Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stranded Horse
Luxe  (Talitres)  janvier 2016

Stranded Horse, Luxe : des chemins inhabituels et métissés

Stranded Horse présentera ses titres en sextet au 104, le 11 février 2016 en co-plateau avec Arlt. Un titre paradoxal et la présence d’Eloïse Decazes.

Rarement album n’aura porté un titre aussi paradoxal que celui-ci, car il est tout sauf luxe. La musique de Luxe n’est en effet ni ostentatoire ni inutile, même si elle est d’une richesse foisonnante.

C’est même vu de moi, l’album essentiel de ce début 2016, un disque dont on a la certitude après quelques semaines d’écoutes, qu’il sera un des compagnons de notre année musicale et sans doute bien au-delà.

Alors que Luxe est déjà le troisième album du groupe, c’est celui par lequel j’ai commencé mon initiation. Je ne savais rien en effet de Yann Tambour et de ses aventures antérieures. C’est la présence d’Éloïse Decazes sur deux titres qui m’a incité à découvrir son univers, car il faut bien reconnaître que la chanteuse d’Arlt sait choisir ses "partenaires de jeux" qu’il s’agisse de Delphine Dora ou d’Eric Chenaux.

Ici sa présence se fait plus discrète, mais elle apporte une indéniable grâce aux deux morceaux auxquels elle contribue : "Monde" notamment un morceau qu’elle chante en duo avec Yann Tambour ; un titre folk écrit en français où Yann Tambour s’accompagne d’une sobre guitare folk.

Mais ce classicisme ne dure pas. La biographie du musicien nous apprend en effet qu’il a fait de nombreux séjours à Dakar et réalisé des concerts sur les cinq continents. Sa biographie ne nous le dirait-elle pas qu’on le devinerait.

Un album construit comme un patchwork de différents styles. Car Luxe est tout sauf la synthèse d’influences variées. Il est construit à la manière d’une mosaïque composée de neuf titres, chacun d’eux ayant une couleur propre. Et c’est ce qui fait toute la beauté et la singularité de cet album.

Yann tambour, le musicien s’y comporte aussi comme un jongleur et comme un peintre. Il jongle sans cesse avec les ambiances, les langues, les orchestrations les plus diverses et le tableau ainsi obtenu est pourtant d’une harmonie totale.

Après avoir lancé la balle folk Français, il enchaîne par "A Faint Light", la première balle aux couleurs africaines où la guitare folk et Kora (sorte de luth) se livrent à un dialogue entraînant, sur fond de langue anglaise. Puis avec "Ode To Scabies", il lance une balle pop / rock US, un titre qui m’évoque les derniers albums des Feelies.

Les morceaux s’enchaînent : "Rejoindre les hémisphères", avec Eloïse Decazes, serein et rehaussé des cordes du trio Vacarme. Le sublime et très dansant "My Name is Carnival", un des titres les plus métissés de l’album. La conjugaison parfaite de rythmes et d’instruments traditionnels africains et d’un morceau chantée avec des accents qui évoquent un peu le Lou Reed de New York. Changement total d’atmosphère avec le très poignant "Sharp Tongues".

Inattendu retour à la chanson française avec "A qui dois-tu montrer les dents ?", un titre digne d’un Murat Urbain sur fond de claviers. "Dakar" : élégant et plein d’âme. J’ose à peine écrire que le "Korat Hero" s’y livre à un duel insensé avec le "guitare folk héro". Un moment de bravoure tout en délicatesse.

L’album se conclut par le bien nommé "Unusual Ways" : un titre baroque aux influences mandingues. Yann Tambour y a un je ne sais quoi de Jonathan Richman des Modern Lovers. Une façon de ne pas se prendre au sérieux probablement.

Alors pourquoi Luxe ? C’est sans doute la question à ne pas se poser. C’est en tous cas un album luxuriant qui s’écoute en boucles. Achetez Luxe et surtout ne loupez pas le rendez-vous du 104 avec Stranded Horse et Arlt !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Churning strides de Thee, Stranded Horse
Stranded Horse parmi une sélection de singles (avril 2013)
Stranded Horse en concert à L'Aéronef (jeudi 31 mai 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Stranded Horse
Le Facebook de Stranded Horse


Philippe Ache         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=