Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Sunday Drivers
Little Heart Attacks  (Mushroom Pillow / Naive)  avril 2005

Avec ce côté 60's que l'on ne manquera pas de remarquer, les Sunday Drivers apportent pourtant une certaine fraicheur avec ce Little Heart Attacks.

Nouvel album de ce jeune groupe espagnol et premier réellement abouti et produit comme ils le souhaitaient, c'est aussi le premier à sortir avec une vraie distribution française.

Les plus curieux d'entre vous auront déjà entendu parler de ce groupe dans nos colonnes et certains les auront même sans doute déjà vus sur scène puisque cet hiver ils ont tenu la dragée haute aux Beastie Boys en leur damant quelques spectateurs lors des Transmusicales de Rennes.

Passons sur les références évidentes, Beatles en tête (le nom du groupe vient d'une de leur chanson "Day Tripper") et venons en directement à "On my mind" qui ouvre l'album et qui inonde depuis quelques temps les ondes des radios de bon goût. Tube pop quasi parfait mélant guitares pop, mélodie folk inoubliable et clavier vintage c'est indéniablement le point fort du disque, ouvrant ensuite la porte à des "I ain't down" dans une forme plus rock mais tout aussi fédérateur ou le plus folk "Often" qui surfe du côté des Neil Young et autres cowboys dans le vent.

Plus glamour, "Love, our Love" a des relents de chansons façon band aid construit autour d'un refrain repris en chœur et de rythmes hésitants entre folk et rock avec ses guitares un peu alanguies tout comme le morceau titre ("Little heart attacks") qui clôture le disque par des "lalalala" qui pourraient paraître un peu de trop et qui pourtant tapent dans le mille (je parie que ces mêmes "lalala" vont faire école lors des prestations live du groupe) !

"Only in the Dark days" vient d'un autre univers en comparaison et est franchement très marqué rétro avec ses orgues et sa voix psychédélique. Pattes d'éf et chemises à fleurs devront faire partie de votre sac de voyage si vous compter croiser les Sunday Drivers en festival !

"Hate yourself", comme "On my mind" est un des titres les plus fédérateusr de l'album. Impossible de reste impassible à la mélodie tout autant qu'aux arrangements, entre passage calme et refrain ravageur, c'est le genre de titre qu'on ne se lasse pas de passer en boucle pour se réchauffer le cœur et le corps.

Un vrai disque pop, certes marqué essentiellement 60's, mais qui fait mouche à tous les coups et qui apporte un nouveau souffle à la scène actuelle, légèrement emprisonnée dans un garage rock pas toujours inintéressant mais souvent répétitif.

Cela va de soi, tout est chanté en anglais et de fort belle façon d'une voix assurée et efficace mettant au placard des décennies de groupes pop espagnols un peu ringards (on a eu les mêmes en France, mais ce n'est pas une raison).

Il ne nous reste plus qu'à montrer que l'Europe passe aussi par la culture et se moque bien des frontières. Foncez sur Little Heart Attacks, élu par moi-même disque pop de l'année (les autres n'ont qu'à suivre).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tiny Telephone de The Sunday Drivers
The Sunday Drivers en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
The Sunday Drivers en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
The Sunday Drivers en concert à l'Elysée Montmartre (13 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert au Poste à Galène (21 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicassim 2006 (jeudi)
The Sunday Drivers en concert à La Maroquinerie (28 novembre 2007)
The Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
L'interview de The Sunday Drivers (15 mars 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (13 octobre 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (21 mars 2007)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=