Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chanteur
Rémi Lange  janvier 2016

Réalisé par Rémi Lange. France. Drame. 1h40 (Sortie le 27 janvier 2016). Avec Thomas Polly, Thérèse Lanfranca, Annie Alba Rôle, Philippe Barassat, Ivan Mitifiot, Sophie Blondy, S-Dep et Anouchka Csernakova.

Rémi Lange est un acharné. Envers et contre tout, il poursuit depuis vingt ans déjà une route cinématographique semée d'embûches qu'il peuple de pépites délicates qui restent dans la mémoire de ceux qui sont allés les explorer.

Depuis son premier long métrage, "Omelette" (1998), il pratique un cinéma du moi, où il se met souvent à nu sans impudeur et une immense sincérité. "Le Chanteur", son sixième long métrage, marque peut-être un tournant dans son œuvre, puisqu'il est moins immédiatement biographique, bien que, sans doute, Rémi Lange pourrait dire "Thomas Polly, c'est moi".

Car raconter comment un jeune homme sensible, hanté par l'envie de chanter et de s' y affirmer conforme à ce qu'il est, ça n'est pas sans correspondance avec la vie d'un cinéaste sans concession.

Constamment à l'écran, Thomas Polly est un personnage lumineux, droit, qu'on pourra parfois juger injuste et excessif dans ses colères, mais qui répand autour de lui par ses mots et sa voix l'écho de son besoin d'amour. Qu'il s'agisse d'une histoire totalement inventée ou de la réalité de son parcours, on suit avec empathie Thomas Polly quittant, la guitare en bandoulière, sa province pour tenter sa chance à Paris.

"Le Chanteur" de Rémi Lange a le charme des récits d'apprentissage où le héros riche en illusions va, après bien des déboires et aussi de belles rencontres, trouver son destin. Roman-photo, "Le Chanteur" de Rémi Lange tourne des pages émouvantes.

On n'oubliera pas Polly la SDF qui ouvrira sa tente et sa bouteille à Thomas seul dans Paris. On aimera Lola la chanteuse comme Fassbinder l'aurait aimé, elle qui donne sa première chance à Thomas. On comprendra tout l'amour maladroit de sa tante et de sa famille et l'on sera heureux que Thomas ne coupe pas les ponts avec ses proches et fier qu'il fasse fi de leur incompréhension parce qu'il les sait aimants derrière leur maladresse.

Tout au long du film, résonne la voix de Thomas Polly. Chaude, intense, déterminée, elle en fait un parent de Daniel Balavoine et Christoph Willem. Ses textes simples, directs, sans fioritures le saisissent tel qu'il apparaît à l'écran.

En quête de lui-même, il se réalise dans ses chansons et c'est sans aucune ostentation ni feinte douleur qu'il commence à s'habiller en femme pour chanter. Au fond, "Le Chanteur" de Rémi Lange décrit une quête de liberté, celle que Thomas Polly finit par avoir au prix souvent fort de son corps vendu.

En jupe ou en jean, avec ou sans perruque blonde, Thomas Polly est une révélation pure que la caméra complice de Rémi Lange a le grand mérite d'éclairer. On lui souhaite de franchir les cercles LGBT car il est incontestablement fait pour chanter, fait pour y trouver une place indiscutable.

C'est aussi ce que l'on espérera pour Rémi Lange. Avec un film fragile, il sait montrer toute la détermination d'un homme passionné par la musique et, mieux encore, en faire un être inoubliable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=