Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Racine, la leçon de Phèdre
Théâtre de la Contrescarpe  (Paris)  mars 2016

Seul en scène conçu et interprété par Anne Delbée.

Voir Anne Delbée dans "Racine, la leçon de Phèdre" son spectacle à la gloire de Jean Racine, est une occasion unique de découvrir quelqu'un qui incarne une longue lignée de tragédiennes parmi lesquelles on pourrait citer La Clairon, Adrienne Lecouvreur, Rachel, Sarah Bernhardt, Maria Casarès.

Peut-être, hélas, est-elle la dernière de cette aristocratie des planches pour qui le lyrisme, l'excès, l'emphase ne sont pas des défauts mais, au contraire, la marque de celles qui osent. Non pour se faire remarquer ni pour provoquer le spectateur, mais pour jouer avec lui le rôle de guide ou de passeur, afin de le hisser, ne serait-ce que le temps de la représentation, à la hauteur d'un texte sublime.

Et c'est sur Racine que le choix d'Anne Delbée s'est porté depuis de longues années. Elle en dresse ici un portrait louangeur qui fera tiquer ceux qui, même s'ils admirent les vers "parfaits" de l'auteur de "Phèdre", n'aiment pas forcément l'homme, le courtisan, l'intrigant qui n'a jamais écrit contre l'absolutisme de son maître Louis XIV, mais qui, au contraire, en a été le serviteur zélé et aveuglé.

Pour Anne Delbée, cette présentation est hérétique : Racine, même s'il ressemblait dans sa maturité plus à Balladur qu'à un révolté romantique, était de la lignée de Rimbaud et de Pasolini. Dans la très belle vidéo en noir et blanc qui passe derrière elle en fond de scène, revient constamment un petit enfant, le poète de sept ans rimbaldien.

Anne Delbée, chaussures noires, chemise blanche surmontée de bretelles rayées qui tiennent le pantalon de son costume sombre, a quelque chose d'étonnamment chaplinesque. Elle n'hésitera pas à prendre un micro, à poser sur sa tête une casquette visière à l'envers pour déclamer Racine comme du rap.

On n'est pas sérieuse quand on a 70 ans... Sauf pour une chose : expliquer le vers classique au public qui en a entendus tellement de massacrer sans le savoir qu'il est bien temps qu'elle intervienne.

Elle dénonce le laxisme, les contresens et opte pour un classicisme sans excès. On ne saura pas, par exemple, ce qu'elle pense du théâtre de la Sapience d'Eugène Green, qui dit Corneille ou Racine dans le patois de l'île-de-France parlé à la cour de Versailles et qui est bien éloigné de sa propre manière...

Mais ce n'est pas l'objet de sa conférence finalement sans chichis et à bâtons rompus. Elle ne fait pas un seule en scène sur Racine mais un duo en compagnie de son auteur de prédilection.

Car on sent près d'elle une présence très forte. Non pas celle d'un fantôme qui pourrait, s'il le voulait, s'en prendre aux contempteurs de sa mémoire qui le comparent à Balladur, mais celle d'un esprit porteur d'une langue sublime et incandescente qui fait taire instantanément toutes les petites mesquineries historiques.

En offrant ainsi Racine à toute personne qui y consentira, Anne Delbée continue de servir admirablement l'art théâtral.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil

C'est reparti pour une semaine culturel. Suivez notre fil d'actualité culturel, ici, sur Facebook, Twitter, Youtube. Vous y trouverez de quoi réjouir ce qu'il se trouve entre votre 2 oreilles ! c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus
et toujours :
"No Mercy in this land" de Ben Harper & Charlie Musselwhite
"After the fall" de Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette
"This is not hollywood" de Greg Kozo
"Quatre vingt huit" de Guillaume Poncelet
"One EP" de Hey Sarah
"Ventriloquism" de Meshell Ndegeocello
Mezzanine et Undervoid dans une sélection de singles et EP
"Années 1970-1985" de Pierre Bartholomée
"Shake, burn and love" de Red Money
"Dollhouse" de The Pack A.D.
"The skull defekts" de The Skull Defekts
"Rêves américains, tome 1, la ruée vers l'or" de Thomas Hellman
Interview de I Am Stramgram autour de son album "Tentacles", retrouvez également I Am Stramgram en session live pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Conférence des Oiseaux" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Racine²" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Still life" au Théâtre Les Déchargeurs
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème
"MAMMA" à La Loge
"Le Monte-plats" au Théâtre Le Lucernaire
"Mort, je serai devenu nécessaire" à la Manufacture des Abbesses
"Gilles Ramade - Piano Furioso" au Grand Point Virgule
"Qui suis-je ?" au Théâtre de l'Etincelle à Rouen
des reprises à ne pas rater :
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Meilleurs Alliés" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières
"Artistes & Robots" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Katy says goodbye" de Wayne Roberts
"Jersey Affair" de Michael Pearce
les chroniques des sorties de mars
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

et toujours :
"Alain Bashung, Fantaisie militaire" de Pierre Lemarchand
"La mise à nu" de Jean Philippe Blondel
"La symphonie du hasard, livre 2" de Douglas Kennedy
"La vie secrète d'Elena Faber" de Jillian Cantor
"Le dossier M, livre 2" de Grégoire Bouillier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=