Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Epreuve et Les Sincères
Théâtre des Béliers parisiens  (Paris)  mars 2016

Comédies de Marivaux mises en scène par Philippe Uchan, avec Charline Ben Larbi, Marie Bourlet-Clément, César Duminil, Clément Lhuaire, Manoulia Jeanne, William Lotiaux, Ugo Pacitto et Joséphine Thoby.

Doublé judicieux et réussi pour Philippe Uchan qui met en scène des élèves de la promotion sortante de Ateliers du Sudden, au sein duquel il enseigne, dans deux comédies en un acte de Marivaux.

Judicieux parce que la présentation en diptyque n'est pas artifice car réunissant deux comédies contemporaines d'écriture et irriguées d'une lucidité amère, "L'Epreuve" et "Les Sincères", qui traitent en miroir d'une même thématique, celle du sentiment amoureux articulé autour d'une qualité, la sincérité, vertu du coeur mise à mal tant par les susceptibilités égotistes que par l'hypocrisie sociale.

Réussi parce qu'il révèle, et ce avec des partitions marivaudiennes réputées pour leur complexité d'interprétation, des talents émergents avec de jeunes comédiens qui, et cela doit être souligné, démontrent déjà une maîtrise des techniques de leur métier, de la respiration à l'élocution ce qui n'est pas rien au regard de nombre de leurs homologues issus de conservatoire surcotés, à laquelle ils ajoutent tempérament et sensibilité.

Dans "L'épreuve", au sein d'un microcosme provincial régi par un souci commun à toutes les classes sociales, l'argent, du fermier (Ugo Pacitto) au notable en passant par la mère de la jeune fille à marier (Marie Bourlet-Clément) et les servantes et valets (Charline Ben Larbi et William Lotiaux), Lucidor (César Duminil) tombe amoureux de Angélique (Manoulia Jeanne).

Un amour sincère et partagé qui est compromis par la crainte induite par la différence de classe. Car elle est fille d'une bourgeoise de campagne et lui, fils d'un riche négociant parisien, craint d'être la victime d'une aventurière. Aussi, en quête de preuve de sa bonne foi, décide-t-il de la soumettre, à une épreuve, celle du mariage avec de faux prétendants, laissant les deux amoureux dépités.

La seconde partition située dans un cadre mondain guère dans lequel sévissent tant le jeu social que les assauts de la vanité, de l'orgueil et de l'amour-propre et présentant deux déclinaisons de la sincérité instrumentalisée, bat en brèche le dicton "Qui se ressemble ne s'assemble".

Rompant leur engagement avec leurs amants (Ugo Pacitto et Marie Bourlet-Clément), Ergaste (William Lotiaux) et de la Marquise (Joséphine Thoby), deux vaniteux qui se piquent de sincérité alors qu'ils usent d'une hypocrisie consciente pour satisfaire leur narcissisme, et qui, l'un avec sa volonté de se démarquer de ses semblables, l'autre par sa coquetterie, ne sont pas lien de parenté avec Alceste et Célimène, envisagent une union qui va capoter sous l'action intéressée de leurs valets (Charline Ben Larbi et Clément Lhuaire) mus par des intérêts personnels qui dévoilent les imposteurs.

La recontextualisation dans les Années Folles résultant des costumes n'entraîne ni dénaturation du texte ni inserts d'anachronismes et sied particulièrement aux "Sincères" dont l'éloquente rhétorique de la séduction entre en résonance avec la pétillante lucidité amoureuse des pièces de Sacha Guitry.

La mise en scène aussi fluide que rigoureuse de Philippe Uchan ne permet aucun faux pas et l'interprétation moderne, sans affectation, et émérite résultant d'une distribution pertinente en termes d'emploi, s'avère au cordeau tout en bénéficiant d'une fraîcheur roborative.

Mention spéciale à Charline Ben Larbi qui cumule efficacement les rôles ancillaires tout en ayant le potentiel pour ne pas être cantonnées à ceux-ci, César Duminil, pour l'acuité de son jeu dans le rôle polymorphe de l'amant timoré qui est également un bourgeois pécunieux et un mélancolique capable des pires turpitudes, et aux belles découvertes, Manoulia Jeanne, la blonde, et Joséphine Thoby, la brune, qui se distinguent dans les emplois du répertoire particulièrement délicats que sont l'ingénue et la coquette.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=