Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Déshonorée
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  mai 2016

Comédie dramatique de Gonzalo Demaría, mise en scène de Alfredo Arias, avec Marcos Montes et Alejandra Radano.

Le dramaturge, comédien et metteur en scène Alfredo Arias n'en finit pas d'exhumer les fantômes, grands ou petits, de l’histoire argentine.

Après "Mortadela", "Tatouage" et "Comédie pâtissière", il assure l'adaptation, avec son complice théâtral de longue date, l'écrivain René de Ceccaty, et met en scène, en forme quasi-opératique, "Déshonorée", une partition en un acte pour deux personnages de Gonzalo Demaría qui plonge au coeur de l 'épuration menée dans les années 1950 par la Revolución libertadora.

Un homme aux allures de milicien gestapiste soumet une femme élégante à un interrogatoire. Lui, l'inspecteur Gandhi, affecté à l'une des nombreuses commissions d'enquête nommées après la chute du péronisme, est un anti-péroniste acharné. Elle, Fanny Navarro, se présente comme une victime. Mais ce n'est pas une femme ordinaire et anonyme.

Actrice médiocre devenue une star du cinéma argentin, elle est l'amie intime de Eva Peron, la madone des sans-chemise à laquelle elle voue un véritable culte à l'instar de nombre de ses compatriotes, la présidente de son Centre culturel au sein duquel elle expurgeait les artistes non sympathisants et la maîtresse de son frère Juan Duarte lui-même promu directeur du Fonds de soutien cinématographique. A ces divers titres, elle a bien évidemment bénéficié des largesses du pouvoir et le temps est venu de rendre des comptes.

Plus qu'un dialogue entre une femme persécutée, ce qui pour Fanny Navarro, qui retrouve ses accents d'actrice pour plaider son innocence et tenter d'apitoyer celui qu'elle considère comme son bourreau, constituera sans doute, comme l'indique Alfredo Arias, son meilleur rôle, et un tortionnaire sadique qui considère le péronisme comme le mal absolu, Gonzalo Demaría opère la confrontation de deux fanatiques qui se conçoit également comme une métaphore de la dichotomie qui décime l'Argentine.

Dans un espace très graphique expurgé du baroque-kitsch coloré qui constituait sa marque de fabrique, un fond de scène divisé en deux carrés, l'un noir l'autre blanc, avec pour trait d'union-frontière perméable une longue table, Alfredo Arias a élaboré une scénographie géométrique de lumières crues déployant des ombres portées proche des canons de l'expressionnisme allemand et truffé la pièce d'inserts de documents d'archives cinématographiques ou sonores et les intermèdes, des chansons tant d'amour que patriotiques, dispensées en live in situ.

Les deux officiants, Alejandra Radano et Marcos Montes dont les déplacements théâtralisés et irréalistes ne sont pas sans évoquer parfois tant les postures des films d'épouvante que les figures d'un tango mortifère, sont époustouflants tant par leur maîtrise de la langue française que la rigueur de leur jeu.

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=