Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Action Dead Mouse
Cascata (version française)  (Autoproduit)  avril 2016

Le génie de Joseph Beuys a inspiré leur nom et l'eau s'est inflitrée dans leur dernier album. C'est ça Action Dead Mouse, le trio du nord-est italien, qui aime se presenter comme Post Something Loop Orchestra (from Bologna).

Filippo Dionisi (voix), Luca Bianconi (batterie) et Emanuele Giordano (guitare) ont monté leur projet en choisissant pour leur premiers albums (Pets and Nerds Attack Planet Earth ! en 2008 ; Revenge of Doormats and Coasters en 2009) la langue des cousins d'outre-Manche pour revenir ensuite à leur langue maternelle.

Filippo, dans notre dernière interview, nous explique que la voix n'est pour lui qu'un instrument qui ne ment pas et accompagne les autres dans leur délire post-hardcore / screamo / post-rock et pourquoi pas post something loop.

Cascata (ndlr : "Cascade" en italien) arrive après Perché questa cosa ci esplode negli occhi (ndlr : "Pourquoi cette chose nous explose aux yeux") sorti en 2013. La voix de Filippo explose vraiment sur des riffs agités, presque violents, des rythmes énervés d'un post hard-core déjà connu en Italie avec Fine Before You Came et Death of Anna Karina.

Un album humide, avec de l'eau partout, même dans les titres ("Gymnastique dans l'eau", "Inondations", "Est-ce que c'est un dégel ou un cours de natation ?") à écouter à très fortes doses, pendant une promenade dans le bois, une course rapide, sous la pluie, contre les souvenirs.

Le premier morceau, "Ginnastica nell'acqua" (ndlr : "Gymastique dans l'eau"), s'ouvre avec un cri de rage ("Je suis bien juste à rire de rien / à être immobile et flotter avec du chlore dans la bouche / à regarder les autres faire de la gymastique dans l'eau") et se transforme en une tristesse pas trop masquée dans le deuxième morceau "Unghie" ("Ongles" : "J'ai lu quelque part / qu'à force de bien frapper on apprend à ne pas laisser de bleus / La douleur reste").

On se demande si c'est "un dégel ou cours de natation" qui arrive justement dans le titre du troisième morceau, "E' un disgelo o un corso di nuoto ?", dominé par la batterie ("Est-ce que tu dors toujours ou tu fais juste semblant d'être mort ?").

On est tous victimes des inondations de la vie, toute cette eau qui échappe à notre contrôle, elle reste là à nous noyer ("ça sert à rien de prévoir les jours de pluie / les marquer sur un calendrier / ou pour fermer les chambres des enfants morts" – "Alluvioni" – ndlr : "Inondations").

Et si toute la première partie de l'album est dominée par l'eau, les quatre derniers morceaux marquent la prise de conscience d'avoir encore de la terre sous les pieds ("Là où nous irons / il y aura que des tremblants de terre" - "Cantieri" - ndlr : "Chantiers"). La musique est plus forte, monte avec violence, comme une déflagration sonore, avec une guitare puissante et une batterie à la rythmique locomotive.

Dans "Muraglia Cinese" (ndlr : "La Grande Muraille"), on trouve la solution avec la fin ("Se termine bien ce que termine / la fin est un luxe") et on reste avec l'enigme des vêtements propres sur "Come lavare i vestiti puliti" (ndlr : "Comment laver les vêtements propres") : "Aujourd'hui, j'ai apporté au nettoyage à sec un manteau gris / Je voulais faire une chose mature / comme laver les vêtements propres que personne ne met depuis longtemps". Et le dernier morceau se termine, encore une fois, avec des vêtements : "Pour ne pas condamner des saisons entières / nous brûlons les vêtements d'hiver" ("Helvetica").

Au recto de la pochette, Cascata montre le dessin d'un monsieur en train de recevoir un bouche-à-bouche ; au verso il est allongé, tout seul. C'est un album concept, où le concept s'annule, c'est un album qui ne veut rien apprendre, rien expliquer, juste envie de tout sortir, exorciser la tristesse, déclarer la guerre aux mensonges.

On ne va pas savoir si le monsieur a été sauvé ou non : comme dans la vie, on a essayé...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Revenge of Doormats and Coasters de Action Dead Mouse
La chronique de l'album ä de Action Dead Mouse
La chronique de l'album Cascata (versione italiana) de Action Dead Mouse
Action Dead Mouse en concert à La Chimère (mercredi 25 novembre 2009)
Action Dead Mouse en concert à Rigoletto (samedi 28 novembre 2009)
L'interview de Action Dead Mouse (avril 2016)
Une 2ème interview de Action Dead Mouse (avril 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Action Dead Mouse
Le Bandcamp de Action Dead Mouse
Le Soundcloud de Action Dead Mouse
Le Facebook de Action Dead Mouse


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=