Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le coeur du pélican
Cécile Coulon  (Editions Viviane Hamy)  janvier 2015

Une fois n'est pas coutume, je m'attaque à une chronique de livre. Pas évident. Surtout quand le livre est sorti il y a un an déjà, ce qui correspond en gros au temps qu'il a passé sur mes étagères avant que je ne le lise enfin.

Et puis ce n'est pas évident de parler d'un livre, de dire pourquoi on l'a aimé, de ne pas dévoiler trop de l'histoire. Déjà que je trouve que les quatrièmes de couverture en disent souvent trop. Parfois même, je pense que le titre est trop évocateur (ce n'est pas le cas ici, rien d'ornithologique).

Bref, je vais parler d'un livre que j'ai aimé sans trop savoir quoi en dire finalement mais d'un autre côté, ce serait dommage de ne pas partager. Disons que si vous me demandiez de vous en parler alors voilà ce que je pourrais vous dire :

- Ça ressemble à qui d'autre ? Euh... je ne sais pas. Je ne suis même pas sûr que ça ressemble à d'autres livres de Cécile Coulon que j'ai lus auparavant.

- L'histoire alors, c'est quoi l'histoire ? Ben c'est l'histoire d'un gars qui vit des vies que d'autres ont choisi pour lui et qui n'assume pas trop, ni celle actuelle, ni celle alternative. Sa vie qu'il n'a pas eu restera un fantasme. Un fantasme de gloire et d'amour.

- C'est drôle ? Non vraiment pas, mais c'est beau. Ça parle de course à pied et de barbecue. Un peu d'inceste aussi entre les lignes (mais c'est quand même écrit gros) et d'illusions perdues.

- Mais c'est bien quand même ? C'est super bien. Cécile Coulon est une jeune auteure qui n'en est pas à son coup d'essai. Le roi n'a pas sommeil ou Le rire du grand blessé étaient déjà des réussites et pas seulement dans la catégorie jeunes auteurs. D'ailleurs, Viviane Hamy ne s'y est pas trompée.

D'une oeuvre à l'autre, Cécile Coulon ne s'emprisonne pas (encore) d'un style en particulier, ne cherche pas non plus à imiter ses auteurs de référence et si les sujets de ses romans semblent éloignés les uns des autres, ils n'en ont pas moins pour point commun de mettre l'humain au centre de tout cela que ce soit dans un monde d'apparence normale comme ici ou dans un monde dystopique, comme dans Le rire du grand blessé.

Ce n'est pas la franche rigolade qui vous attend dans Le coeur du pélican, certes, mais vous serez forcément happé par la vie de ce coureur à pied (comme Cécile Coulon d'ailleurs) qui ne cessera de tomber.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Méfiez-vous des enfants sages" du même auteur
La chronique de "Le roi n'a pas sommeil" du même auteur
La chronique de "Le rire du grand blessé" du même auteur
La chronique de "Trois saisons d'orage" du même auteur
La chronique de "Une bête au paradis" du même auteur


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=