Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clarika
De quoi faire battre mon cœur  (At(H)Ome)  février 2016

Ma première rencontre avec une femme poète sexy et romantique, c’était en suivant la mélodie de "Moi en mieux C’est d’être grande avec des cheveux Qui descendent là le long du creux, Et retombent tout en bas du dos En cascade et ça fait beau C’est danser comme Shakira Sur des textes de Barbara". C’était Clarika, une petite brune à la voix douce qui chantait les mots et les coups de cœur des femmes et de la société.

Elle est aussi la fraîcheur éternelle d’une jeune femme rêvant d’être un porte-savon pour observer les garçons dans les vestiaires. Clarika n’est donc ni une débutante et il se peut qu’elle n’ait pas besoin de mes mots pour toucher du monde. Peu importe, partageons ensemble ce nouveau bijou, De quoi faire battre mon cœur. Le septième. Ah oui quand même.

La belle chante d’abord son histoire, sa séparation, son deuil de 25 années de partage intime et musical avec Jean-Jacques Nyssen, et à travers elle, nos séparations à tous, nos adieux, nos au-revoir et nos déceptions. Et la prouesse est de faire malgré tout un album léger et discret, qui arrive sur la pointe des pas et nous souffle de belles paroles à l’oreille.

Amateurs de poésie, approchez, les autres, écoutez, parce que la musique de Clarika est avant tout des jolis mots chantonnés et souriants, murmurés et bienveillants. De quoi faire battre mon cœur est une plume oscillant au gré des humeurs de la vie, entre cordes tendues chatouillées et cordes frappées.

Entre deux époques et n’appartenant à aucune, la musique de Clarika est la bande son de la vie, de ma vie, de vos vies. Du quotidien, des petites joies et des grandes humeurs, la basse et les accents électroniques résonnent comme un grand bouillon de petites peines et de clins d’œil complices.

"Le choix de l’être ou de l’avoir Le choix du "merci pas ce soir" Le choix de faire passer l’enfant Le choix de vivre avec ou sans, Le choix de parler aux étoiles et pas à son voisin d'palier, Le choix de mettre un jour les voiles Sans se retourner" ("Le choix").

Alexis HK répond à Clarika s’interrogeant sur la foule de banalités de quotidiens parallèles, faisant un peu relativiser nos absences : "dire qu’à cette heure il y a forcément un mec qui pleure en cardigan, une fille qui enfile un collant, un camionneur qui prend la route, un soleil qui se lève, un enfant que la lune inonde" ("Dire qu’à cette heure")… histoire de prendre un peu de recul face aux petits trucs qui font du bien et qui ne font pas de mal.

La Maison Tellier est invitée sur "La cible", pour raconter l’histoire d’un lanceur de couteau (amant de la femme sur la cible) : "Il ne faut pas que ses mains tremblent… petite poupée de chair… lui relève la tête"… Mais n’est-ce pas là l’essence de la relation interpersonnelle ? Et d’autant plus la relation amoureuse ? Aimer avec la confiance aveugle d’une poupée pour lanceur de couteau, prendre le risque d’avoir le cœur transpercé.

Clarika affirme que tous ses albums sont personnels, certes, mais elle seule sait former ces mots que nous avons sur le bout de la langue, les enrober de jolies tournures et de poésie appliquée, ronde et légère, bienveillante et intime.

De quoi faire battre mon cœur aborde avec légèreté et indulgence maternelle la gravité de nos douleurs singulières, nos cœurs arrachés et nos adieux à jamais. Doux-amer et terriblement sincère. Juste, droit au cœur. Direct.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Moi en mieux de Clarika
La chronique de l'album La tournure des choses de Clarika
La chronique de l'album De quoi faire battre mon coeur de Clarika
La chronique de l'album A la lisière de Clarika

En savoir plus :
Le site officiel de Clarika
Le Soundcloud de Clarika
Le Facebook de Clarika


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2024 : La culture en forme Olympique

Avignon se termine et on fait le plein de spectacles formidables que nous avons découverts au festival OFF. Un peu de musique, des festivals, de quoi passer un bon été, sportif ou non ! Et pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

Festival des Vieilles Charrues #32 et toutes les photos sur Taste Of Indie
retour sur le Hellfest #17 avec Green Lung, Houle, Satyricon et beaucoup d'autres
Festival Chauffer dans la Noirceur #32 :
le vendredi avec Mike Love, Gogol Bordello, Psychotic Monks et d'autres
le samedi avec TTrruuces, Faada Freddy, Slift et quelques autres
"In the sky wirh" Gérard Loussine
"Summer sampler #11" de Howlin' Banana Bands
"Mesdames" de Mesdames
2 petites découvertes : Alfs et Harun
et toujours :
"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"La cabane de l'architecte" au Théâtre du Collège de La Salle
"Hamlet take away" au Théâtre de l'Atelier Florentin
"Toutes les choses géniales" au Théâtre La Condition des Soies
"Agathe Royale" au Théâtre des Gémeaux
"Comme on brûle encore" au Théâtre du Cabestan
"Entrée des artistes" au Théâtre des Halles
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corp" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :
"Gondola" de Veit Helmer
"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini
un DVD avec "Berlin boys" de David Wnendt
"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé
"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat
"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=