Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yeallow
Homebred  (Try & Dye Records)  avril 2015

L’été dernier, sûr de moi et plein d’envie, j’ai parcouru la longue liste de disques à chroniquer à la recherche de la galette que personne n’a vue, de ce groupe inconnu qui gagnerait à l’être. Je me suis ainsi retrouvé avec un certain nombre d’albums et un temps libre que je croyais infini. Une margarita en entraînant une autre, les vacances se sont terminées avant que j’ai eu le temps de m’en rendre compte.

Je termine donc ce cycle de chroniques en retard seulement maintenant avec un disque sorti en avril 2015 : Homebred de Yeallow. Ce groupe Alsacien a commencé à se faire remarquer outre-Manche et outre-Atlantique, jouant même au fameux Whisky-a-go-go, mais passe toujours sous les radars français, radars dont on peut tout de même se demander s’ils sont bien réglés - soit dit en passant. Bref, le rock britannique made in France donne-t-il du vin anglais ?

Play >

Arctic Monkeys. A leurs débuts. Un peu trop. Je ne suis pas un grand fan de ce qui a déjà été fait et que l’on refait à l’identique, mais je sais aussi que, pour faire passer un disque aujourd'hui, il faut donner au programmateur potentiel un premier titre facilement identifiable qui pourra être rangé dans une case sans effort intellectuel ou culturel majeur. Il ne faut donc pas juger un premier morceau sur son originalité. Voyons plutôt ce qui se passe ensuite.

La suite n’est pas révolutionnaire, et je ne crois pas que ce soit le but. Il faut se rendre à l’évidence, je suis face à un album rock simple et brut. Ce qui ne veut pas dire qu’il soit facile. La simplicité, surtout en rock, peut être une bonne chose. Les titres s’enchaînent avec une bonne énergie, des refrains qui rentrent dans la tête, des riffs qui sonnent, des références aux décennies précédentes distillées avec intelligence, et un ensemble au son plutôt frais. Ça n’a peut-être pas la puissance d’un album des Strokes, mais la technique est bien là et il ne manque qu’un peu de bouteille(s) et des moyens dont on peut penser qu’ils ne vont pas tarder à arriver pour hisser Yeallow au niveau. Un zeste de personnalité et d’originalité ne pourra pas faire de mal non plus, mais le temps fera sûrement à l’affaire.

[] Stop

On pourra toujours dire que Yeallow ne tient pas la comparaison avec ses grands frères anglo-saxons, ça ne coûte rien, et c’est toujours ce qu’on dit quand un groupe français s’aventure sur ce terrain. On pourra dire que leur accent n’est pas parfait, ça aussi c’est gratuit et dans un pays où l’immense majorité des habitants est incapable d’aligner trois mots d’anglais avec un accent potable, c’est plutôt drôle. Et dans le cas de Homebred, ce serait bien injuste. Si cet album n’est pas l’album rock de la décennie, c’est avant tout la belle réussite d’un groupe français qui avance avec ses propres armes, sa vision française d’un langage étranger, une bonne dose de débrouille… et de talent. À suivre.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Yeallow
Le Bandcamp de Yeallow
Le Facebook de Yeallow


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=