Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'histoire vraie d'un Punk reconverti à Trénet
La Loge  (Paris )  juin 2016

Spectacle musical conçu et mis en scène par Guillaume Barbot, avec Zoon Besse, Pierre Marie Braye Weppe et Guillaume Barbot.

On connait les précédents spectacles de la Compagnie Coup de Poker animée par Guillaume Barbot. On a ainsi pu voir "Nuit", variation sur "La Nuit du Chasseur", le seul film de Charles Laughton. On a aussi vu "Club 27", hommage aux héros pop morts à 27 ans.

Poursuivant son exploration tous azimuts de la "culture populaire", c'est cette fois-ci la chanson française, et une de ses grandes figures tutélaires, qui est au centre de "L'histoire vraie d'un Punk converti à Trenet".

Guillaume Barbot n'est pas allé chercher très loin pour bâtir l'armature de ce spectacle très réussi : il s'est contenté de relater de belle manière l'itinéraire d'un enfant pas gâté, celui de son compagnon de route, Zoon Besse, qui fut jadis aussi son "Gainsbarre" dans un autre de ses spectacles, "Gainsbourg, moi non plus".

Zoon Besse a eu, en effet, un destin peu commun : alors que son chemin musical de tout jeune homme en faisait le presque contemporain des Clash et des Sex Pistols, de Sid Vicious et de Johnny Thunders, il s'est soudain défroqué de son perfecto et de ses épingles à nourrice pour reprendre le canotier du "fou chantant" et troquer la panoplie punk pour la dégaine zazou.

Traître à la cause nihiliste, Zoon Besse est devenu serviteur de la poésie surréaliste du grand Charles. Et le parcours n'a pas été sans embûche puisque, on en aura ici une preuve vidéo flagrante, Zoon passera même à la Chance aux Chansons. Chevalier Servan un court instant, il aura été surtout un adorateur des mots et des notes du Narbonnais le plus célèbre.

Avec une aisance déconcertante, des variations sur les chansons de Trenet toujours intelligentes, qui vont du strict respect du texte et de la musique à des interprétations audacieuses, entre minimalisme genre "Residents" et pose cigarettes-lunettes noires à la Bashung, Zoon conquiert un public divers.

Connaisseurs de Trenet, heureux de le voir même ressusciter "Charles et Johnny", et méconnaisseurs qui entendent pour la première fois "Débit de lait, débit de l'eau" et constatent que Zoon a une diction impeccable et que les mots de Trenet (même s'ils sont ici de Francis Blanche) atteignent des sommets de virtuosité, tous sont à la fête.

Aidé par les claviers de Guillaume Barbot, par ailleurs récitant chambreur de la geste zoonienne, et par les cordes magiques de Pierre Marie Braye Weppe, Zoon Besse gagne en deux minutes la sympathie générale.

Dans une ambiance de studio d'enregistrement, "L'histoire vraie du Punk converti à Trenet, rend heureux. On est emporté par le choix judicieux opéré dans le colossal catalogue du grand-papa de la chanson française et l'on s'amusera même de "La Mer" en karaoké universel où Zoon passe du japonais à l'arabe...

Pas question chez les trois gaillards de jouer la carte connivente d'un second degré inutile. Respectueux dans l'irrespect, vraiment amoureux de Trenet et contents de transmettre son univers, les membres de la compagnie "Coup de Poker" sont tous à féliciter.

On aimerait que cette balade euphorisante punko-swingante ait envie de "Revoir Paris" le plus tôt possible. Et l'on remerciera chaleureusement Guillaume Bardot d'avoir eu la touchante idée de terminer cette évocation par une vidéo de Cabu, qui n'était fanatique que d'une seule chose : le génie de Charles Trenet...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=