Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Action Dead Mouse
Cascata (version française)  (Autoproduit)  avril 2016

Le génie de Joseph Beuys a inspiré leur nom et l'eau s'est inflitrée dans leur dernier album. C'est ça Action Dead Mouse, le trio du nord-est italien, qui aime se presenter comme Post Something Loop Orchestra (from Bologna).

Filippo Dionisi (voix), Luca Bianconi (batterie) et Emanuele Giordano (guitare) ont monté leur projet en choisissant pour leur premiers albums (Pets and Nerds Attack Planet Earth ! en 2008 ; Revenge of Doormats and Coasters en 2009) la langue des cousins d'outre-Manche pour revenir ensuite à leur langue maternelle.

Filippo, dans notre dernière interview, nous explique que la voix n'est pour lui qu'un instrument qui ne ment pas et accompagne les autres dans leur délire post-hardcore / screamo / post-rock et pourquoi pas post something loop.

Cascata (ndlr : "Cascade" en italien) arrive après Perché questa cosa ci esplode negli occhi (ndlr : "Pourquoi cette chose nous explose aux yeux") sorti en 2013. La voix de Filippo explose vraiment sur des riffs agités, presque violents, des rythmes énervés d'un post hard-core déjà connu en Italie avec Fine Before You Came et Death of Anna Karina.

Un album humide, avec de l'eau partout, même dans les titres ("Gymnastique dans l'eau", "Inondations", "Est-ce que c'est un dégel ou un cours de natation ?") à écouter à très fortes doses, pendant une promenade dans le bois, une course rapide, sous la pluie, contre les souvenirs.

Le premier morceau, "Ginnastica nell'acqua" (ndlr : "Gymastique dans l'eau"), s'ouvre avec un cri de rage ("Je suis bien juste à rire de rien / à être immobile et flotter avec du chlore dans la bouche / à regarder les autres faire de la gymastique dans l'eau") et se transforme en une tristesse pas trop masquée dans le deuxième morceau "Unghie" ("Ongles" : "J'ai lu quelque part / qu'à force de bien frapper on apprend à ne pas laisser de bleus / La douleur reste").

On se demande si c'est "un dégel ou cours de natation" qui arrive justement dans le titre du troisième morceau, "E' un disgelo o un corso di nuoto ?", dominé par la batterie ("Est-ce que tu dors toujours ou tu fais juste semblant d'être mort ?").

On est tous victimes des inondations de la vie, toute cette eau qui échappe à notre contrôle, elle reste là à nous noyer ("ça sert à rien de prévoir les jours de pluie / les marquer sur un calendrier / ou pour fermer les chambres des enfants morts" – "Alluvioni" – ndlr : "Inondations").

Et si toute la première partie de l'album est dominée par l'eau, les quatre derniers morceaux marquent la prise de conscience d'avoir encore de la terre sous les pieds ("Là où nous irons / il y aura que des tremblants de terre" - "Cantieri" - ndlr : "Chantiers"). La musique est plus forte, monte avec violence, comme une déflagration sonore, avec une guitare puissante et une batterie à la rythmique locomotive.

Dans "Muraglia Cinese" (ndlr : "La Grande Muraille"), on trouve la solution avec la fin ("Se termine bien ce que termine / la fin est un luxe") et on reste avec l'enigme des vêtements propres sur "Come lavare i vestiti puliti" (ndlr : "Comment laver les vêtements propres") : "Aujourd'hui, j'ai apporté au nettoyage à sec un manteau gris / Je voulais faire une chose mature / comme laver les vêtements propres que personne ne met depuis longtemps". Et le dernier morceau se termine, encore une fois, avec des vêtements : "Pour ne pas condamner des saisons entières / nous brûlons les vêtements d'hiver" ("Helvetica").

Au recto de la pochette, Cascata montre le dessin d'un monsieur en train de recevoir un bouche-à-bouche ; au verso il est allongé, tout seul. C'est un album concept, où le concept s'annule, c'est un album qui ne veut rien apprendre, rien expliquer, juste envie de tout sortir, exorciser la tristesse, déclarer la guerre aux mensonges.

On ne va pas savoir si le monsieur a été sauvé ou non : comme dans la vie, on a essayé...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Revenge of Doormats and Coasters de Action Dead Mouse
La chronique de l'album ä de Action Dead Mouse
La chronique de l'album Cascata (versione italiana) de Action Dead Mouse
Action Dead Mouse en concert à La Chimère (mercredi 25 novembre 2009)
Action Dead Mouse en concert à Rigoletto (samedi 28 novembre 2009)
L'interview de Action Dead Mouse (avril 2016)
Une 2ème interview de Action Dead Mouse (avril 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Action Dead Mouse
Le Bandcamp de Action Dead Mouse
Le Soundcloud de Action Dead Mouse
Le Facebook de Action Dead Mouse


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=