Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Déshonorée
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  mai 2016

Comédie dramatique de Gonzalo Demaría, mise en scène de Alfredo Arias, avec Marcos Montes et Alejandra Radano.

Le dramaturge, comédien et metteur en scène Alfredo Arias n'en finit pas d'exhumer les fantômes, grands ou petits, de l’histoire argentine.

Après "Mortadela", "Tatouage" et "Comédie pâtissière", il assure l'adaptation, avec son complice théâtral de longue date, l'écrivain René de Ceccaty, et met en scène, en forme quasi-opératique, "Déshonorée", une partition en un acte pour deux personnages de Gonzalo Demaría qui plonge au coeur de l 'épuration menée dans les années 1950 par la Revolución libertadora.

Un homme aux allures de milicien gestapiste soumet une femme élégante à un interrogatoire. Lui, l'inspecteur Gandhi, affecté à l'une des nombreuses commissions d'enquête nommées après la chute du péronisme, est un anti-péroniste acharné. Elle, Fanny Navarro, se présente comme une victime. Mais ce n'est pas une femme ordinaire et anonyme.

Actrice médiocre devenue une star du cinéma argentin, elle est l'amie intime de Eva Peron, la madone des sans-chemise à laquelle elle voue un véritable culte à l'instar de nombre de ses compatriotes, la présidente de son Centre culturel au sein duquel elle expurgeait les artistes non sympathisants et la maîtresse de son frère Juan Duarte lui-même promu directeur du Fonds de soutien cinématographique. A ces divers titres, elle a bien évidemment bénéficié des largesses du pouvoir et le temps est venu de rendre des comptes.

Plus qu'un dialogue entre une femme persécutée, ce qui pour Fanny Navarro, qui retrouve ses accents d'actrice pour plaider son innocence et tenter d'apitoyer celui qu'elle considère comme son bourreau, constituera sans doute, comme l'indique Alfredo Arias, son meilleur rôle, et un tortionnaire sadique qui considère le péronisme comme le mal absolu, Gonzalo Demaría opère la confrontation de deux fanatiques qui se conçoit également comme une métaphore de la dichotomie qui décime l'Argentine.

Dans un espace très graphique expurgé du baroque-kitsch coloré qui constituait sa marque de fabrique, un fond de scène divisé en deux carrés, l'un noir l'autre blanc, avec pour trait d'union-frontière perméable une longue table, Alfredo Arias a élaboré une scénographie géométrique de lumières crues déployant des ombres portées proche des canons de l'expressionnisme allemand et truffé la pièce d'inserts de documents d'archives cinématographiques ou sonores et les intermèdes, des chansons tant d'amour que patriotiques, dispensées en live in situ.

Les deux officiants, Alejandra Radano et Marcos Montes dont les déplacements théâtralisés et irréalistes ne sont pas sans évoquer parfois tant les postures des films d'épouvante que les figures d'un tango mortifère, sont époustouflants tant par leur maîtrise de la langue française que la rigueur de leur jeu.

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=