Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tortoise
The Catastrophist  (Thrill Jockey Records)  janvier 2016

Avec des albums majeurs comme Millions Now Living Will Never Die en 1996, TNT en 1998 ou Standards en 2000, le groupe Américain Tortoise s’est inscrit comme l’un des groupes les plus passionnants du début du XXIème siècle et comme le fer de lance, avec Mogwai et Slint, du mouvement post-rock, grosso modo une implosion esthétique qui amène à un mélange de rock, de musique jazz et / ou contemporaine, d’électronique le tout mélangé à diverses expérimentations sonores. Mouvement dont il n’aura de cesse de modifier les contours ou aura simplement envie de s’échapper.

Après un hiatus de sept années, et un plutôt décevant Beacons of Ancestorship sorti en 2009, qui aura permis aux différents membres du groupe de s’épanouir dans d’autres projets plus jazz ou rock, Tortoise est de retour grâce à une commande collaborative de la ville de Chicago qui souhaitait faire la promotion de sa scène musicale notamment les musiques jazz et improvisées. De cette commande, le quintette en a gardé quelques morceaux réarrangés et retravaillés spécialement pour ce The Catastrophist. On retrouve dans ce disque tout ce qui fait le sel de Tortoise, une musique complexe (enfin, il faut toute proportion gardée…), une inspiration tirée de la fusion du jazz, de la musique contemporaine (versant Steve Reich, La Monte Young ou Terry Riley), du Krautrock, d’un rock débarrassé de son contingent de poncifs et de l'électro minimaliste ("Gesceap"), une science de la rythmique (plus que du rythme en tant que tel ; "Ox Duke", "Hot Coffee") et un véritable travail sur les textures sonores ("Shake Hands With Danger", "Hot Coffee" ou "At Odds With Logic").

Il y a toujours cette basse tout en rondeur, cette rythmique, ce squelette, ce cœur en perpétuel vibration, sur laquelle vient se construire les mélodies. Cette volonté presque ontologique d’avancer note par note, rythme par rythme, de se dévoiler au fur et à mesure. Si tout cela ne manque pas d’à-propos, c’est plutôt du côté du propos que cela pêche. La musique de Tortoise reste identifiable entre mille, notamment ce timbre… mais même avec ce disque le plus électronique (ce son vieillot…), le plus vocale aussi : Todd Rittman des U.S. Maple chante sur le dispensable "Rock On", une reprise de David Essex, et "Georgia Hubley" de Yo La Tengo  sur le mélancolique "Yonder Blue", le groupe semble avoir perdu une certaine mystique sonore.

Moins inventif que TNT ou Standards, The Catastrophist manque d’une réelle diversité des timbres (le groupe pourrait aller beaucoup plus loin…) d’une explosion harmonique, d’un travail tonal ou modal pour nous emporter vraiment. Un disque mi-figue mi-raisin en quelque sorte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Brave And The Bold de Tortoise and Bonnie Prince Billy
Tortoise en concert au Festival des Sons d'Hiver 2007 (16 février 2007)
Tortoise en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)
Tortoise en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi) - 2ème
L'interview de Tortoise (4 juin 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Tortoise
Le Bandcamp de Tortoise
Le Facebook de Tortoise


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=