violer, elle n'en réchappera pas.

Londres, de nos jours en octobre, une mission du Sco19 (l'équivalent du Raid) veut tenter d'empêcher un attentat. Finalement en désobéissant à un ordre formel, c'est Max Wolfe qui sauve la situation.

Grâce à cela, il va pouvoir intégrer le prestigieux Scotland Yard. Sa première enquête le même dans la City où un banquier a été sauvagement égorgé. Sur son bureau une photo, sept jeunes hommes en uniforme militaire. Plus loin sur un mur, le mot "porc" écrit en lettre de sang. Bientôt, sur les réseaux sociaux un certain Bob le boucher revendique le meurtre #mortauxporcs.

Voici donc comment commence ce roman. Nous allons y suivre Max, père célibataire et amoureux des chiens, menant l'enquête, dans sa vie de tous les jours, avec sa fille son chien, son ex femme. Tentant de démêler le vrai du faux, mais surtout de faire parler les protagonistes et ce n'est pas une mince affaire, les familles aisées, privilégiées, ne sont pas connues pour être bavarde. Et les morts continuent, suivant le même mode opératoire. Très vite, on comprend l'importance de la photographie, de l'endroit où elle a été prise : l'école Potter's Field.

Tony Parsons tricote une intrigue parfaite, distillant les indices et les fausses pistes, il nous met au même niveau que Max, nous n'en saurons pas plus que lui. Rapidement, nous serons pris des même doutes que lui, des mêmes convictions. En plus d'une histoire prenante et haletante, Parsons dresse un portrait assez acerbe de la bourgeoisie et des politiques anglais, et des écoles privées, grâce à une galerie de personnages très bien sentis et une histoire parfois touchante, notamment dans les relations de Max et sa fille, et toujours parpitante.

Parsons s’impose déjà comme un grand auteur de polar et on comprend très bien pourquoi ce livre fut un best-seller en Angleterre.

 

sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=