Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villagers
La Maroquinerie  (Paris)  jeudi 25 février 2016

"Love is all, love is you…". Comment résister à une telle déclaration d’amour ? Comment résister à une telle déflagration de douceur et de délicatesse musicales ?

La prestation des Villagers, formation irlandaise plus inclassable qu’on ne le pense, bien au-delà de l’indie folk dans lequel on a vite fait de les ranger, était proche de la perfection ce jeudi soir à la Maroquinerie. Mettre une salle dans un état de grâce, avec une simplicité déconcertante, sans artifices, simplement avec des voix, des textes touchants et une orchestration musicale époustouflante, c’est un moment rare. J’ai rarement vu et entendu ça, ça dépassait même l’entendement…

Emmené par Conor O'Brien, leader délicat et chanteur hors pair, réussissant à rendre solaires des textes assez sombres, une section rythmique, contrebasse / batterie, qui joue vraiment son rôle, qui donne le "la" à la musique, des échanges entre cuivres et cordes de toute beauté, cor anglais qui répond à la harpe irlandaise, ce mélange à l’effet auditif si puissant entre les cuivres et les cordes que l’on retrouve aussi bien chez les Pale Fountains, Jack, les Kinks, Belle & Sebastian ou les Tindersticks.

Longtemps partenaires de ces derniers sur les tournées, parrains de luxe de cette grande famille des "orchestres" qui savent si bien marier diversité vocale et instrumentale, créant un état d’émotion palpable, une atmosphère à la fois mélancolique et joyeuse, donnant surtout toute sa force à la musique. La musique, ça se joue et ça s’écoute, point barre ! Un quatrième album au titre empreint de poésie, de mystère : Where have you been all my life ? (Domino) avec des titres grandioses, sophistiqués ou désarmant de naturel comme "Courage" ou "The waves".

On touchait aussi ce soir-là l’âme irlandaise, ce peuple de musiciens aussi discrets que classieux qu’ils s’agissent de Sean O’Hagan, Neil Hannon, ou tous ceux qui ont l’Irlande dans les gènes chez les musiciens du monde entier. "Irish Blood, English heart", ce titre de Morrissey le symbole de cette bi nationalité musicale, de ce métissage auquel peuvent se revendiquer bon nombre de songwriters et de musiciens du nord de l’Angleterre. L’Irlande est un village, le "Village green" qui préserve cette petite société où la musique est l’âme de ce pays et les Villagers les meilleurs ambassadeurs.

Plus qu’une claque ce concert, ce fut une véritable caresse.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Becoming a Jackal de Villagers
La chronique de l'album Darling Arithmetic de Villagers
La chronique de l'album Where Have You Been All My Life ? de Villagers
Villagers en concert à La Maroquinerie (29 juin 2010)
Villagers en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Villagers en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
Villagers en concert au Grand Mix (6 mars 2013)
Villagers en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi

En savoir plus :
Le site officiel de Villagers
Le Facebook de Villagers

Crédits photos : François Remoué


François Remoué         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Villagers (08 juin 2010)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=