Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Du rêve que fut ma vie
Théâtre de l'Atalante  (Paris)  juin 2016

Spectacle de formes animées sur une histoire de Camille Trouvé et Brice Berthoud interprété par Camille Trouvé.

La personnalité psychotique, le génie incontesté et le destin tragique de Camille Claudel, abandonnée de tous, morte de faim en 1943 après 30 années d'internement initié par son frère Paul Claudel, le converti, qui s'est consacré à sa carrière diplomatique puis littéraire en oubliant la première des vertus chrétiennes qu'est la charité, le corps disparu dans une fausse commune, ne cessent de passionner et d'inspirer les artistes.

Telle la Compagnie Les Anges au Plafond qui lui consacre un diptyque dont "Du rêve que fut ma vie (ceci est le cauchemar)" constitue le deuxième volet et propose une évocation biographique fragmentaire dans le cadre de sa vocation dédiée, celle du travail sur les formes animées avec "une recherche sur la matière en relation avec un thème, un texte et le mouvement".

En clair, il est procédé à une hybridation singulière du théâtre et des arts plastiques avec, en l'occurrence, un travail sur, non la glaise attendue, mais le papier pour illustrer une histoire racontée comme "à livre ouvert" et, surtout, en résonance avec la partition textuelle constituée d'extraits de lettres originales essentiellement écrites par Camille Claudel, celle-ci devenant un personnage incarné par la comédienne-marionnettiste Camille Trouvé.

Pour tracer ce biopic théâtral animé, du génie à la folie et de l'atelier à l'asile, Brice Berthoud, qui signe la scénographie et la "mise en page" du spectacle, et Camille Trouvé ont conçu de très belles et créatives propositions dramaturgiques et visuelles incluant le théâtre d'ombres et combinant, de manière harmonieuse et cohérente, jeu, musique et lumière.

Sur scène, la réussite de ce spectacle de grande(s) qualité(s) tient à une triade féminine oeuvrant en étroite symbiose. Marina Gabillaud-Lamy gère un subtil travail de lumières et la contrebassiste Fanny Lasfargues, usant de toutes les potentialités de son instrument, de la corde frappée à la percussion, interprète une composition intégrée à la partition qui intervient comme une seconde voix.

Et elles portent à son acmé le jeu juste de Camille Trouvé, dans le costume "fregoli" confectionné par Séverine Thiébault particulièrement percutant dans la sarabande de la folie avec des manches déployées qui annoncent celles de la camisole de contention, et ses maîtrises et virtuosité techniques de la création papier in situ.

Remarquable.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=