Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le cas Martin Piche
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  février 2016

Comédie de Jacques Mougenot, mise en scène par Hervé Devolder et interprétée par Jacques Mougenot et Hervé Devolder.

Après, entre autres, l'inénarrable conférence satirique sur "L'Affaire Dussaert" épinglant l'art contemporain et "Les Fiancés de Loches"14920, épatante mise en comédie musicale du vaudeville éponyme de Georges Feydeau, toujours à l'affiche, Jacques Mougenot propose un jubilatoire délire à deux avec "Le cas Martin Piche".

Un neuropsychiatre passionné par la vie et son métier, et curieux de tout et des autres, reçoit Martin Piche, un nouveau patient qui va se révéler tant un sujet fascinant qu'un véritable cas d'école.

Car non seulement il manifeste un déficit d'attention symptomatique, une irrésolution stupéfiante, une indifférence totale aux choses et aux êtres et un état récurrent de distraction, mais il souffre d'un ennui chronique : il s'ennuie tout le temps, partout et avec tout le monde y compris lui-même.

La confrontation mitonnée par Jacques Mougenot s'avère réjouissante car fondée sur l'opposition des contraires, en l'espèce un médecin vibrionnant et un patient lymphatique, et déclinée sur le mode du duo de clowns beckettiens, avec le second, qui prenant les mots au pied de la lettre à la manière devossienne, fait enrager le premier.

Mais Jacques Mougenot, également comédien, précision on anodine, est un homme de théâtre et, comme toujours au (bon) théâtre, la frontière est aussi ténue que poreuse entre le drame et la comédie et celle-ci constitue souvent un excellent véhicule pour traiter de thèmes sérieux sinon graves.

Or l'ennui dont souffre Martin Piche, avatar de Bartleby qui toutefois n'aurait pas choisi d'être stylite, n'est pas un ennui ordinaire mais l'ennui absolu, qualifié de "métaphysique" par les philosophes tels Arthur Schopenhauer et Martin Heidegger, sujet qui ressort aux concepts fondamentaux de la métaphysique que sont l'Etre, le Néant et le temps.

Et ceux-ci constituent des sujets de réflexion et des thèmes de prédilection que Jacques Mougenot a déjà exploré dans un roman intitulé "La machine à démonter le temps" et abordé dans différents opus tels "La carpe du duc de Brienne" et "La création du monde".

Hybride d'angoissé et de farceur, il livre une partition fine, intelligente et brillante placée sous le signe de la comédie pongistique avec, naturellement, coup de théâtre inclus, et du jeu tous azimuths, le jeu étant au demeurant un bon moyen de tromper l'ennui (sic).

Avec sa vitalité frénétique Hervé Devolder, signataire de l'alerte mise en scène, s'avère l'interprète idéal du psychiatre acculé au pied du mur que représente Jacques Mougenot avec son efficace humour pince-sans-rire.

Une pépite que ne rateront pas les spectateurs orpailleurs.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=