Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Palmiers sauvages
Ateliers Berthier  (Paris)  juin 2016

Comédie dramatique d’après le roman éponyme de William Faulkner, mise en scène de Séverine Chavrier, avec Séverine Chavrier, Laurent Papot et Déborah Rouach.

Après avoir monté la pièce de "Déjeuner chez Wittgenstein" de Thomas Bernhard, qu'elle avait rebaptisée "Nous sommes repus mais pas repentis", Séverine Chavrier s'attaque au roman de William Faulkner, "Les Palmiers sauvages". Plus précisément à l'une des deux nouvelles qui constitue l'ouvrage, que l'auteur de "Sanctuaire" préférait que l'on intitule "Si je t'oublie Jérusalem".

Cette histoire d'un couple frappé par un coup de foudre et abandonnant tout pour le vivre est une errance sans avenir que Séverine Chavrier conçoit paradoxalement comme un huis clos en un seul décor saturé de matelas et d'éléments déglingués.

Les deux acteurs jouent avec des micros, mais dans une pénombre quasi permanente avec en fond de scène un écran vidéo, tout cela donnant la curieuse impression d'entendre des voix off désynchronisés des paroles qu'ils prononcent.

Cette histoire d'amour torride et désespérée sera traitée crûment avec des figures de style désormais courantes dans le théâtre contemporain. Ainsi Harry (Laurent Papot) et Charlotte (Débora Rouach) mimeront sur des lits qui leur serviront aussi de trampoline quelques explicites positions sexuelles. Pareillement, Harry n'hésitera pas à montrer son appareil génital et Charlotte ses fesses et ses seins.

Structurée en temps musicaux (agitato, allegro...), ponctuée à l'instar des films tardifs de Godard de titres sur l'écran vidéo, comme "Travailler à aimer", cette adaptation de Faulkner ne revendique aucun héritage américain, aucune allusion à son contexte d'origine, hormis la citation des lieux où l'action se passe (Chicago, Wisconsin, Nouvelle Orléans...).

Dans ce travail où Séverine Chavrier utilise toute la gamme des procédés chers au théâtre moderne, tel le filmage vidéo en "direct live" des personnages en train de jouer, on a parfois l'impression d'être dans un univers où le contexte parle plus que le texte. Ici des boîtes de conserve peuvent tomber d'une étagère ou de la fumée envahir la scène, un souffle d'air sortir d'un ventilateur.

Dans cette atmosphère où s'additionnent l'étrange et le saugrenu, Séverine Chavrier s'attache à décrire les parades amoureuses d'Harry et de Charlotte, puis peu à peu le délitement de leur amour sous la pression de la nécessité.

Si le cœur de l'intrigue de Faulkner est respecté, on pourra cependant se demander si l'écrivain qu'elle vise n'est pas plutôt Philipe Djian et si ces "Palmiers sauvages" n'ont pas un goût prononcé de "37,2 le matin".

Les amateurs d'histoires d'amour qui finissent mal en général ne lui en voudront pas, à partir du moment où ils accepteront qu'elle se soit autorisée à transformer en roman photo postmoderne une œuvre savamment élaborée par l'un des plus grands romanciers de tous les temps.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=