Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roméo et Juliette
Comédie française  (Paris)  décembre 2015

Drame de William Shakespeare, mise en scène de Eric Ruf, avec Claude Mathieun Michel Favory, Christian Blanc, Christian Gonon, Serge Bagdassariann Laurent Bakary Sangaré, Pierre Louis-Calixte, Nâzim Boudjenah 'en alternance Laurent Lafitte), Jérémy Lopez, Danièle Lebrun, Elliot Jenicot et Didier Sandre.

Découvrir ou revoir cette tragédie légendaire fait battre le cœur, qui se prépare, s’ouvre et s’emporte, électrisé par la beauté et la force de cette œuvre unique et intimidante.

Dans Vérone, jadis ou toujours. Deux familles rivales, qui se haïssent par tradition, les Capulet et les Montaigu, donnent des fêtes qui finissent mal. Roméo, jeune homme amoureux de l’amour, découvre tout à coup qu’il n’a qu’un seul visage, celui de Juliette. Mais il est Montaigu et elle est fille de Capulet.

Furieux de voir sa cousine Juliette courtisée par l’ennemi, Tybal provoque Roméo qui le tue. S’ensuivent le bannissement du soupirant, le désespoir de sa belle et un subterfuge imaginé par le moine-confesseur des deux amants, pour servir leurs dessins. Hélas, le destin refuse une fin heureuse et les deux amants gerront pour l’éternité dans un tombeau de noces.

Le Romantisme s’est emparé de ce thème jusqu’à l’enfermer parfois dans une esthétique mièvre. Eric Ruf, à la fois administrateur et metteur en scène du chef-d’œuvre, a choisi de lui rendre sa vitalité primitive, sa violence sourde, son enjouement trompeur, sa fatalité d’accident prévisible et inévitable. Il y réussit, comme homme de théâtre, frère des comédiens et lecteur attentif.

La traduction de François-Victor Hugo, hormis quelques scories mineures, convient à l’entreprise. Les monstres, maris et femmes, féroces souffleurs de brandon, ennemis de la jeunesse, peuvent sortir de la trappe infernale. Et quelle distribution !

Roméo, c’est Jérémy Lopez, qui a la beauté, non celle d’un jouvenceau, mais de celui qui aime, surpris, anéanti, roulé par le torrent et qui ose le jeu d’une virile sensibilité, pessimiste et gaie à la fois, face à une Juliette - éblouissante Suliane Brahim - qui devine, enragée contre l’évidence, le péril de son inclination, tenace, ongles retournés contre la terre qui menace de l’ensevelir.

Danièle Lebrun, superbe, se métamorphose en une « Ginette Leclerc » de palais Capulet, féroce et sournoisement soumise, implacable, auprès d’un irrésistible Didier Sandre, drôle et troublant dans ses accès, tandis qu’un plateau de seigneurs inquiétants et sanguins, Christian Blanc, Christian Gonon, Nazim Boudjenah, Pierre-Louis Calixte, Laurent Lafitte, le merveilleux Michel Favory, excite le drame.

Claude Mathieu est inoubliable en nourrice-maquerelle aux allures de Beauvoir montée dans la décapotable d’Audrey Hepburn, Elliott Jenicot, fabuleux, méconnaissable en Pâris outragé, sans oublier le savoureux duo Serge Bagdassarian-Bakary Sangaré, déchainés, moqueurs, dieux jouant avec les mortels.

Ce "Roméo et Juliette" bouleverse comme un premier rendez-vous.

 

C-L. Morel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=