Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Transbluency
Transbluency  (Wild Silence)  mai 2016

Pas vraiment échappée de Midget ! (les magnifiques Lumière d’en bas en 2012 et Bois & Charbon en 2014) puisque Mocke est toujours présent à la guitare, Claire Vailler nous offre un disque, chez Wild Silence, presque en solitaire, puisqu’au guitariste funambulisme il faut ajouter Valérie Leclercq (Half Asleep) au rang des featuring.

Disons-le tout de suite, un disque d’une terrible beauté. Mais une beauté fragile, venimeuse. Du blues, du folk abimé, du cabaret sauvage ou encore de la bossa, de larges et surtout de très belles mélodies tendues sur des cordes de résonnances. Transbluency "provient d’une légère déformation d'un morceau de Duke Ellington qui s'appelle "Transblucency", et parce que cette vision évoquant la transparence bleue me parlait, faisait écho à la manière dont je ressens ma musique" explique Claire Vailler. Ce disque serait un croisement entre Duke Ellington et Yves Klein ? Et pourquoi pas ?

Bien que lui étant antérieur, au moins pour une partie de sa conception, l’univers de Midget ! n’est pas si loin. On retrouve cette musique quasiment en apesanteur, si aérienne que l’on aurait presque du mal à l’attraper, ces dissonances, ces mélodies renversantes qui font le miel du duo. Dans ce Transbluency, la lumière pénétrante que dégagent ces chansons semble passer comme un envoûtement à travers le prisme de vitraux Chagallien. Claire Vailler nous emmène loin, très loin, comme embarqué sur une mer (ces mélismes, ces crescendos et décrescendos, ces effets de vagues à la voix) pas si calme que cela. Une démarche esthétique qui pourrait rappeler par exemple Debussy et ses trois chansons de Charles d’Orléans (surtout Dieu ! qu’il la fait bon regarder), Claire Vailler s’attaquant ici plutôt à Emily Dickinson, Emily Brontë ou Thomas Hardy. La présence d’Amiri Baraka aurait été rigolote…

Transbluency suscite l'intérêt, aiguise la curiosité, reflète une conception presque contrapuntique moderne, si plein d'un lyrisme étrange, presque un psychédélisme, pénétrant et raffiné, même lorsque la déclamation est à peine visible et semble tomber dans le silence. Nous pourrions facilement y déceler de l’onirisme poétique, quelques accords légèrement distordus y aidant, un goût pour l’aventure, une ivresse. La réalité s’efface, il y a évaporation. Transbluency est définitivement un disque lumineux, à ne pas mettre entre toutes les mains ! Il pourrait vous rendre accro et remettre en question votre conception de la musique de qualité !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Midget parmi une sélection de singles (mai 2011)
La chronique de l'album Lumière d'en bas de Midget !
La chronique de l'album Bois & Charbon de Midget !
L'interview de Midget ! (mardi 16 octobre 2012)
L'interview de Midget ! (vendredi 19 décembre 2014)

En savoir plus :
Transbluency sur le Bandcamp du label Wild Silence
Le Soundcloud de Transbluency
Le Facebook de Claire Vailler


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Midget! (19 décembre 2014)
Midget ! (16 octobre 2012)


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=