Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Flying Pooh - Lazy
Batofar  (Paris)  7 mai 2005

Ça va méchamment botter le cul en ce samedi au Batofar ! Pourquoi ? parce que les Flying Pooh (littéralement les cacas volants) viennent squatter la péniche pour présenter en live leur 3ème et dernier album, Spanking day ("Le jour de la fessée ", d'où la blagouille du début...), auréolé dans toute la presse musicale, et entièrement autoproduit.

Avant de retrouver le groupe souvent catalogué "Mr Bungle françai", le public venu en masse à rendez-vous avec Lazy.

Personnellement, je dois avouer que j'avais catalogué un peu vite Lazy en fonction de ces liens avec des groupes comme Aqme, malgré les excellentes chroniques que j'avais lu.

Un jugement trop hâtif que j'ai regretté dés les 10 premières secondes du concert.

Lazy n'a rien à voir avec les nouvelles "stars" du "rock" français. Leur musique mêle rock, hardcore, stoner avec un puissance et une intensité incroyable.

Le chanteur alterne cris à la Denis Lyxzén (période Refused) et voix plus grave. Une palette vocale qui s'imbrique parfaitement avec la diversité musicale apportée par la section rythmique.

Je me retrouve comme un con, bluffé par un groupe que j'avais injustement boudé. Le son est bon, le groupe se donne à fond et le public donne le change en jumpant dans tous les sens.

On passe du rock lourd au hardcore à la suédoise (Refused, NINE....), une double-pédale se fait même timidement entendre.

Un 1er album est en préparation, comptez sur moi pour vous tenir au courant.

Après un changement de plateau un tantinet longuet, les 6 Flying Pooh entrent en scène à travers un épais brouillard, habillés tous de la même façon (chemises et pantalons noires et cravates blanches).

Le public commence alors à bien se faire entendre. Les excréments ailés semblent être appréciés du public parisien et ont leur base de fans qui squattent les 1er rangs et chantent les paroles.

Ils mélangent pendant plus d'une heure nouveaux ("Get lie", "Be fat", "Wanna kill arock superstar") et anciens morceaux dans un joyeux brassage musicale.

Les Flying mélangent le rock, le ska, le punk, le folk, la salsa, l'électro...et j'en passe, dans un joli bordel pas si bordélique que ça..

Tout y passe avec inventivité. Si à l'époque de Viva San Antonio (leur 2ème album), l'étiquette " Mr Bungle à la française " pouvait paraître légitime, aujourd'hui avec Spanking day, le groupe s'éloigne du groupe américain pour forger son style propre, même si la voix du chanteur rappelle le facétieux Mike Patton.

Satanus (surnom du chanteur) comme Patton varie ses vocalises du grave à l'aigu, du cri de poule aux élucubrations incompréhensibles. Il exhorte le public à bouger (avec succès) et passe son temps à sourire de manière...schizophrénique.

Un bien bon concert conclut par un rappel un peu court (seulement un titre) pour un groupe original et peu commun dans la scène française. Chapeau aussi à Lazy qui risque de devenir un groupe sur lequel il va falloir compter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Never slow down de Flying Pooh
La chronique de l'album Lazy Trace de Two Left Ears
La chronique de l'album Tara King Th. Stellar Fantasies / Bee Tricks Lazy Lazy / 8 Post Drunk Mime / Lomostatic Lomo de Ray Borneo

Crédits photos : Romain


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=