Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Novembre Alger
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  mai 2016

Comédie dramatique de Brigitte Molkhou, mise en scène de François Ha Van, avec Sabrina Bus, Théo Frilet, Séphora Haymann, Brigitte Molkhou et Didier Niverd.

Dans son texte, "Novembre Alger", Brigitte Molkhou n' a qu'un but : raconter une belle histoire. Une histoire ensoleillée où les secrets sont toujours révélés à la fin de la pièce, à la fin de la vie.

Pour que ce théâtre très narratif prenne corps et chair théâtrale, la scénographe Clémence Kazemi, a imaginé une chambre d'hôtel avec quelques fauteuils avec en son centre, en arrière plan, un grand "tableau-miroir" qui, au fur et à mesure, va se remplir d'éléments géométrique blancs ou bleus. A la fin, y apparaîtra Alger tel que l'a sublimé le peintre André Elbaz, dans sa toile "El Djadida au rempart bleu".

Comme ce tableau qui se constitue ou se reconstitue pièce par pièce, "Novembre Alger" est le puzzle mémoriel d'une fille qui accompagne son père dans un ultime retour en Algérie.

Venu à un Congrès médical, le vieil homme ne veut plus repartir et tient tête à sa fille Stéphane, qui l'accompagne et qui veut rentrer en France. Ce qu'elle ne découvre que peu à peu, elle qui a été conçue de ce côté-ci de la Méditerranée mais qui est née à Paris, c'est que son père est en train de lui transmettre son passé, de la rendre héritière d'un immense héritage, bien plus large encore que celui qu'elle pressentait.

Beaucoup d'émotions dans ce récit qui emprunte la voie de la bienveillance et se sert des voix chères qui ne sont pas tues et sont même bien bruyantes à l'image de toutes les communautés qui formaient l'Algérie "française".

Bien entendu, on entendra Bob Azzam, on y parlera de ce qu'était cette réalité judéo-maghrébine devenue par la force des choses un oxymore. Sous le soleil et la lumière d'Alger, on n'évitera pas quelques poncifs et le rappel un peu plaqué d'un contexte historique que savait transcender ce père médecin des pauvres de toutes races.

Brigitte Molkhou fait de Stéphane une femme dans l'éclat de la maturité qui ne savait pas que ce voyage allait être un moment crucial de son existence. Elle forme avec Didier Niverd, un très crédible duo père-fille. Théo Frilet lui apporte sa jeunesse radieuse pour incarner le prototype d'une Algérie encore sensible à l'héritage français. En fantômes bien vivants, Sabrina Bus et Séphora Haymann ont le charme de la frivolité.

Dans sa mise en scène François Ha Van sait jouer entre moments rythmés et nécessaires plages de silence pour que Brigitte Molkhou s'y retrouve dans ce récit dense et si personnel mais qu'elle finit par rendre universel.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 avril 2017 : C'est reparti pour un tour

On ne s'éternisera pas sur ce premier tour de l'élection présidentielle, toujours en cours à l'heure où nous bouclons notre édition. Mais d'autres le font, comme Sean O'Hagan ou les Tagada Jones dans les interviews à découvrir ci dessous ou Cyril Mokaiesh dans ses chansons. Voici donc pour vous détendre et éveiller votre soif de culture, notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Si oui, oui. Sinon, non" de Albert Marcoeur & le Quatuor Béla
"Stup virus" de Stupeflip
Interview de Sean O'Hagan (High Llamas) avec un petit bonus vidéo en fin d'interview
"Ultramega OK (expanded reissue)" de Soundgarden
Interview de Tagada Jones autour de leur nouvel album "La peste et le choléra"
"Django - BoF" de Warren Ellis et Stochelo Rosenberg
"Disparue Juliette" de De Calm
"Dead-end tape" de Emilie Zoé
"Songs from la chambre" de Julien Bouchard
La Louise, Gliz, Storm Orchestra dans une sélection de EP
"The secret" de Lord Ruby
"Cycle EP" de Samifati
Interview de Warhaus que l'on ressort à l'occasion de sa venue en concert en France
Weyes Blood en concert à l'I Boat de Bordeaux
Interview de Cyril Mokaiesh autour de "Clôture" accompagnée d'une session 4 titres
et toujours :
"In mind" de Real Estate, "Sincerly, future pollution" de Timber Timbre, "French press" de Rolling Blackouts Coasal Fever, "Santa Maria" de Carmen Maria Vega, "Gabriel Fauré piano works" de Michel Dalberto, "Le cris des fourmis" de Iaross, "Le grand H de l'homme" de Barbara Weldens, "New day's waiting" de Gaëlle Buswel, Wild times, angelfish decay et Monkypolis dans une sélection de single et EP

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le cas Martin Piche" au Théâtre Montparnasse
"Dans un canard" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Théâtre du Rond-Point
"Baal" au Théâtre de la Colline
"L'Autre Proust" à la Scène Thélème
"La Chose commune" à l'Espace Cardin
"C'est toujours un peu dangereux de s'attacher à qui que ce soit" à La Loge
"The Lighthouse" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises :
"Ubu" à la MAC à Créteil
"Comtesse de Ségur, née Rostpchine" au Studio Hébertot
"Un bec" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Des Grands Moghols aux Maharajahs - Joyaux de la collection Al Thani" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"La Morsure des Dieux" de Cheyenne Carron
"Adieu Mandalay" de Midi Z
les chroniques des autres sorties d'avril
et les chroniques des sorties de mars

Lecture avec :

"Valet de pique" de Joyce Carol Oates
"Franquin chez les Rombaldi" par Gunhed TV

Froggeek's Delight :

"Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands" sur PS4, Xbox One et PC
"Horizon Zero Dawn" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=