Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villagers
La Maroquinerie  (Paris)  jeudi 25 février 2016

"Love is all, love is you…". Comment résister à une telle déclaration d’amour ? Comment résister à une telle déflagration de douceur et de délicatesse musicales ?

La prestation des Villagers, formation irlandaise plus inclassable qu’on ne le pense, bien au-delà de l’indie folk dans lequel on a vite fait de les ranger, était proche de la perfection ce jeudi soir à la Maroquinerie. Mettre une salle dans un état de grâce, avec une simplicité déconcertante, sans artifices, simplement avec des voix, des textes touchants et une orchestration musicale époustouflante, c’est un moment rare. J’ai rarement vu et entendu ça, ça dépassait même l’entendement…

Emmené par Conor O'Brien, leader délicat et chanteur hors pair, réussissant à rendre solaires des textes assez sombres, une section rythmique, contrebasse / batterie, qui joue vraiment son rôle, qui donne le "la" à la musique, des échanges entre cuivres et cordes de toute beauté, cor anglais qui répond à la harpe irlandaise, ce mélange à l’effet auditif si puissant entre les cuivres et les cordes que l’on retrouve aussi bien chez les Pale Fountains, Jack, les Kinks, Belle & Sebastian ou les Tindersticks.

Longtemps partenaires de ces derniers sur les tournées, parrains de luxe de cette grande famille des "orchestres" qui savent si bien marier diversité vocale et instrumentale, créant un état d’émotion palpable, une atmosphère à la fois mélancolique et joyeuse, donnant surtout toute sa force à la musique. La musique, ça se joue et ça s’écoute, point barre ! Un quatrième album au titre empreint de poésie, de mystère : Where have you been all my life ? (Domino) avec des titres grandioses, sophistiqués ou désarmant de naturel comme "Courage" ou "The waves".

On touchait aussi ce soir-là l’âme irlandaise, ce peuple de musiciens aussi discrets que classieux qu’ils s’agissent de Sean O’Hagan, Neil Hannon, ou tous ceux qui ont l’Irlande dans les gènes chez les musiciens du monde entier. "Irish Blood, English heart", ce titre de Morrissey le symbole de cette bi nationalité musicale, de ce métissage auquel peuvent se revendiquer bon nombre de songwriters et de musiciens du nord de l’Angleterre. L’Irlande est un village, le "Village green" qui préserve cette petite société où la musique est l’âme de ce pays et les Villagers les meilleurs ambassadeurs.

Plus qu’une claque ce concert, ce fut une véritable caresse.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Becoming a Jackal de Villagers
La chronique de l'album Darling Arithmetic de Villagers
La chronique de l'album Where Have You Been All My Life ? de Villagers
Villagers en concert à La Maroquinerie (29 juin 2010)
Villagers en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Villagers en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
Villagers en concert au Grand Mix (6 mars 2013)
Villagers en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi

En savoir plus :
Le site officiel de Villagers
Le Facebook de Villagers

Crédits photos : François Remoué


François Remoué         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Villagers (08 juin 2010)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=