Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chanteur
Rémi Lange  janvier 2016

Réalisé par Rémi Lange. France. Drame. 1h40 (Sortie le 27 janvier 2016). Avec Thomas Polly, Thérèse Lanfranca, Annie Alba Rôle, Philippe Barassat, Ivan Mitifiot, Sophie Blondy, S-Dep et Anouchka Csernakova.

Rémi Lange est un acharné. Envers et contre tout, il poursuit depuis vingt ans déjà une route cinématographique semée d'embûches qu'il peuple de pépites délicates qui restent dans la mémoire de ceux qui sont allés les explorer.

Depuis son premier long métrage, "Omelette" (1998), il pratique un cinéma du moi, où il se met souvent à nu sans impudeur et une immense sincérité. "Le Chanteur", son sixième long métrage, marque peut-être un tournant dans son œuvre, puisqu'il est moins immédiatement biographique, bien que, sans doute, Rémi Lange pourrait dire "Thomas Polly, c'est moi".

Car raconter comment un jeune homme sensible, hanté par l'envie de chanter et de s' y affirmer conforme à ce qu'il est, ça n'est pas sans correspondance avec la vie d'un cinéaste sans concession.

Constamment à l'écran, Thomas Polly est un personnage lumineux, droit, qu'on pourra parfois juger injuste et excessif dans ses colères, mais qui répand autour de lui par ses mots et sa voix l'écho de son besoin d'amour. Qu'il s'agisse d'une histoire totalement inventée ou de la réalité de son parcours, on suit avec empathie Thomas Polly quittant, la guitare en bandoulière, sa province pour tenter sa chance à Paris.

"Le Chanteur" de Rémi Lange a le charme des récits d'apprentissage où le héros riche en illusions va, après bien des déboires et aussi de belles rencontres, trouver son destin. Roman-photo, "Le Chanteur" de Rémi Lange tourne des pages émouvantes.

On n'oubliera pas Polly la SDF qui ouvrira sa tente et sa bouteille à Thomas seul dans Paris. On aimera Lola la chanteuse comme Fassbinder l'aurait aimé, elle qui donne sa première chance à Thomas. On comprendra tout l'amour maladroit de sa tante et de sa famille et l'on sera heureux que Thomas ne coupe pas les ponts avec ses proches et fier qu'il fasse fi de leur incompréhension parce qu'il les sait aimants derrière leur maladresse.

Tout au long du film, résonne la voix de Thomas Polly. Chaude, intense, déterminée, elle en fait un parent de Daniel Balavoine et Christoph Willem. Ses textes simples, directs, sans fioritures le saisissent tel qu'il apparaît à l'écran.

En quête de lui-même, il se réalise dans ses chansons et c'est sans aucune ostentation ni feinte douleur qu'il commence à s'habiller en femme pour chanter. Au fond, "Le Chanteur" de Rémi Lange décrit une quête de liberté, celle que Thomas Polly finit par avoir au prix souvent fort de son corps vendu.

En jupe ou en jean, avec ou sans perruque blonde, Thomas Polly est une révélation pure que la caméra complice de Rémi Lange a le grand mérite d'éclairer. On lui souhaite de franchir les cercles LGBT car il est incontestablement fait pour chanter, fait pour y trouver une place indiscutable.

C'est aussi ce que l'on espérera pour Rémi Lange. Avec un film fragile, il sait montrer toute la détermination d'un homme passionné par la musique et, mieux encore, en faire un être inoubliable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"Amecian Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=