Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stranded Horse
Luxe  (Talitres)  janvier 2016

Stranded Horse, Luxe : des chemins inhabituels et métissés

Stranded Horse présentera ses titres en sextet au 104, le 11 février 2016 en co-plateau avec Arlt. Un titre paradoxal et la présence d’Eloïse Decazes.

Rarement album n’aura porté un titre aussi paradoxal que celui-ci, car il est tout sauf luxe. La musique de Luxe n’est en effet ni ostentatoire ni inutile, même si elle est d’une richesse foisonnante.

C’est même vu de moi, l’album essentiel de ce début 2016, un disque dont on a la certitude après quelques semaines d’écoutes, qu’il sera un des compagnons de notre année musicale et sans doute bien au-delà.

Alors que Luxe est déjà le troisième album du groupe, c’est celui par lequel j’ai commencé mon initiation. Je ne savais rien en effet de Yann Tambour et de ses aventures antérieures. C’est la présence d’Éloïse Decazes sur deux titres qui m’a incité à découvrir son univers, car il faut bien reconnaître que la chanteuse d’Arlt sait choisir ses "partenaires de jeux" qu’il s’agisse de Delphine Dora ou d’Eric Chenaux.

Ici sa présence se fait plus discrète, mais elle apporte une indéniable grâce aux deux morceaux auxquels elle contribue : "Monde" notamment un morceau qu’elle chante en duo avec Yann Tambour ; un titre folk écrit en français où Yann Tambour s’accompagne d’une sobre guitare folk.

Mais ce classicisme ne dure pas. La biographie du musicien nous apprend en effet qu’il a fait de nombreux séjours à Dakar et réalisé des concerts sur les cinq continents. Sa biographie ne nous le dirait-elle pas qu’on le devinerait.

Un album construit comme un patchwork de différents styles. Car Luxe est tout sauf la synthèse d’influences variées. Il est construit à la manière d’une mosaïque composée de neuf titres, chacun d’eux ayant une couleur propre. Et c’est ce qui fait toute la beauté et la singularité de cet album.

Yann tambour, le musicien s’y comporte aussi comme un jongleur et comme un peintre. Il jongle sans cesse avec les ambiances, les langues, les orchestrations les plus diverses et le tableau ainsi obtenu est pourtant d’une harmonie totale.

Après avoir lancé la balle folk Français, il enchaîne par "A Faint Light", la première balle aux couleurs africaines où la guitare folk et Kora (sorte de luth) se livrent à un dialogue entraînant, sur fond de langue anglaise. Puis avec "Ode To Scabies", il lance une balle pop / rock US, un titre qui m’évoque les derniers albums des Feelies.

Les morceaux s’enchaînent : "Rejoindre les hémisphères", avec Eloïse Decazes, serein et rehaussé des cordes du trio Vacarme. Le sublime et très dansant "My Name is Carnival", un des titres les plus métissés de l’album. La conjugaison parfaite de rythmes et d’instruments traditionnels africains et d’un morceau chantée avec des accents qui évoquent un peu le Lou Reed de New York. Changement total d’atmosphère avec le très poignant "Sharp Tongues".

Inattendu retour à la chanson française avec "A qui dois-tu montrer les dents ?", un titre digne d’un Murat Urbain sur fond de claviers. "Dakar" : élégant et plein d’âme. J’ose à peine écrire que le "Korat Hero" s’y livre à un duel insensé avec le "guitare folk héro". Un moment de bravoure tout en délicatesse.

L’album se conclut par le bien nommé "Unusual Ways" : un titre baroque aux influences mandingues. Yann Tambour y a un je ne sais quoi de Jonathan Richman des Modern Lovers. Une façon de ne pas se prendre au sérieux probablement.

Alors pourquoi Luxe ? C’est sans doute la question à ne pas se poser. C’est en tous cas un album luxuriant qui s’écoute en boucles. Achetez Luxe et surtout ne loupez pas le rendez-vous du 104 avec Stranded Horse et Arlt !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Churning strides de Thee, Stranded Horse
Stranded Horse parmi une sélection de singles (avril 2013)
Stranded Horse en concert à L'Aéronef (jeudi 31 mai 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Stranded Horse
Le Facebook de Stranded Horse


Philippe Ache         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=