Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma Français
Alister  (Editions La Tengo)  novembre 2015

Pour qu’un film soit réussi, souvent il faut un bon méchant, parce que le gentil, bah il est gentil souvent à la limite du concon : "Holala il faut faire le bien et sauver des gens parce que il y a des vilains pas gentils c’est pas bath, et comme ça en plus je pourrai faire bisous bisous avec la jolie fille, et lui toucher les gougouttes hi hi hi !", c’est d’un ennui. Alors que le méchant, lui, il a de la personnalité, des objectifs qui passent de devenir maître du monde à tuer des gens pour le fun avec des plans machiavéliques, de la cruauté, et ce je-ne-sais-quoi qui rend parfois l’antipathie sympathique…

C’est en se basant sur ce constat simple qu’Alister, oui comme le chanteur, qu’est-ce qu’on va faire de lui, journaliste, animateur radio et cofondateur de Schnock, la revue des vieux de 27 à 87 ans, a décidé de bâtir son Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma Français, découpée en dix grandes catégories, des nazis aux méchants en costumes en passant par les salopes et autres emmerdeuses. On ne va pas se mentir, les méchants sont un prétexte qu’Alister a trouvé pour rendre hommage à un certain cinéma français, principalement celui d’avant les années 2000. A tourner les pages, on se rend vite compte que c’est aussi une formidable déclaration d’amour aux acteurs et actrices, pas seulement les stars, pardon les vedettes, mais aussi les seconds couteaux, s’il consacre un chapitre au génial Jean Yanne, il en consacre également un à Michel Peyrelon, génial également mais beaucoup moins connu, je suis certain que vous ne savez pas qui c’est d’ailleurs alors qu’en fait, vous le connaissez.

En plus de découper en catégorie les méchants, Alister nous propose pour chaque type de méchants, la figure tutélaire et le film phare, en résumant des films des plus connus (Peur sur la ville) au plus double-vété-éphe (Kamikaze, Elles n’oublient jamais…), il nous fait prendre conscience de la richesse du Cinéma français, comment ils savait oser, créer loin des études de marché et où les films n’étaient pas des produits, de simples téléfilms pour le prime time de TF1. Des films imaginatifs, où les acteurs pouvaient briller, où ils n’avaient pas peur de jouer avec leurs images (sauf certain cf "Le syndrome Gabin").

Un livre certes un brin nostalgie mais amusant et surtout incroyablement documenté, qui donne envie de voir des films encore et encore et même pourquoi pas d’être méchant soi-même, mais ça, ça ne serait pas gentil quand même.

 

En savoir plus :
Le Facebook d'Alister


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=