Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fraser Anderson
Under the cover of lightness  (Membran)  avril 2016

Une question se pose souvent lors des débats interminables d’amateurs de musique : "on reprend une pinte ?". Bon deux questions se posent souvent : "Est-ce qu’on en reprend une tournée ?" et "Est-ce qu’un chanteur doit faire toujours plus ou moins le même disque, ou au contraire changer de style et oser des expérimentations fussent-elles hasardeuses ?".

Il y a autant d’exemples que de contre-exemples, de l’album électronique de Neil Young, à l’album acoustique de Nirvana, j’en passe et des meilleurs et fatalement des pires. Fraser Anderson semble avoir trouver une bonne solution, une sorte de compromis, la même chose mais en pas pareil, avec des sons, des styles différents dans des ambiances similaires, ou l’inverse.

Si vous ne connaissez pas Fraser Anderson, c’est un écossais chanteur batteur (et même rappeur d’après sa bio officielle) qui, selon la légende, a vendu sa maison pour pouvoir enregistrer un disque, à la voix toute en douceur et retenue comparée parfois à Nick Drake, c’est dire.

Alors que son précèdent disque était dans une veine folk, pop et jazz, il reprend les choses là où il les avait laissées avec un suave "Simple Guidance" d’ouverture, le conseil simple qu’il nous donne est de se laisser aller et d’oublier, ainsi il se permettra de nous emmener loin de sa propre musique. Comme le montre le clip, un plan séquence où l’on suit Fraser déambulant dans la ville, et ses différentes ambiances, l’album va prendre les mêmes cheminements.

Dès le "Beautiful Eyes" que l’on croirait sortie d’un album d’Alpha, la voilà l’ouverture à d’autres horizons qui approchent, l’électronique et les sons synthétique se font discrets mais ils sont bien là, ils seront présents tout du long en touches impressionnistes, allant même jusqu’à oser une chanson toute électronique "Go On Wide (Part 1)" alors que la "Part 2" se fera elle tout en acoustique, comme les deux profils d’un même visage.

Tout comme "With You All" tout en beat et talk over surprendra, "Crying for my Heart" ou "Five Days", s’en prendra directement au cœur et aux émotions. C’est sans surprise que l’on découvre que l’album a été enregistré au studio Real World, il semble comme habité par cette ambiance de "World music" (argh ! Quelle vilaine expression !), c’est-à-dire d’ouverture sur le monde, sur d’autres sonorités. Pourtant subsiste toujours l’incroyable douceur de l’écriture de Fraser, soulignée ici par des chœurs, des cuivres, des cordes.

Voilà donc une réponse, oui on peut s’éloigner de son univers musical, créer quelques surprises sans pour pourtant perdre son style, son élégance. Je crois que c’est un art, de mémoire celui du song writering, et Fraser Anderson nous prouve qu’il le maîtrise parfaitement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Glass Box de Fraser Anderson
L'interview de Fraser Anderson (samedi 28 février 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Fraser Anderson
Le Bandcamp de Fraser Anderson
Le Soundcloud de Fraser Anderson
Le Facebook de Fraser Anderson


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Fraser Anderson (30 mars 2015)


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=