Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce All Angels Gone
Sentier des Halles  (Paris)  27 avril 2005

Voici donc l'album Quietly officiellement lancé sur le marché du disque. On vous a déjà parlé de cet album et si vous ne l'avez pas encore il faudrait y songer assez vite...

En attendant, une poignée d'une centaine de chanceux a pu, à nouveau apprécier les talents de all angels gone sur scène au Sentier des Halles, en deuxième partie de soirée.

Cette jolie petite salle, aménagée dans une cave voutée offrait une scène un peu étroite pour les 8 membres du groupe mais l'ensemble restait étonnament dégagé et les musiciens suffisament mobiles. 8 membres, je devrais dire 9 car le travail de video est aussi une donnée très importante dans le groupe même si ce soir l'écran causait quelques soucis logistiques et que la luminosité n'était pas au rendez vous, contrairement à leur prestation à la Maroquinerie pendant laquelle tout l'espace derrière la scène était occupé par l'image.

A la Maroquinerie, le son était également un peu meilleur, mais on ne peut qu'incriminer la salle du Sentier des Halles, nettement plus petite et moins adaptée à de la musique amplifiée... vive l'acoustique.

En tout cas, après quelques problèmes techniques notamment du coté de la basse, on retrouve avec bonheur l'ambiance des compositions remarquables des all angels gone.

Devant une salle largement pleine, le groupe entame le spectacle avec "Remember things".Morceau de choix qui nous plonge dans un univers proche de Dead Can Dance.

La voix de Pauline est parfaitement en place, même si on sent une légère tension, l'ambiance est bien là et le chant soutient la comparaison sans problème avec celui de Lisa Gerrard, excusez du peu. Voix qui comme celle de Vincent, sont un des points forts de ce groupe et qui feront sans doute parler d'elles d'ici quelques temps...

Entre autres morceaux inédits sur Quietly, les all angels gone interpréteront une version largement revisitée de "Stephen H", rallongée et plus émouvante et sombre que la version album.

Chaque musicien bien en place, les titres s'enchainent et la tension monte. Les projections malheureusement trop petites se font plus présentes et moins abstraites (des personnages marchant dans la rue notamment) alors que Pauline officie sur une sorte de xylophone face à Julien courbé sur sa basse sur laquelle, tout comme Franck à la guitare, il usera d'instruments en tout genre pour en sortir des sons que l'on rapprochera de ceux de leur grand frère Sigur Ros (archet notamment).

Vincent concentré mais ayant un peu de mal à contenir ses sourires (enfin un groupe qui est sincèrement heureux de jouer) est toujours ancré à son piano, même lorqu'il prend la guitare.

Sa voix incroyable, qui là encore ne peut pas empêcher le rapprochement avec Sigur Ros, est parfaite même si quelques grésillements viennent gacher les hautes fréquences sur le final.

Final Ô combien remarquable puisqu'il s'agit ni plus ni moins du magnifique "Others as a mirror" sur lequel le groupe montre tous son talent. L'ambiance progresse tout au long de ces quelques 15 minutes, faisant la part belle aux deux voix mais également à tous les musiciens. Emotions et tensions sont palpables tant sur scène que dans le public et c'est un véritable feu d'artifice que ce morceau en fin de concert.

Les lumières se rallument, les sourires illuminent les visages … "Eh Vincent ! T'es un vrai Pink Floyd toi !" lui lance un de ses amis se précipitant vers le chanteur… Il y a sans doute un peu de cela chez les all angels gone… et bien plus encore.

Un groupe à ne surtout pas rater en concert comme en disque.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Quietly de all angels gone
Articles : all angels gone en concert au Sentier des Halles - 3 CD à gagner !
All Angels Gone en concert à La Maroquinerie (1er avril 2005)
L'interview de all angels gone (8 mars 2005)
L'interview de Neth - All angels gone (21 juin 2005)

Crédits Photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=