Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fatals Picards
14.11.14  (Verycords)  mai 2016

Ceux d’entre vous qui sont déjà allés à un concert des Fatals Picards le savent : écouter pendant deux heures Paul, Laurent, Yves et Jean-Marc alterner sans souffler pogo et twist vous laissera sur les rotules mais particulièrement heureux. Se pose alors une question, aussi essentielle que de savoir s’il y a des "Punks au Lichtenstein" : sans cette joyeuse promiscuité aux effluves de bière et de sueur, savoure-t-on autant un concert des Fatals Picards ? La sortie en DVD d’un concert de 2014 répond positivement à cette interrogation.

Mais d’abord, petit retour en arrière. Qu’on se le dise une fois pour toute : Lls Fatals Picards, ce n’est pas seulement l’Eurovision, mais des dizaines et des dizaines de concerts dans toute la France depuis quinze ans. Sept albums au compteur et un huitième en route, des chansons cultes impliquant pêle-mêle punks, Bernard Lavilliers, Superbus et Lady Diana… Les Fatals Picards ne manquent ni d’énergie ni d’imagination.

Les blagues s’enchaînent si vite qu’il vous faudra au moins une douzaine d’écoutes pour toutes les saisir. Leur humour n’épargne pas les chasseurs ou les gothiques et encore moins celui-qui-dans-le-refrain-de-Santiano-chante-le-premier-Hissez-haut. Cet humour, ils le mettent tout aussi bien au service de sujets qui les touchent que de délires absurdes (au hasard "Le pire des vampires"). Le délire continue aussi sur scène. Chaque nouvelle chanson est prétexte à un déluge de blagues entre les membres du groupe, pour la plus grande joie du public. Cette bonne humeur est contagieuse et le montage du DVD y participe malicieusement. Le concert démarre sur les chapeaux de roues avec "Le combat ordinaire" (si vous arrivez à l’écouter en entier sans sauter sur place et lever le poing, c’est que vous êtes sourds) et continue à un rythme effréné pendant deux heures. Un moment plus mélancolique permet au public (et à Paul) de reprendre son souffle. Jean-Marc prend le micro pour "Mon père était tellement de gauche", et les quatre membres du groupe unissent leurs voix sur le très émouvant Canal St-Martin.

Il faut saluer la qualité technique de la captation, autant au son qu’à l’image. De manière classique mais efficace, les prises de vues varient, descendant dans la fosse au milieu du public, survolant la salle ou cadrant les déhanchés de Jean-Marc. Mention spéciale à la Go-pro immersive placée sur les guitares !

Autre type d’immersion, le concert commenté par les membres du groupe. On les retrouve tels qu’on aime à les imaginer, entre blagues potaches et dissertation sur Hélène et les garçons. On aura peut-être du mal à en tirer un discours structuré mais on a l’impression de partager un moment entre potes. Cette cordialité est aussi celle qu’ils entretiennent avec leur public, qui n’a pas hésité à les aider pour financer ce DVD. Car cette captation est née de la contribution des fans du groupe à un crowdfunding lancé en 2014. Fans particulièrement généreux puisque le groupe a récolté une somme trois fois supérieure à la somme visée, ce qui prouve la fidélité d’un public qui les suit parfois depuis leurs débuts.

Forts de leur succès, les Fatals Picards ont initié une nouvelle campagne de crowdfunding cette année pour le financement de leur huitième album. Ils sont régulièrement en concert partout en France. Un conseil : s’ils passent près de chez vous, allez-y !

P.S : non, non, ils ne jouent pas "Le jour de la mort de Johnny" durant ce concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pamplemousse Mécanique des Fatals Picards
La chronique de l'album Septième Ciel des Fatals Picards
La chronique de l'album Fatals Picards Country Club des Fatals Picards
La chronique de l'album Espèces menacées des Fatals Picards
Fatals Picards en concert au Festival en Campagne 2007
Fatals Picards en concert au Fil (vendredi 6 novembre 2009)
Fatals Picards en concert au Festival Foreztival 2010 (6ème édition)
Fatals Picards en concert au Fil (samedi 26 mars 2011)
Fatals Picards en concert au Fil (vendredi 7 décembre 2012)
L'interview des Fatals Picards (14 mars 2007)
L'interview des Fatals Picards (6 novembre 2009)
L'interview des Fatals Picards (vendredi 7 décembre 2012)
L'interview de Fatals Picards (jeudi 16 juin 2016)
L'interview des Fatals Picards (mercredi 15 novembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel des Fatals Picards
Le Bandcamp des Fatals Picards
Le Myspace des Fatals Picards
Le Facebook des Fatals Picards


Laura Balfet & Anne Sivan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Les Fatals Picards (15 novembre 2016)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=