Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce In utero
Julien Blanc-Gras  (Au Diable Vauvert Editions)  septembre 2015

"Il n’y a aucune raison de paniquer. Nous allons créer et accompagner une existence. C’est une formidable nouvelle, me dis-je en tapant vol aller simple Patagonie sur mon clavier".

Ah ah. Honnêtement, j’ai ri en lisant cette première phrase en quatrième de couverture. Elle était pour moi une promesse de moments de solitudes et de remarques cocasses d’un homme qui devient père. Et je n’ai pas été déçue : un régal.

In utero, comme son nom ne l’indique pas forcément est le journal de grossesse d’un futur père : Julien Blanc-Gras. De l’annonce à l’accouchement, neuf mois de doutes insensés et de joies jubilatoires sont décrits sous son œil de futur-papa. Ce qui n’est pas anodin.

L’homme est écrivain, globe-trotter, à la découverte du monde pour nous le faire découvrir. Et alors qu’il se plaisait bien dans cette vie sécurisée et confortable, voilà que "la Femme" tombe enceinte. D’un commun accord évidemment. Mais alors que l’auteur nous laisse croire qu’elle était plus d’accord que lui au départ, il s’avère qu’il semblait n’attendre que cette "création inattendue" pour se révéler homme-père.

Parce que les féministes et les anticonformistes peuvent bien nous barber avec leurs discours sur la libération du couple et la liberté sexuelle, l’essence de ce couple est de créer la vie. Et quelle aventure !

Le roman se savoure d’un bout à l’autre sans longueur ni fausse note, la fin arrive si vite qu’on s’en lèche les doigts de gourmandise. Il faut dire que l’auteur n’en est pas à sa première bafouille, et qu’il a été plusieurs fois couronné pour la qualité de ses écrits.

Julien Blanc-Gras explique qu’il a commencé à tenir ce journal comme catharsis, c’était un moyen pour lui d’accepter ce qu’il se passait. Et de se préparer à l’ancestral rôle de chef de famille, à l’accueil d’un petit bout de lui, à laisser entrer l’inconnu (les couches et les casse-dalle en poudre, l’interruption braillarde de sommeil paradoxal…) source d’emmerdements et d’émerveillement.

Les étapes du deuil de sa vie de garçon se lisent à travers ses lignes, du déni (n’ai-je pas fait une grosse connerie) à l’acceptation (ouh qu’il est mignon), l’auteur décrit le cheminement de sa transformation.

Les parents y trouveront un reflet de leur expérience, avec les mêmes questions et les mêmes doutes. Les mères le recommanderont à leur conjoint avec le sourire bienveillant de celle-qui-sait. Les pères le recommanderont à leur conjointe avec la mimique amusée du ah-oui-quand-même. Et les enfants comprendront un peu mieux le monde dans lequel était leurs parents avant eux.

Beaucoup d’amour sans mièvrerie, une aventure de terrain pour ce jeune père en devenir, un sacré bon moment de lecture, In utero vaut un manuel de développement personnel en image. Ni donneur de leçon, ni condescendant, le roman s’adresse à tous, pour la nostalgie ou pour passer un bon moment.

 
 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=