Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Katel
Elégie  (At(h)ome)  avril 2016

S’il y a un album que vous devez acheter en 2016, c’est bien celui-ci !

Je ne dirai jamais assez combien il est important d’acheter des disques. Pour que vivent les artistes en premier lieu, bien évidemment, mais pas uniquement, je m’explique : l’objet vinyle ou CD, au-delà du travail de l’artiste, renferme tellement de surprises ! Ces surprises, ces cadeaux, sont ceux de nos sensations, livrées à son écoute. Parfois, le simple fait de prendre l’objet entre ses mains, suffit à faire remonter le souvenir des trésors qu’il nous a offert … et celui-ci en contient beaucoup !

Cet album Elégie est bien plus qu’une galette de sons à pochette solaire, il nous relie. Il tisse les toiles ésotériques qui sont présentes dans nos vies, mais que l’on choisit trop souvent d’ignorer.

Il est le texte qu’on aimerait avoir écrit et l’émotion qu’on n’avait pas su exprimer. Il est un guide, un fil conducteur qui nous fait traverser allègrement les frontières du temps, passé, présent, futur. Un peu comme ces mini-clips qui annonçaient sa sortie (montés merveilleusement par Chloé Robineau, alias Robi)… des images d’un passé jauni qui nous rappellent ce qu’on a vécu, ou ce qu’on aurait aimé vivre, qui nous appartiennent avec pudeur. Parce qu’on a tous, à un moment donné dans nos vies, eu à traverser des couloirs de joies ou de peines, qui sont venus stigmatiser l’être en devenir et l’enfant bien emmitouflé sous ses pulls (parfois trop grands) d’adulte, mais qui a dû ou devra revenir à l’essence de la vie : la mort.

La mort d’un proche ou la mort d’un amour. Un départ est un départ, il faut l’accepter, même si c’est un adieu. Cet album recolle tous ces bouts de nous, que l’on a préféré faire semblant d’oublier, mais qui auraient été moins lourds à porter s’ils avaient été mieux rangés. Si quelqu’un, un jour, nous avait appris à dire au revoir. Cette musique, ces textes, ouvrent les tiroirs que l’on n’avait pas trouvés et nous aide à y déposer ce qui doit l’être.

Une musique comme ode à la vie, cette vie qui tel un océan vient tout balayer, pour laisser une plage à peu près vierge à de nouvelles marques de pas, malgré tous les grains de sable qui portent en eux l’iode de la dernière vague.

La composition est lumineuse, les textes ciselés et les chœurs qui l’accompagnent astraux. Katel s’est entourée de pures musiciennes et chanteuses de talent : Nathalie Réaux, Claire Joseph, Skye et Diane Sorel. Cet accompagnement n’est pas là pour servir de décor, il pousse le génie de Katel, le surélève… les voix, les claviers, les percussions, tout fait mouche. Il y a bien 5 filles sur scène, et quelle énergie… un véritable système solaire !

Ça fait remonter en moi, lorsque j’allais, petite, goûter aux premières vagues de l’océan, et que mon père me tenait solidement la main pour que je ne sombre pas par la force des courants. Que c’était bon !

Et bien voilà, plongez, laissez-vous submerger par la musique et par vos souvenirs… des filets tout au long du texte sont là pour vous ramener sur le rivage de vos quotidiens si vous perdez pied.

Les oiseaux des chœurs volent en permanence avec bienveillance sur tous les titres, le temps s’étire et plus rien ne presse. Tout est suspendu. Cet album contient l’essence même de la vie : la me(è)r(e), la musique, l’amour, les saisons, la mort. Tout est écrit ici, le passé, le présent, et le futur que vous souhaiterez lui donner…

Un indispensable dans vos médiathèques, mais avant tout dans vos vies, Elégie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Raides à la ville de Katel
Une 2ème chronique de l'album Raides à la ville de Katel
La chronique de l'album Decorum de Katel
Une 2ème chronique de l'album Decorum de Katel
Katel en concert au Point Ephémère (15 février 2007)
Katel en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
Katel en concert à La Maroquinerie (dimanche 24 octobre 2010)
Katel en concert à Trois Baudets (mardi 26 janvier 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Katel
Le Facebook de Katel


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Katel (11 juillet 2008)


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=