Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stranded Horse
Luxe  (Talitres)  janvier 2016

Stranded Horse, Luxe : des chemins inhabituels et métissés

Stranded Horse présentera ses titres en sextet au 104, le 11 février 2016 en co-plateau avec Arlt. Un titre paradoxal et la présence d’Eloïse Decazes.

Rarement album n’aura porté un titre aussi paradoxal que celui-ci, car il est tout sauf luxe. La musique de Luxe n’est en effet ni ostentatoire ni inutile, même si elle est d’une richesse foisonnante.

C’est même vu de moi, l’album essentiel de ce début 2016, un disque dont on a la certitude après quelques semaines d’écoutes, qu’il sera un des compagnons de notre année musicale et sans doute bien au-delà.

Alors que Luxe est déjà le troisième album du groupe, c’est celui par lequel j’ai commencé mon initiation. Je ne savais rien en effet de Yann Tambour et de ses aventures antérieures. C’est la présence d’Éloïse Decazes sur deux titres qui m’a incité à découvrir son univers, car il faut bien reconnaître que la chanteuse d’Arlt sait choisir ses "partenaires de jeux" qu’il s’agisse de Delphine Dora ou d’Eric Chenaux.

Ici sa présence se fait plus discrète, mais elle apporte une indéniable grâce aux deux morceaux auxquels elle contribue : "Monde" notamment un morceau qu’elle chante en duo avec Yann Tambour ; un titre folk écrit en français où Yann Tambour s’accompagne d’une sobre guitare folk.

Mais ce classicisme ne dure pas. La biographie du musicien nous apprend en effet qu’il a fait de nombreux séjours à Dakar et réalisé des concerts sur les cinq continents. Sa biographie ne nous le dirait-elle pas qu’on le devinerait.

Un album construit comme un patchwork de différents styles. Car Luxe est tout sauf la synthèse d’influences variées. Il est construit à la manière d’une mosaïque composée de neuf titres, chacun d’eux ayant une couleur propre. Et c’est ce qui fait toute la beauté et la singularité de cet album.

Yann tambour, le musicien s’y comporte aussi comme un jongleur et comme un peintre. Il jongle sans cesse avec les ambiances, les langues, les orchestrations les plus diverses et le tableau ainsi obtenu est pourtant d’une harmonie totale.

Après avoir lancé la balle folk Français, il enchaîne par "A Faint Light", la première balle aux couleurs africaines où la guitare folk et Kora (sorte de luth) se livrent à un dialogue entraînant, sur fond de langue anglaise. Puis avec "Ode To Scabies", il lance une balle pop / rock US, un titre qui m’évoque les derniers albums des Feelies.

Les morceaux s’enchaînent : "Rejoindre les hémisphères", avec Eloïse Decazes, serein et rehaussé des cordes du trio Vacarme. Le sublime et très dansant "My Name is Carnival", un des titres les plus métissés de l’album. La conjugaison parfaite de rythmes et d’instruments traditionnels africains et d’un morceau chantée avec des accents qui évoquent un peu le Lou Reed de New York. Changement total d’atmosphère avec le très poignant "Sharp Tongues".

Inattendu retour à la chanson française avec "A qui dois-tu montrer les dents ?", un titre digne d’un Murat Urbain sur fond de claviers. "Dakar" : élégant et plein d’âme. J’ose à peine écrire que le "Korat Hero" s’y livre à un duel insensé avec le "guitare folk héro". Un moment de bravoure tout en délicatesse.

L’album se conclut par le bien nommé "Unusual Ways" : un titre baroque aux influences mandingues. Yann Tambour y a un je ne sais quoi de Jonathan Richman des Modern Lovers. Une façon de ne pas se prendre au sérieux probablement.

Alors pourquoi Luxe ? C’est sans doute la question à ne pas se poser. C’est en tous cas un album luxuriant qui s’écoute en boucles. Achetez Luxe et surtout ne loupez pas le rendez-vous du 104 avec Stranded Horse et Arlt !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Churning strides de Thee, Stranded Horse
Stranded Horse parmi une sélection de singles (avril 2013)
Stranded Horse en concert à L'Aéronef (jeudi 31 mai 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Stranded Horse
Le Facebook de Stranded Horse


Philippe Ache         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=