Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'histoire vraie d'un Punk reconverti à Trénet
La Loge  (Paris )  juin 2016

Spectacle musical conçu et mis en scène par Guillaume Barbot, avec Zoon Besse, Pierre Marie Braye Weppe et Guillaume Barbot.

On connait les précédents spectacles de la Compagnie Coup de Poker animée par Guillaume Barbot. On a ainsi pu voir "Nuit", variation sur "La Nuit du Chasseur", le seul film de Charles Laughton. On a aussi vu "Club 27", hommage aux héros pop morts à 27 ans.

Poursuivant son exploration tous azimuts de la "culture populaire", c'est cette fois-ci la chanson française, et une de ses grandes figures tutélaires, qui est au centre de "L'histoire vraie d'un Punk converti à Trenet".

Guillaume Barbot n'est pas allé chercher très loin pour bâtir l'armature de ce spectacle très réussi : il s'est contenté de relater de belle manière l'itinéraire d'un enfant pas gâté, celui de son compagnon de route, Zoon Besse, qui fut jadis aussi son "Gainsbarre" dans un autre de ses spectacles, "Gainsbourg, moi non plus".

Zoon Besse a eu, en effet, un destin peu commun : alors que son chemin musical de tout jeune homme en faisait le presque contemporain des Clash et des Sex Pistols, de Sid Vicious et de Johnny Thunders, il s'est soudain défroqué de son perfecto et de ses épingles à nourrice pour reprendre le canotier du "fou chantant" et troquer la panoplie punk pour la dégaine zazou.

Traître à la cause nihiliste, Zoon Besse est devenu serviteur de la poésie surréaliste du grand Charles. Et le parcours n'a pas été sans embûche puisque, on en aura ici une preuve vidéo flagrante, Zoon passera même à la Chance aux Chansons. Chevalier Servan un court instant, il aura été surtout un adorateur des mots et des notes du Narbonnais le plus célèbre.

Avec une aisance déconcertante, des variations sur les chansons de Trenet toujours intelligentes, qui vont du strict respect du texte et de la musique à des interprétations audacieuses, entre minimalisme genre "Residents" et pose cigarettes-lunettes noires à la Bashung, Zoon conquiert un public divers.

Connaisseurs de Trenet, heureux de le voir même ressusciter "Charles et Johnny", et méconnaisseurs qui entendent pour la première fois "Débit de lait, débit de l'eau" et constatent que Zoon a une diction impeccable et que les mots de Trenet (même s'ils sont ici de Francis Blanche) atteignent des sommets de virtuosité, tous sont à la fête.

Aidé par les claviers de Guillaume Barbot, par ailleurs récitant chambreur de la geste zoonienne, et par les cordes magiques de Pierre Marie Braye Weppe, Zoon Besse gagne en deux minutes la sympathie générale.

Dans une ambiance de studio d'enregistrement, "L'histoire vraie du Punk converti à Trenet, rend heureux. On est emporté par le choix judicieux opéré dans le colossal catalogue du grand-papa de la chanson française et l'on s'amusera même de "La Mer" en karaoké universel où Zoon passe du japonais à l'arabe...

Pas question chez les trois gaillards de jouer la carte connivente d'un second degré inutile. Respectueux dans l'irrespect, vraiment amoureux de Trenet et contents de transmettre son univers, les membres de la compagnie "Coup de Poker" sont tous à féliciter.

On aimerait que cette balade euphorisante punko-swingante ait envie de "Revoir Paris" le plus tôt possible. Et l'on remerciera chaleureusement Guillaume Bardot d'avoir eu la touchante idée de terminer cette évocation par une vidéo de Cabu, qui n'était fanatique que d'une seule chose : le génie de Charles Trenet...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=