Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Racine, la leçon de Phèdre
Théâtre de la Contrescarpe  (Paris)  mars 2016

Seul en scène conçu et interprété par Anne Delbée.

Voir Anne Delbée dans "Racine, la leçon de Phèdre" son spectacle à la gloire de Jean Racine, est une occasion unique de découvrir quelqu'un qui incarne une longue lignée de tragédiennes parmi lesquelles on pourrait citer La Clairon, Adrienne Lecouvreur, Rachel, Sarah Bernhardt, Maria Casarès.

Peut-être, hélas, est-elle la dernière de cette aristocratie des planches pour qui le lyrisme, l'excès, l'emphase ne sont pas des défauts mais, au contraire, la marque de celles qui osent. Non pour se faire remarquer ni pour provoquer le spectateur, mais pour jouer avec lui le rôle de guide ou de passeur, afin de le hisser, ne serait-ce que le temps de la représentation, à la hauteur d'un texte sublime.

Et c'est sur Racine que le choix d'Anne Delbée s'est porté depuis de longues années. Elle en dresse ici un portrait louangeur qui fera tiquer ceux qui, même s'ils admirent les vers "parfaits" de l'auteur de "Phèdre", n'aiment pas forcément l'homme, le courtisan, l'intrigant qui n'a jamais écrit contre l'absolutisme de son maître Louis XIV, mais qui, au contraire, en a été le serviteur zélé et aveuglé.

Pour Anne Delbée, cette présentation est hérétique : Racine, même s'il ressemblait dans sa maturité plus à Balladur qu'à un révolté romantique, était de la lignée de Rimbaud et de Pasolini. Dans la très belle vidéo en noir et blanc qui passe derrière elle en fond de scène, revient constamment un petit enfant, le poète de sept ans rimbaldien.

Anne Delbée, chaussures noires, chemise blanche surmontée de bretelles rayées qui tiennent le pantalon de son costume sombre, a quelque chose d'étonnamment chaplinesque. Elle n'hésitera pas à prendre un micro, à poser sur sa tête une casquette visière à l'envers pour déclamer Racine comme du rap.

On n'est pas sérieuse quand on a 70 ans... Sauf pour une chose : expliquer le vers classique au public qui en a entendus tellement de massacrer sans le savoir qu'il est bien temps qu'elle intervienne.

Elle dénonce le laxisme, les contresens et opte pour un classicisme sans excès. On ne saura pas, par exemple, ce qu'elle pense du théâtre de la Sapience d'Eugène Green, qui dit Corneille ou Racine dans le patois de l'île-de-France parlé à la cour de Versailles et qui est bien éloigné de sa propre manière...

Mais ce n'est pas l'objet de sa conférence finalement sans chichis et à bâtons rompus. Elle ne fait pas un seule en scène sur Racine mais un duo en compagnie de son auteur de prédilection.

Car on sent près d'elle une présence très forte. Non pas celle d'un fantôme qui pourrait, s'il le voulait, s'en prendre aux contempteurs de sa mémoire qui le comparent à Balladur, mais celle d'un esprit porteur d'une langue sublime et incandescente qui fait taire instantanément toutes les petites mesquineries historiques.

En offrant ainsi Racine à toute personne qui y consentira, Anne Delbée continue de servir admirablement l'art théâtral.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=