Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cabaret électrique
Cirque électrique  (Paris)  février 2016

Spectacle de cabaret forain conçu et mis en scène par Hervé Vallée et Cécile Mulot.

Deux mois, telle est la durée de programmation de l'épatant "Cabaret électrique", donc aucune excuse pour le rater.

D'autant que le nouveau spectacle du Cirque électrique ravira le spectateur amateur de cabaret forain en quête d'une alternative entre "La piste aux étoiles", le show heliostique et le nouveau cirque conceptuel et constituera une révélation pour ceux qui vont découvrir son univers.

Descendant de la Fanfare Décadente née en 1995 aux Arènes de Nanterre, il gère une école de cirque qui se présente comme "une fabrique artisanale d'artistes de cirque en tout genre" prônant une pratique artistique du cirque, accueille des spectacles qui s'inscrivent dans sa vocation dédiée, tel récemment "On a volé le bras de Costentenus" de la Hey! Cie, et propose également des spectacles "pro domo" aussi atypiques qu'enthousiasmants.

Le Cirque électrique, qui a planté ses trois petits chapiteaux rouges à l'ancienne dans l'environnement bétonné de la Porte des Lilas, entre périphérique et barres d'immeubles, n'est pas un cirque ordinaire mais une machine à remonter le temps.

Son seuil fait office de stargate et son franchissement télétransporte le spectateur dans un univers qui hybride le cirque forain du 19ème siècle avec ses slide-shows, le cabaret-bastringue des années 1930 et la contre-culture des années 1960.

Car, en l'espèce, point Monsieur Loyal en tenue galonnée mais le fantasque Kiki Picasso, artiste punk du célèbre Collectif Bazooka, point de fanfare mais une formation punk-rock menée par Hervé Vallée qui dépote les standards avec une énergie, bien évidemment électrique.

Celle-ci est installée sur le toit de l'espace bar-restaurant "Le Nouveau Tigre", en l'occurrence importé sous le chapiteau pour offrir boissons et collations. Car la configuration du chapiteau a été adaptée, moitié gradins et moitie tables comme dans les cabarets huppés, pour un repas à la bonne franquette.

Sur la piste, la promesse est tenue et une femme féline ouvre le feu. Combinaison panthère, tenant en laisse son soumis et son adorable chiot pittbull, Séverine Bellini officie, naturellement, sur "I wanna be your dog" des Stooges, dansun numéro de contorsion scénarisé. Exécution précise, fluide et sans bavures ni volonté de démonstrativité narcissique. Tel est le dénominateur commun de toutes les prestations circassienne.

Dans le registre du numéro de cabaret, la danseuse-performeuse Lalla Morte hybride new-burlesque et fakirisme et le contraste est saisissant avec, par exemple, la rubrique des "7 minutes" allouées à un invité qui, ce soir-là, fut l'auteur américain de science-fiction Norman Spinrad qui poussa la chansonnette.

En dévoiler davantage serait criminel car le plaisir de voir ce roboratif spectacle tient également à sa capacité à surprendre et émerveiller.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 mars 2021 : Mars et ca repart... peut être

Pas de nouvelles très réjouissantes du côté de la culture en ce mois de mars, veille de printemps. Rien sur les salles de spectacles, les musées et les cinémas de rares évocations de la réouverture des restaurants à midi "quand on pourra". Bref, pas de quoi se réjouir. Voici en tout cas notre sélection culturelle pour tenir le coup en attendant.
on commence par le replay de la MAG #22

Du côté de la musique :

"Collapsed in Sunbeams" de Arlo Parks
"Ma folie" de Bast Ferry
"Paradise" de Da Capo
"It's OK" de Fantomes
"L'effet waouh des zones côtières" de Institut
"Something joyful" de Jonathan Orland Quartet
"Haydn : Stabat mater, Symphonies N° 84 & 86" de Le Concert de la Loge & Julien Chauvin
"No black violins" le mix 15 de Listen In Bed à écouter à volonté
"Liberté" de Sego Len
"Où tout a commencé" de Tristesse Club
et toujours :
"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones

Au théâtre dans son salon :

"Le Gros, la Vache et le Mainate" de Pierre Guillois
"Intrigue et Amour" de Yves Beaunesne
"13 à table" de Marc-Gilbert Sauvageon
"Thé à la menthe ou t'es citron" de Patrick Haudecoeur
"J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne" de Jean-Luc Lagarce
"Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?" de Carole Thibaut
"Eric-Antoine Montreux tout !" au Festival de Montreux

Expositions :

en virtuel :
"Vasarely - Le partage des formes" au Centre Pompidou
"Picasso poète" au Musée national Picasso
"Jean" à la Cité des sciences et de l'industrie
"Comme un parfum d'aventure" au Mac Lyon
"Omar Ba - Anomalies" à la Galerie Templon
"Les aventuriers des mers" à l'Institut du Monde Arabe

Cinéma :

at home :
"Exotica" d'Atom Egoyan
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Biens Aimés" de Christophe Honoré
"Dans les champs de bataille" de Danielle Arbid
"Eastern Plays de Kamen Kalev
"Mon frère s'appelle Robert et c'est un idiot" de Philip Gröning

Lecture avec :

"Que ma mort soit une fête" de Cristian Alarcon
"Normal people" de Sally Rooney
"Middlewest" de Skottie Young & Jorge Corona
"L'hôtel de verre" de Emily St.John Mandel
"De Staline à Hitler" de Robert Coulondre
et toujours :
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=