Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Epreuve et Les Sincères
Théâtre des Béliers parisiens  (Paris)  mars 2016

Comédies de Marivaux mises en scène par Philippe Uchan, avec Charline Ben Larbi, Marie Bourlet-Clément, César Duminil, Clément Lhuaire, Manoulia Jeanne, William Lotiaux, Ugo Pacitto et Joséphine Thoby.

Doublé judicieux et réussi pour Philippe Uchan qui met en scène des élèves de la promotion sortante de Ateliers du Sudden, au sein duquel il enseigne, dans deux comédies en un acte de Marivaux.

Judicieux parce que la présentation en diptyque n'est pas artifice car réunissant deux comédies contemporaines d'écriture et irriguées d'une lucidité amère, "L'Epreuve" et "Les Sincères", qui traitent en miroir d'une même thématique, celle du sentiment amoureux articulé autour d'une qualité, la sincérité, vertu du coeur mise à mal tant par les susceptibilités égotistes que par l'hypocrisie sociale.

Réussi parce qu'il révèle, et ce avec des partitions marivaudiennes réputées pour leur complexité d'interprétation, des talents émergents avec de jeunes comédiens qui, et cela doit être souligné, démontrent déjà une maîtrise des techniques de leur métier, de la respiration à l'élocution ce qui n'est pas rien au regard de nombre de leurs homologues issus de conservatoire surcotés, à laquelle ils ajoutent tempérament et sensibilité.

Dans "L'épreuve", au sein d'un microcosme provincial régi par un souci commun à toutes les classes sociales, l'argent, du fermier (Ugo Pacitto) au notable en passant par la mère de la jeune fille à marier (Marie Bourlet-Clément) et les servantes et valets (Charline Ben Larbi et William Lotiaux), Lucidor (César Duminil) tombe amoureux de Angélique (Manoulia Jeanne).

Un amour sincère et partagé qui est compromis par la crainte induite par la différence de classe. Car elle est fille d'une bourgeoise de campagne et lui, fils d'un riche négociant parisien, craint d'être la victime d'une aventurière. Aussi, en quête de preuve de sa bonne foi, décide-t-il de la soumettre, à une épreuve, celle du mariage avec de faux prétendants, laissant les deux amoureux dépités.

La seconde partition située dans un cadre mondain guère dans lequel sévissent tant le jeu social que les assauts de la vanité, de l'orgueil et de l'amour-propre et présentant deux déclinaisons de la sincérité instrumentalisée, bat en brèche le dicton "Qui se ressemble ne s'assemble".

Rompant leur engagement avec leurs amants (Ugo Pacitto et Marie Bourlet-Clément), Ergaste (William Lotiaux) et de la Marquise (Joséphine Thoby), deux vaniteux qui se piquent de sincérité alors qu'ils usent d'une hypocrisie consciente pour satisfaire leur narcissisme, et qui, l'un avec sa volonté de se démarquer de ses semblables, l'autre par sa coquetterie, ne sont pas lien de parenté avec Alceste et Célimène, envisagent une union qui va capoter sous l'action intéressée de leurs valets (Charline Ben Larbi et Clément Lhuaire) mus par des intérêts personnels qui dévoilent les imposteurs.

La recontextualisation dans les Années Folles résultant des costumes n'entraîne ni dénaturation du texte ni inserts d'anachronismes et sied particulièrement aux "Sincères" dont l'éloquente rhétorique de la séduction entre en résonance avec la pétillante lucidité amoureuse des pièces de Sacha Guitry.

La mise en scène aussi fluide que rigoureuse de Philippe Uchan ne permet aucun faux pas et l'interprétation moderne, sans affectation, et émérite résultant d'une distribution pertinente en termes d'emploi, s'avère au cordeau tout en bénéficiant d'une fraîcheur roborative.

Mention spéciale à Charline Ben Larbi qui cumule efficacement les rôles ancillaires tout en ayant le potentiel pour ne pas être cantonnées à ceux-ci, César Duminil, pour l'acuité de son jeu dans le rôle polymorphe de l'amant timoré qui est également un bourgeois pécunieux et un mélancolique capable des pires turpitudes, et aux belles découvertes, Manoulia Jeanne, la blonde, et Joséphine Thoby, la brune, qui se distinguent dans les emplois du répertoire particulièrement délicats que sont l'ingénue et la coquette.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=