Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Palmiers sauvages
Ateliers Berthier  (Paris)  juin 2016

Comédie dramatique d’après le roman éponyme de William Faulkner, mise en scène de Séverine Chavrier, avec Séverine Chavrier, Laurent Papot et Déborah Rouach.

Après avoir monté la pièce de "Déjeuner chez Wittgenstein" de Thomas Bernhard, qu'elle avait rebaptisée "Nous sommes repus mais pas repentis", Séverine Chavrier s'attaque au roman de William Faulkner, "Les Palmiers sauvages". Plus précisément à l'une des deux nouvelles qui constitue l'ouvrage, que l'auteur de "Sanctuaire" préférait que l'on intitule "Si je t'oublie Jérusalem".

Cette histoire d'un couple frappé par un coup de foudre et abandonnant tout pour le vivre est une errance sans avenir que Séverine Chavrier conçoit paradoxalement comme un huis clos en un seul décor saturé de matelas et d'éléments déglingués.

Les deux acteurs jouent avec des micros, mais dans une pénombre quasi permanente avec en fond de scène un écran vidéo, tout cela donnant la curieuse impression d'entendre des voix off désynchronisés des paroles qu'ils prononcent.

Cette histoire d'amour torride et désespérée sera traitée crûment avec des figures de style désormais courantes dans le théâtre contemporain. Ainsi Harry (Laurent Papot) et Charlotte (Débora Rouach) mimeront sur des lits qui leur serviront aussi de trampoline quelques explicites positions sexuelles. Pareillement, Harry n'hésitera pas à montrer son appareil génital et Charlotte ses fesses et ses seins.

Structurée en temps musicaux (agitato, allegro...), ponctuée à l'instar des films tardifs de Godard de titres sur l'écran vidéo, comme "Travailler à aimer", cette adaptation de Faulkner ne revendique aucun héritage américain, aucune allusion à son contexte d'origine, hormis la citation des lieux où l'action se passe (Chicago, Wisconsin, Nouvelle Orléans...).

Dans ce travail où Séverine Chavrier utilise toute la gamme des procédés chers au théâtre moderne, tel le filmage vidéo en "direct live" des personnages en train de jouer, on a parfois l'impression d'être dans un univers où le contexte parle plus que le texte. Ici des boîtes de conserve peuvent tomber d'une étagère ou de la fumée envahir la scène, un souffle d'air sortir d'un ventilateur.

Dans cette atmosphère où s'additionnent l'étrange et le saugrenu, Séverine Chavrier s'attache à décrire les parades amoureuses d'Harry et de Charlotte, puis peu à peu le délitement de leur amour sous la pression de la nécessité.

Si le cœur de l'intrigue de Faulkner est respecté, on pourra cependant se demander si l'écrivain qu'elle vise n'est pas plutôt Philipe Djian et si ces "Palmiers sauvages" n'ont pas un goût prononcé de "37,2 le matin".

Les amateurs d'histoires d'amour qui finissent mal en général ne lui en voudront pas, à partir du moment où ils accepteront qu'elle se soit autorisée à transformer en roman photo postmoderne une œuvre savamment élaborée par l'un des plus grands romanciers de tous les temps.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=