Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anomalisa
Charlie Kaufman et Duke Johnson  février 2016

Réalisé par Charlie Kaufman et Duke Johnson. Etats-Unis. Film d'animation. 1h31 (Sortie le 3 février 2016).

Quand on prononce le nom de Charlie Kaufman, on sait d'avance qu'on ne va pas être devant un produit stéréotypé.

Au contraire, le scénariste de Spike Jonze pour "Dans la peau de John Malkovich" et "Adaptation", celui de Michel Gondry, pour "Human Nature" et "Eternal Sunshine of the Spotless", aligne les prototypes, les films qui sortent totalement de l'ordinaire.

Ce sera encore le cas d' "Anomalisa" qu'il co-réalise avec Duke Johnson. Cette fois-ci, le voilà du côté de l'animation avec un film qui utilise le procédé "Stop Motion" avec des "marionnettes".

Tout de suite, il faut écarter complètement l'idée d'emmener des enfants voir "Anomalisa" car ils n'y trouveront rien de plaisant, aucun moment de niaiserie enfantine.

En effet, Charlie Kaufman a construit un univers bien plus près de Kafka que de Disney. De plus, son personnage principal, Michael Stone, a un fichu caractère, aucune rondeur, aucun humour.

Auteur de «Comment puis-je vous aider à les aider ?", ouvrage sinistre destiné aux employés des "services clients", il est coincé dans un hôtel de Cincinnati à quelques heures d'un congrès où il doit faire une communication. Tout l'énerve, tout le renvoie à sa vie morose. Au point que pour lui, toutes les personnes qu'il croise ont la même voix, la même fadeur, la même absence d'intérêt.

Quand survient Lisa, qui participe presque en passagère clandestine au congrès où il va intervenir, il est très surpris qu'elle est une voix différente de toutes les autres. Lisa va donc devenir pour lui une anomalie, une "anomalisa" aux conséquences quasi-métaphysiques.

Il ne faut pas en dire plus car "Anomalisa" de Charlie Kaufman et Duke Johnson est avare en péripéties et préfère le huis-clos et l'introspection pour faire jaillir le fantastique dans ce monde singulier qu'il a élaboré.

Comme souvent dans les films écrits par Kaufman, et comme dans son premier long métrage ("Synecdoche, New York"), il faut accepter les prémisses de ses récits, sinon le voyage sera vite vain et ennuyeux.

Ici, pour entrer dans le film, il est nécessaire de surmonter l'antipathie naturel que suscite Michael Stone et d'accepter l'esthétique assez moche des "poupées" dont les tenues sont peu seyantes et qui évoluent dans des décors aux couleurs ternes.

On le répète : rarement un film d'animation aura été aussi peu "joliet" et l'on comprend pourquoi le jury vénitien a pu lui attribuer le "Grand Prix" à la dernière Mostra. En contrepartie, on a un film très adulte, quelque chose qui fait vraiment entrer les films en "stop-motion" dans le cinéma tout court.

"Anomalisa" de Charlie Kaufman et Duke Johnson ouvre à d'autres horizons le champ de cette technique et inaugure peut-être encore plus radicalement une nouvelle ère de l'animation que des films du genre de "Valse avec Bachir" et de "Persépolis" avaient pu le faire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 décembre 2023 :The Fairytale of froggy's

Un titre en hommage à Shane McGowan disparu cette semaine après avoir vécu une vie comme s'il n'en avait qu'une et il avait sans doute bien raison. Et puis c'est bientôt noel, le temps des cadeaux alors voici notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique:

"Ego" de Claire Roignant
Hoorsees, Scap Fellas, Dalton, Kloé Lang, Metro Verlain, Gami, The Silver Lines ont sorti des clips, on jette un oeil
"Sait on jamais" de Jonathan Orland
"Come on & get it" de Judith Owen qui sera en concert à Paris le 8 décembre
"En attendant / Le retour à la plage" de Manhattan sur Mer
"Tenace, part 2" de Mass Hysteria
"Intérieurs" de Olivier Triboulois
"Gathered togheter" de Pop Crimes
"The journey, part 2" de The Kinks
"Place Vendôme" de Thomas Breinert
"Zodiac suite, Mary Lou Williams" de Umlaut Chamber Orchestra
"Bancal, partie 1" le nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
"Gaijin" de YGGL
"Another perfect day" de Motorhead
"Theatre of the absurd presents C'est la vie" de Madness
"Soleils noirs" de Les Marquises
petit coup d'oeil sur Frank Carter & the Rattlesnakes - Heeka - Johnnie Carwash - Venus Worship
"Ivresse de l'aube" de Benda Poupard & Jean-Michel Kim
"25 ans de live" de Babylon Circus

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :
"Neige" au Théâtre de la Colline
"Le pett livre d'Anna Magdalena Bach" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
et les spectacles déjà à l'affiche de décembre

Expositions :

des expositions-promenades avec :
en diaporama le parcours-visite de
"Jungle en voie d'illumination" au Jardin des Plantes et
"L'Art dans la nature - Dali" au Parc de La Villette avec le parcours-visite en diaporama

lecture avec :

"Frendo est vivant !" de Adam Cesare
"Hope" de Andrew Ridker
"L'armée rouge" de Jean Lopez
"10 août 1792, la défaite de la monarchie" de Clément Weiss
"Philippe VI, le premier des Valois" de Christelle Balouzat-Loubet
et toujours :
"L'enfant, le peintre et la mer" de François Place (qui fait écho au film de Barbet Schroeder)
"Jour J, bataille de Normandie" de Beoit Rondeau
"Choses dites" de Nancy Huston
"L'une ou l'autre" de Oyinkan Braithwaite
"La maison de la faim" de Dambudzo Marechera
"Les dernières pages" de Robert Goddard
"Métisse, et alors ?" de Patricia Houéfa-Grange
"Yoko Ono" de Julia Kerninon

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=