Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Valentina-Tchernobyl
Manufacture des Abbesses  (Paris)  avril 2016

Monologue dramatique d'après un texte de de Svetlana Alexievitchdit par Coralie Emilion-Languille dans une mise en scène de Laure Roussel.

Valentina était une jeune fille au coeur simple qui rêvait d'amour. Elle a réalisé son rêve et a été heureuse jusqu'en 1986 quand son mari a été réquisitionné pour faire partie du contingent des "liquidateurs" chargés d'isoler et de nettoyer la zone contaminée par l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Trois décennies se sont écoulées depuis la première catastrophe nucléaire classée accident majeur, la seconde sera Fukushima en 2011, la plus haute gravité dans l'échelle de gradation établie par l'Agence internationale de l'énergie atomique, et au regard de la mémoire de poisson rouge de l'homme contemporain et de l'inculture généralisée, qui s'en soucie encore, voire connait simplement son nom.

Alors même que la sécurisation du site n'est toujours pas achevée, que le nombre des victimes par contamination directe atteint le million et que des millions de personnes vivent sur des terres contaminées. Sans évoquer les conséquences à long terme du nuage radioactif qui a fait deux fois le tour de la Terre mais qui heureusement, selon les sommités françaises de l'époque, dont l'éminent directeur du Service central de protection contre les rayonnements ionisants, a contourné l'Hexagone.

En 1997, la journaliste russophone d'origine biélo-ukrainienne Svetlana Alexievitch, distinguée en 2015 par le Prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre, publie "La Supplication.Tchernobyl, chroniques du monde après l'Apocalypse" qui regroupe le témoignage de survivants et de proches de ceux qui sont morts parce que "Un événement raconté par une seule personne est son destin. Raconté par plusieurs, il devient l’Histoire".

Valentina est l'une d'entre eux et elle a survécu à la mort de son mari après une longue et lente agonie invalidante et douloureuse, abandonnés de tous, même des médecins, relégués dans l'oubli par la peur, le déni et l'impuissance.

Il a quitté le monde des vivants pour celui des "tchernobyliens", ceux qui n'ont pas eu la "chance" des "nettoyeurs" du premier cercle, surnommées les "chats du toit", travaillant sur le site, sans protection et quasiment à mains nues, pour remplacer les robots mécaniques dont les circuits électriques étaient endommagés par les radiations, qui se sont très vite consumés.

Dépourvu de pathétisme comme de révolte, son récit mémoriel clair et limpide, mais extrêmement violent et bouleversant par cela-même, est porté avec sobriété et justesse par Coralie Emilion-Languille sous la direction de Laure Roussel.

La publication de "La supplication" a, en son temps, secoué l'opinion internationale. Mais le temps passe et il est nécessaire de faire des "piqures de rappel", telle cette "Valentina-Tchernobyl", pour que la vie ait encore un avenir.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=