Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dears
Nouveau Casino  (Paris)  10 mai 2005

Avec leur album No Cities Left , les canadiens de The Dears revisitent le meilleur de la pop anglaise flamboyante et orchestrée, de Blur à Suede en passant par les Smiths. D'ailleurs, le leader Murray Lightburn avoue avoir passé des heures à analyser en détails les disques de Momo et sa bande.

Ce soir, au nouveau Casino, on dénombre d'ailleurs quelques jeunes garçons à houppette ainsi que pléthore de T-shirt "The Queen Is Dead". Il est un peu plus de 21 heures quand le leader black et son groupe débarquent sur scène et démarrent les hostilités.

Le set de ce soir fera la part belle aux morceaux de No Cities Left, mais Lightburn et sa troupe ressortiront également quelques vieilleries de leur premier album ainsi qu'une extraordinaire nouveauté, qui laisse présager un excellent prochain album.

"Lost in the plot" (imaginez du Morrissey chanté par Damon Albarn), probablement un des meilleurs singles de l'année 2005 engendre la ferveur du public. Lightburn donne réellement vie à son morceau, il retranscrit physiquement sur scène les paroles un brin mélo de ce titre au lyrisme exacerbé. Il ne se contente pas d'être un parolier flamboyant, il met ses mots en scène de manière brillante, tel un chanteur de Soul music…

La version de “We Can have it” est du même acabit. Après une introduction évanescente, la basse se lance dans un marathon quasi post rock tandis que Lightburn égrène des notes plaintives sur un mélodica. La fin du morceau sera une fois de plus lyrique à souhait : Lightburn qui s'époumone sur "And you never said I'd see you again"…

Il chante ces mots avec tellement d'intensité qu'on a l'impression que la demoiselle concernée est face à lui. Au bout de quelques chansons le bonhomme est trempé de sueur… On aura également droit à une version très dépouillée et volontairement lente du très "Blurien" "The Second Part", autre joyau pop de l'album.

Les montréalais profitent d'être sur scène pour donner un dimension plus rock (voire punk) aux compositions plus énervées de No Cities Left, comme sur l'épilogue de "Never Destroy US" ou encore sur l'introduction très "Godspeed You Black Emperor" de "Pinned Together, Falling Apart", qui laissera encore un fois place à une pop symphonique magistrale, sur laquelle Lightburn raconte la frousse qu'il a eue à l'idée de perdre sa dulcinée…

Les Dears nous offriront deux rappels. Avant le premier, Lightburn débarque sur scène avec une bouteille de blanc, Il tente vaguement de se lancer en français avant que ses collègues ne lui fassent gentiment signe de laisser tomber. Il s'excuse de venir de Montréal et de ne pas parler français. Il se résigne et annonce en anglais qu'ils vont jouer un morceau de leur premier album, un classique…

Le deuxième rappel, un peu inattendu, on l'avoue, consistera en un long morceau très dub agréable mais dispensable… Le groupe quitte la scène. Lightburn lance un "We love you". T'inquiète, nous aussi, d'ailleurs on a pas fini de chérir les albums de The Dears…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album No cities left de The Dears
La chronique de l'album Gang of losers de The Dears
La chronique de l'album Degeneration Street de The Dears


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=